Nos bonnes recettes…


Voici des idées de recettes que vous pouvez réaliser avec les produits de nos paniers bio. La vie se nourrit de bonnes choses… Et la gourmandise est un plaisir qui rend heureux!

TOUS FANS du NAVET NOUVEAU !

Sa chair bien juteuse dégage un parfum de fraîcheur. Pas fade du tout, mais plutôt subtile, sa saveur oscille entre délicate amertume et douceur sucrée. Petits ou gros, ronds, allongés ou aplatis, il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs : blanc, rose, rouge, violet, vert, jaune et même noir. Ils ne sont ni forts ni piquants, à condition d’être récoltés à bonne maturité, tôt le matin quand ils sont encore tout gorgés de sève. Car, comme le radis, le navet primeur se mange avec la peau, aussi frais que possible. On ne le conserve pas plus de deux jours, fanes coupées. Pour le conserver, on le met dans un sac plastique perforé, après avoir ôté les feuilles car elles déshydratent les racines. Ne les jetez surtout pas : bien fraîches, elles peuvent être mélangées à de la salade, cuites comme des épinards ou mixées dans un potage.

Tout est bon dans ce légume, proche parent du chou : sa racine, ses radicelles ainsi que ses jeunes fanes. Fraîches, ces dernières aromatisent une salade de leurs notes moutardées. Cuites, elles se préparent comme des épinards et font de délicieux veloutés. On ne pense pas toujours à manger la racine du navet crue, pourtant, elle se râpe, comme la carotte, en crudité et se détaille en fines lamelles, servies à la façon d’un carpaccio ou dans une salade avec une sauce à la crème, des noix et des pommes fruits.

“J’aime placer les navets dans des situations insolites”, confie le chef Alain Passard, dont une des recettes consiste à en rouler des quartiers dans une poêle chaude avec un copeau de beurre salé et un voile de cassonade avant de les disposer dans un moule à tatin. Le navet se cuisine comme une pomme de terre, sautée à la poêle ou glacée dans du sucre avec des noisettes. La texture fondante du navet se prête également aux associations contrastées, dans une marmite de légumes anciens avec des carottes, des panais, des topinambours et quelques rutabagas.

On peut déguster ce légume râpé ou finement émincé dans des salades. Cuit rapidement à la vapeur et parfumé d’herbes fraîches, persil, ciboulette ou coriandre, il accompagne un poisson grillé à merveille. Lisses et brillants, enrobés de sirop, les petits navets glacés sont délicieux avec une viande rôtie par exemple… On les fait cuire dans une sauteuse avec un fond d’eau bouillante, un peu de beurre, une pincée de sel et une cuillerée à soupe de sucre ou de miel, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de liquide.

Feuilles de blettes poêlées à l’oignon et au parmesan

Pour 2 à 4 personnes, on prévoit 500g de blettes, 1 oignon, 1 gousse d’ail, 50g de parmesan, 50ml de lait, de l’huile d’olive, de la noix de muscade, du sel et du poivre.

On rince puis on émince les feuilles de blettes. On les cuit dans une poêle pendant 10 minutes avec un peu d’huile d’olive, à couvert. On assaisonne de sel et de poivre. Puis on réserve.

On épluche puis on hache l’oignon. De même avec l’ail qu’on écrase à la fourchette.

Dans la poêle, on fait dorer l’ail écrasé et l’oignon dans un filet d’huile d’olive. On ajoute les blettes puis on laisse le tout se parfumer pendant quelques minutes. On ajoute le lait, on réduit le feu et on laisse cuire pendant 10 minutes. On assaisonne.

On râpe le parmesan puis on parsème la préparation. On saupoudre de muscade. On sert bien chaud. On déguste immédiatement accompagné de pâtes ou de riz…

What about le Potimarron?

Le potimarron est une variété de courge voisine du potiron. Sa forme et son goût lui ont valu le surnom de courge châtaigne. Il est très riche en vitamines A, B, C, D, E, en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium…), en acides aminés, en acides gras insaturés, en amidon, en sucres naturels et en carotène. Plus le fruit est conservé dans une cave sèche, plus ses teneurs en vitamines et en sucre augmentent.

Comme les potirons, les potimarrons peuvent être consommés en potage, au four avec de l’ail, frits, en gratin, en tourte ou en purée. À la différence du potiron, il n’est pas nécessaire de retirer la peau du potimarron avant la cuisson.

Gratin de potimarron au Comté

Pour 6 personnes, il nous faut 1 potimarron d’1,2kg environ, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 150g de comté fruité, 50cl de crème liquide, 1 gousse d’ail, 20g de beurre, 1 pincée de sel, du poivre du moulin et 1 pincée de muscade fraichement râpée.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On épluche le potimarron et on retire les pépins, on doit obtenir environ 800g de chair. On la coupe en dés. On les dispose sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. On ajoute la gousse d’ail entière, on arrose d’huile d’olive, on sale et on poivre.

On fait précuire au four pendant 15 minutes (la chair de potimarron doit rester ferme). On râpe le Comté. On beurre un plat à gratin (ou 6 plats individuels) et on y transfère les morceaux de potimarron précuits. On mélange la crème fleurette avec les 3/4 du Comté, on sale légèrement et on poivre. On ajoute une pointe de muscade fraichement râpée. On verse la préparation sur le potimarron. On parsème avec le reste de Comté et on fait cuire 40 minutes. On sert bien chaud et on se régale!

Potimarron rôti au four

Pour 4 compères, il nous faut 1 petit potimarron, 10 gousses d’ail, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, du thym, de la fleur de sel et du poivre.

On préchauffe le four à 180° (th.6).
On lave, on essuie et on coupe le potimarron en 2.
O retire les graines puis on le coupe en tranches sans le peler.
On huile légèrement une plaque de cuisson antiadhésive avec un pinceau.
On dépose les tranches de potiron sur la plaque. On huile chacune des tranches avec le pinceau.
On ajoute les gousses d’ail non pelées.
On saupoudre légèrement de thym et de fleur de sel.
On enfourne pendant 30 minutes à 180°C.
On couvre ensuite avec une feuille de papier aluminium et on poursuit la cuisson encore 15 minutes. Voilà une recette toute simple et super gourmande…

Omelette aux blettes

Pour 2 personnes, on prévoit 250g de blettes, 4 œufs, 150g de lardons, 1 oignon blanc ou jaune, ½ cuillère à café de curcuma, 1 pincée de poivre noir, 1 pincée de sel, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.

On lave et on coupe les blettes en tronçons de 1cm (feuilles et côtes). On casse les œufs et on les bat en omelettes, on ajoute le sel, le curcuma et le poivre. On épluche l’oignon et on le coupe en deux puis en lamelles. Dans une poêle, on verse l’huile d’olive et on fait revenir les oignons doucement sur feu moyen.

On ajoute les blettes et on mes laisse fondre. On ajoute les lardons et on attend qu’ils soient cuits avant d’ajouter les œufs. A l’aide d’une spatule, on ramene la préparation vers le centre au fur et a mesure que les œufs cuisent. Une fois les œufs bien cuits, on sert aussitôt et on se régale !

La carotte, un allié pour la bonne santé !

La carotte est un vrai légume allié du bien-être, tant pour les enfants et que pour les adultes : une seule portion de 100 grammes couvre jusqu’à 200 % de nos besoins quotidiens en bêtacarotène… Plus les carottes sont colorées, plus elles sont riches en bêtacarotène.

La carotte est aussi une excellente source de vitamine A (50 grammes de carottes couvrent les besoins journaliers en vitamine A) et de vitamine C (100 grammes de carottes contiennent 5 à 7 mg de vitamine C). Pour bénéficier au maximum des bienfaits de cette vitamine, la carotte doit être consommée crue, la vitamine C étant en effet détruite au-delà de 30°. Alors à bon entendeur !

Carottes rôties au miel et au thym

Pour 4 couverts, il nous faut 1kg de carottes, 1 oignon, 3 cuillères à soupe de miel, 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 branche de thym frais, du sel et du poivre.

On préchauffe le four à 220°C (th.7), on lave et on épluche les carottes. On épluche et on coupe l’oignon en fines lamelles. On fait chauffer l’huile dans une poêle chaude, on y dépose les oignons et on les fait suer. On ajoute les carottes coupées en bâtonnets et on les fait revenir pendant 5 minutes avec le miel et le vinaigre balsamique. On ajoute le thym, puis on assaisonne de sel et de poivre.

On place les carottes sur une plaque allant au four et on enfourne pour 15 minutes. A table !

Des gressins maison et sauce au concombre

Pour les gressins : on badigeonne de miel une pâte feuilletée à l’aide d’un pinceau. On ajoute une pincée de sel et des graines (sésame, carvi, pavot…). On plie la pâte en deux et on passe dessus le rouleau à pâtisserie pour la souder. On découpe des bandes et on les torsade. On dépose les gressins sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé et on enfourne 10min dans un four préchauffé à 220°C.

Pour la sauce au concombre : on lave et on épépine 1 grand concombre. On le mixe avec 5cl de crème coco, quelques tiges de coriandre, du piment d’Espelette et du sel. On sert frais.

Boisson au Concombre

Fresh is so fresh ! Il nous faut 1 concombre, 2 citrons verts, 2 belles branches de menthe, 1l d’eau gazeuse, 2 cuillères à soupe de sucre.

On lave les citrons, le concombre et la menthe. On coupe le concombre en deux, on réserve une moitié et on coupe l’autre en petits cubes. On presse 1 citron vert et on coupe le second en rondelles. On mixe les feuilles d’une branche de menthe et le ½ concombre, le jus de citron et le sucre. Dans une carafe, on verse le jus obtenu, les cubes de concombre, l’eau gazeuse et on décore avec 1 branche de menthe et les rondelles de citron vert. On sert bien frais.

Mes aubergines sauce Tahina

Hyper simple, hyper bon ! Pour 6 personnes, il faut prévoir 6 petites aubergines, 4 cuillères à soupe de pâte de sésame (tahini), le jus d’1 citron, des feuilles de persil ou de menthe, quelques pincées de zaatar (mélange de thym, de sumac et de graines de sésame, à acheter dans les épiceries orientales) et du sel.

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7). On rince les aubergines, on les éponge puis on les dispose sur la plaque du four et on les laisse cuire pendant 1h, en les retournant deux ou trois fois.

On prépare la sauce tahina : on mélange la pâte de sésame et le jus de citron. On ajoute suffisamment d’eau en fouettant pour obtenir une sauce onctueuse. On sale et on réserve.

On allume le grill du four et on poursuit la cuisson des aubergines encore pour 20min : la peau doit légèrement brûler. On retire les aubergines du four et on les laisse reposer 10min avant de les couper en deux dans le sens de la longueur.

On nappe la pulpe confite des aubergines de sauce tahina et on parsème de zaatar et de feuilles de persil ou de menthe. On sert tiède ou froid.

On peut même remplacer les aubergines par du potimarron épépiné (déjà dans nos champs en cette fin du mois d’août) et coupé en gros cubes, confit au four avec un filet d’huile d’olive, de la fleur de sel et des échalotes.

Piadina Courgette, Mozzarella Di Buffala & jambon aux herbes

Pour les Piadina, il nous faut 250g de farine, 4cl d’huile d’olive, 1 cuillère à café de sel, 4gr de levure boulangère déshydratée, 5cl d’eau tiède, 5cl de lait.

Et pour la garniture, il faut prévoir 4 tranches de jambon aux herbes, 2 mozzarella di buffala, ½ courgette, 1 tomate, 3 brins de basilic, 10cl d’huile d’olive, le jus d’un citron, sel et poivre.

Idéale pour l’apéro cet été, voici la recette de la Piadina courgette, tomate, mozzarella di buffala et jambon bio aux herbes.

La piadina est une spécialité culinaire italienne composée d’un feuillet à base de farine de froment, de saindoux ou d’huile d’olive, de sel et d’eau, traditionnellement cuit sur un plat en terre cuite ou sur une plaque en métal ou en pierre. La feuille de pâte est repliée et peut être farcie avec des ingrédients sucrés ou salés (jambon, fromage, etc.).

On mélange la levure, l’eau tiède et le lait dans un verre et on laisse reposer une dizaine de minutes.

Dans un saladier, on place la farine et on forme un puits. On verse au centre le mélange à base de levure, l’huile et le sel. On pétrit à la main sur un plan de travail jusqu’à obtention d’une pâte lisse. L’opération peut être réalisée au batteur à l’aide du crochet. On forme une boule et on laisse reposer sous un torchon humide pendant deux heures.

On coupe la pâte en 4 et on l’étale en disques fins. On cuit les piadina à la poêle jusqu’à ce qu’elles soient colorées.

On prépare ensuite la garniture. On lave les courgettes puis on réalise des lamelles à l’aide d’un couteau économe avant de les faire mariner dans l’huile d’olive et le jus de citron pendant 30 minutes. On coupe la mozzarella di buffala en fines tranches et on réserve sur du papier absorbant. On coupe les tomates finement dans la longueur et les tranches de jambon aux herbes en deux.

On garnit la moitié d’une piadina avec de la mozzarella, deux demies tranches de jambon aux herbes et des légumes. On ajoute quelques feuilles de basilic frais, on sale et poivre puis on plie en deux.

On fait griller les piadina quelques minutes à la poêle jusqu’à ce que la mozzarella soit fondue. On déguste chaud, on est en Italie !

Rouge Tomate

Pour profiter pleinement des saveurs du barbecue, on fait mariner les légumes dans un peu d’huile d’olive aromatisée de fleurs de thym quelques minutes avant de les griller.

Pour un peu de piquant, on les badigeonne d’une sauce barbecue maison pendant la cuisson. La base est simple : huile d’olive + jus de citron + ail + ketchup, et on ajoute un peu de piment en poudre. Quelques coups de pinceau et le tour est joué !

Mousse Glacée au melon et au yaourt

Pour 6 personnes, on prévoit 2 melons, 2 yaourts bulgares, et du sirop d’agave.

On coupe en cubes la chair des melons. On les place au congélateur, dans une boîte plastique et on laisse glacer pendant 12h.

On sort les morceaux de melon du froid juste avant le repas et on les mixe avec les yaourts bulgares et du sirop d’agave, en plus ou moins grande quantité suivant le goût. On place au frais. On sert bien frais avec de fines tranches de melon.

Sandwichs aux boulettes daubergine Alla Parmigiana

Pour 6 sandwichs, on prévoit une aubergine moyenne pelée et grossièrement hachée, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 400g de pois chiches en boîte rincés et égouttés, 1 petit oignon rouge finement haché, 2 gousses d’ail écrasées, 1 cuillère à soupe de romarin frais, finement haché, 140g de parmesan râpé, 150g de chapelure, de l’huile végétale pour la friture, 6 petits pains à sandwichs, 260g de sauce tomate, 40g de jeunes pousses de roquette, 2 cuillères à café de vinaigre balsamique.

On préchauffe le four à 200°C. On recouvre une plaque de four de papier sulfurisé. On place l’aubergine sur la plaque et on arrose d’huile d’olive. On la fait rôtir 25min jusqu’à ce qu’elle soit dorée et tendre.

On mixe l’aubergine avec les pois chiches, l’oignon, l’ail, le romarin et le parmesan. On assaisonne. On ajoute 100g de chapelure et on mixe de nouveau. On façonne 24 boulettes avec des cuillérées à soupe rase de cette préparation. On roule les boulettes dans le reste de la chapelure pour les enrober.

On fait chauffer l’huile dans un wok et on y fait frire les boulettes 2min en plusieurs fois, jusqu’à ce qu’elles soient dorées. On égoutte sur du papier absorbant.

On préchauffe le grill du four. On ouvre les petits pains dans la longueur sans aller jusqu’au bout. On garnit de sauce tomate puis de 4 boulettes d’aubergine. On éparpille le parmesan par dessus. On fait gratiner 2min. On mélange la roquette avec le vinaigre dans un petit saladier et on répartit cette salade entre les sandwichs… Et on part en picnic !

Aubergines et Feta en portefeuille

Pour 2 personnes, on prévoit 2 aubergines moyennes, 200g de feta, huile d’olive, une belle poignée de persil, 1 gousse d’ail.

On préchauffe le four à 200°C. On lave et on sèche les aubergines, on les coupe en rondelles épaisses, sans aller jusqu’au bout pour qu’elles restent attachées. On les place dans un plat à four. On lave et on sèche le persil. On pèle et on dégerme l’ail et on hache l’ensemble au mixeur avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. On poivre mais on ne sale pas. On badigeonne l’intérieur des aubergines sur chaque tranche avec le mélange et on enfourne 20min. On coupe la feta en bâtonnets. On sort les aubergines du four. On glisse la feta entre les tranches et on remet au four pour 30min…

Muffins piquants aux carottes

Pour 6 muffins, il nous faut 200g de carottes, 175g de farine, 75g de gouda mi-vieux, 125ml de lait, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 pincée de piment, 1,5 cuillère à café de levure, 1 cuillère à café de sucre, ½ cuillère à café de sel… et bien sûr 6 moules à muffin.

On épluche et on râpe les carottes. On coupe le gouda en tout petits dés. On mélange les œufs, le lait et 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

On préchauffe le four à 180°C. On mélange la farine, la levure, le piment, le sel et le sucre. On ajoute ce mélange à la préparation œuf-lait. On mélange très peu : la pâte doit rester grumeleuse. On ajoute les carottes en dés et le gouda.

On badigeonne les moules avec le reste d’huile d’olive. On verse la pâte dans les moules et on enfourne pour 35min. On laisse refroidir avant de servir.

Agua Fresca / Melon Feta

Comme un parfum de vacances, pour 4 amis… Pour l’Agua Fresca, il faut prévoir 2 melons, 2 cuillères à soupe de sirop d’agave, quelques feuilles de basilic.

Pour le Melon Feta, il nous faut 1 melon, 180g de feta, de la ciboulette et de l’origan.

On prépare l’Agua Fresca : on coupe grossièrement la chair des melons en morceaux et on les mixe au blender. On passe la purée obtenue au chinois pour récupérer le jus. On y ajoute 40cl d’eau et le sirop d’agave en mélangeant bien. On sert très frais, garni de feuilles de basilic.

Pour le Melon Feta : On coupe la chair du melon en dés, ainsi que la feta. On émince la ciboulette. On dresse dans les assiettes et on assaisonne d’herbes.

Aubergines grillées et salade de quinoa aux fruits secs

Pour 4 personnes, on prévoit 2 aubergines, 125g de quinoa, ½ bouquet de coriandre, 1 oignons frais, 50g de noisettes, sel et poivre, ½ jus de citron, 1 cuillère à café de purée de sésame, 50g de raisins secs blonds, 1 grosse burrata et de l’huile d’olive.

On préchauffe le four à 200°C. On lave et on coupe les aubergines en deux. On les arrose d’huile d’olive. On sale et on poivre puis on enfourne pour 30min.

On fait cuire le quinoa selon les instructions de l’emballage. On cisèle la coriandre, on émince l’oignon, on hache les noisettes. On mélange le quinoa avec les noisettes, les raisins, l’oignon frais et la purée de sésame.

On ajoute le jus de citron et un bon filet d’huile d’olive.

On sale, on poivre et on réserve au frais. On sert les aubergines chaudes accompagnées d’une cuillérée de salade de quinoa et d’un morceau de burrata.

Rondelles d’aubergines façon japonaise

Pour 4 personnes, on prévoit 2 aubergines, 200g de bœuf haché, 1 cuillère à soupe de mirin (saké doux), 1 cuillère à café de vinaigre de riz, 1 cuillère à café de sauce soja sucré, 1 gousse d’ail, de la fleur de sel, 4 cuillères à soupe d’huile de tournesol et des herbes fraîches selon le choix de chacun…

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7). On nettoie, on sèche et on coupe les aubergines en rondelles de 1cm d’épaisseur. On les place sur la plaque de cuisson, on saupoudre de fleur de sel et on enfourne de 5 à 7min de chaque côté. Pendant ce temps, dans une poêle, on verse 1 cuillère à soupe d’huile mélangée avec l’ail pelé, dégermé et pressé. On dépose la viande dans cette poêle et on la fait dorer à feu vif. On baisse le feu et on ajoute le mirin, la sauce soja et le vinaigre de riz. On laisse cuire 5min sans cesser de mélanger.

On assaisonne de sel et de poivre. Pendant que la viande cuit, on fait chauffer 3 cuillères à soupe d’huile dans une sauteuse, on y fait dorer les rondelles d’aubergines précuites 5min de chaque côté. On les égoutte sur de l’essuie-tout. On répartit ensuite les rondelles d’aubergines dans 4 assiettes et on les couvre de viande, on parsème d’herbes fraîches et on sert. Saveurs, saveurs, saveurs…

Pâtes aux aubergines et au basilic

Pour 4 personnes, on prévoit 2 aubergines moyennes, 300g de pâtes type Conchiglie, 150g de ricota, 1 gousse d’ail hachée, 3 oignons, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, quelques feuilles de basilic, sel et poivre.

On coupe les aubergines en cubes et on les laisse dégorger dans l’eau avec une poignée de gros sel pendant 30min. On émince les oignons puis on les fait revenir 5min à feu doux dans une sauteuse avec 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.

On rince et on sèche les aubergines avant de les ajouter dans la sauteuse et de les saisir à feu vif pour 5min. On baisse alors le feu et on ajoute l’ail haché. On mélange et on poursuit la cuisson, à couvert et à feu doux, pendant 12min.

On fait cuire les pâtes dans un grand volume d’eau salée, le temps indiqué sur le paquet pour une cuisson al dente. Une fois qu’elles sont cuites, on les égoutte en laissant un peu d’eau de cuisson et on les mélange dans la sauteuse avec les légumes et la ricotta. On poivre et on sale si nécessaire. On sert aussitôt et on parsème de petites feuilles de basilic.

Tian de légumes du soleil, chèvre et miel

Pour 4 happy people, il nous faut 3 courgettes, 2 aubergines, 2 oignons, 4 tomates, 1 bûche de chèvre, une cuillère à soupe de miel, autant d’huile d’olive, sel et poivre, une cuillère à soupe d’herbes fraîches (romarin, thym, basilic).

On préchauffe le four à 200°C. On coupe les courgettes en 2 dans la longueur puis en tranches de 5mm. On coupe les aubergines en 4 dans la longueur puis en tranches de 5mm. On dépose les légumes sur une plaque tapissée de papier sulfurisé, on arrose d’huile d’olive. On sale et on poivre, on enrobe les légumes en les mélangeant avec les mains. On enfourne pour 20min. Les légumes doivent être légèrement grillés. On émince les oignons. On fait chauffer un peu d’huile dans une poêle et on les fait caraméliser sur feu doux pendant 20min en ajoutant du sel, du poivre et si besoin une bonne pincée de sucre roux.

On coupe les tomates en 2 dans la longueur puis en tranches de 5mm. On coupe aussi le chèvre en tranches.

Dans un plat à gratin légèrement huilé, on dépose les oignons caramélisés. Puis on alterne les couches de courgettes, d’aubergines et de tomates. On intercale les tranches de bûche de chèvre entre les légumes.

On arrose de deux bonnes cuillères de miel. On parsème d’herbes fraîches et on enfourne 30min à 180°C. Vive l’été !

Salade Pastekafeta

Pour 4 personnes… On mélange 500g de morceaux de pastèque, 100g de feta émiettée, 2 cuillères à soupe de menthe hachée. On parsème de graines de courge et de tournesol. On arrose d’un bon trait d’huile d’olive et on sale et on poivre avant de servir… Simplissime mais excellent !

Salade de courgettes grillées

Pour 2 personnes, on prévoit 2 courgettes, ½ oignons rouges, 2 cuillères à soupe d’olives noires, 1 grappe de tomates cerise, des amandes effilées torréfiées, quelques branches de thym citron. Pour la vinaigrette : une cuillère à café de miel, 2cuillères à soupe d’huile d’olive, 2 cuillères à soupe d’huile de noisette, une cuillère à café de moutarde, le jus d’un demi-citron, sel et poivre.

À l’aide d’une mandoline, on coupe dans la longueur les courgettes et on les dispose sur une poêle-grill pour avoir de jolies marques de cuisson. On peut aussi les faire au barbecue. Pendant que les courgettes cuisent, on prépare le reste des ingrédients. On détaille en rondelles l’oignon rouge, on coupe en quatre les tomates, on coupe en rondelles les olives noires et on détaille les feuilles de thym citron. Une fois les courgettes cuites, on mélange tous les ingrédients, sans oublier les amandes effilées torréfiées. On prépare notre vinaigrette en mélangeant tous les ingrédients et on la verse sur la salade…

Rapide et saine, on va se régaler en dégustant cette salade !

Citronnade au gingembre

Pour 1 carafe, il nous faut 30min de préparation et 4 heures de repos.

Prévoir 250g de jus de citrons, 80g de zeste de citron, 250 de sucre en poudre, 250g d’eau, 2cm de gingembre épluché.

On prélève le zeste du citron à l’aide d’un économe, en prenant soin de ne récupérer que la partie jaune et non la partie blanche très amère. On plonge le zeste dans une casserole d’eau froide et on porte à ébullition. On récupère les zeste à l’aide d’un écumoire et on les passe sous l’eau froide. On recommence deux fois cette opération. Dans le bol du blender, on mixe ensemble les zestes et le jus de citron. On réserve. On porte ensuite à ébullition l’eau avec le sucre et le gingembre frais jusqu’à l’obtention d’un sirop, environ 3min. On verse alors le mélange citronné et on laisse refroidir quelques heures. Lorsque la citronnade a reposé, on filtre à l’aide d’une étamine puis on verse dans une carafe. On ajoute un peu d’eau suivant ce que l’on souhaite au goût…

Taboulé libanais

Il nous faudra pour 4 personnes : 1 verre à moutarde de boulghour (ou de quinoa), 1/3 du même verre d’huile d’olive, ½ verre de jus de citron, 2 bouquets de persil, 2 oignons (blancs ou rouges), 3 tomates, une belle poignée de raisin sec, sel et poivre.

Dans un premier temps, on fait tremper le boulghour dans de l’eau pour le ramollir un peu. Pendant ce temps, on hache finement le persil. Je vous conseille de le faire au couteau ou ciseaux plutôt qu’au hachoir, car le hachoir risque de le réduire à moitié en purée. Oui, ça fait beaucoup de persil, mais c’est le but! C’est comme ça qu’est le « vrai » taboulé libanais, et en plus le persil est un super anti-oxydant bourré de vitamines C, K et de fer, une raison de plus d’en manger en grande quantité!

On rince le boulghour, on le met dans un saladier avec le jus de citron, l’huile d’olive, le sel et le poivre. On remue soigneusement pour qu’il soit bien enrobé d’huile et citron. Très important, car c’est le citron qui va cuire le boulghour! Le taboulé doit être bien brillant.

On ajoute les oignons et les tomates coupés en petits dés, et le persil. On remue à nouveau, et on réserve au frais pendant au moins 2 à 3h, le temps que le boulghour « cuise » tranquillou. Enjoy !

Les tomates farcies façon Caprese

Une variante de l’assiette tomate/mozza qui saura surprendre… Pour 4 personnes, on prévoit simplement 4 tomates rondes, 2 à 3 boules de mozzarella di buffala, quelques feuilles de basilic et d’origan frais, de l’huile d’olive, du sel et du poivre.

On retire le pédoncule des tomates, on tranche le haut et on les évide à l’aide d’une cuillère. On hache la pulpe récupérée et on la remet dans le fond des tomates. On salez et on poivre.

On coupe la mozzarella en dés et on la mélange avec quelques feuilles de basilic et d’origan. On sale et poivre de nouveau. On garnit les tomates de cette préparation. On les dispose dans un grand plat de service et on arrose d’huile d’olive avant de déguster. Simple but so good !

La soupe froide de courgettes au Kiri

Pour 4 personnes, une recette toute simple mais qui claque ! Il nous faut 4 courgettes moyennes, 5 à 6 portions de Kiri, ou de Vache qui rit,
1 l de bouillon de légumes, 1 bouquet de ciboulette, quelques brins de coriandre, 2 pincées de cumin,
huile d’olive, sel et poivre.

On commence par laver les courgettes, on les coupez en rondelles et on les dispose dans une casserole.
On ajoutez la ciboulette, la coriandre, le cumin et le Kiri. On couvre le tout de bouillon de légumes juste à hauteur. On porte à ébullition.

Au premier bouillon, on mixe le tout. On rectifie l’assaisonnement et on laisse refroidir. On répartit dans 4 assiettes creuses. On ajoute un filet d’huile d’olive, quelques brins de ciboulette, de coriandre et on déguste la soupe bien poivrée.

On sert à température ambiante ou on mixe avec une poignée de glaçons si on veut la déguster frappée.

On fait la fête à la Pastèque, en soupe froide…

Il faut prévoir (pour 4 assiettes) 500g de pastèque, de l’huile d’olive, du vinaigre de vin, 8 jolies gambas crues (surgelées ?), 2 gousses d’ail, 1 piment vert frais, le jus d’1/2 citron, quelques feuilles de menthe citronnelle, sel et poivre.

On pèle et on épépine la pastèque. On mixe. On assaisonne de sel, de poivre, d’huile d’olive, de vinaigre et on réserve la préparation dans le réfrigérateur 1 à 2 heures.

Au moment de servir, on fait chauffer une poêle ou une plancha légèrement huilée. On verse la soupe de pastèque dans des assiettes creuses.
 On décortique les gambas et on les faites rôtir rapidement en ajoutant l’ail haché et le piment épépiné et émincé. On déglace avec le jus de citron.
 On roule les gambas dans les sucs de cuisson et on dépose deux gambas au centre de la soupe de pastèque… Si ça c’est pas chic !

Terrine de chèvre frais aux courgettes

Pour régaler 4 personnes, il faut prévoir 2 à 3 courgettes, 500g de chèvre frais (type crottin), 1 cuillère à soupe de graines de cumin, de l’huile d’olive, du sel et du poivre…

On émince très finement les courgettes dans la longueur, à l’aide d’une mandoline. On pose les fines tranches dans un plat en les assaisonnant de sel, de poivre et d’huile d’olive au fur et à mesure. On place une bande de papier sulfurisé dans le fond de la terrine en laissant les deux extrémités remonter jusqu’en haut.
 On chemise les parois de la terrine avec les bandes de courgettes, perpendiculairement à la terrine, en les faisant se chevaucher légèrement. On pense bien à laisser déborder les bandes de courgettes sur les côtés de la terrine.
 On tranche les crottins de chèvre en rondelles de 1 cm d’épaisseur. On les pose sur une seule couche, bien serrés entre eux dans le fond de la terrine et on les parsème de graines de cumin. On couvre le fromage de bandes de courgettes, cette fois-ci dans la longueur. Et on répète l’opération jusqu’en haut de la terrine.
 On recouvre la préparation en rabattant les bandes de courgette vers l’intérieur. On couvre d’un film alimentaire, et on presse fortement la préparation avec nos petites mains. On pose une brique de lait dessus et on laisse sous presse une nuit.
 À l’aide des deux languettes de papier sulfurisé, on démoule la terrine afin de la trancher proprement. On sert accompagné d’huile d’olive, de poivre noir concassé et de pain grillé… Waou !!! So fresh !

Une variante de la recette des tomates confites à la provençale

On y va pour 4 à table… Il nous faut 8 à 10 tomates de taille moyenne, 1 belle branche de romarin frais, 3 ou 4 branches de thym frais, 5 gousses d’ail, 1 cuillère à soupe de graines de coriandre, 1 bouquet de coriandre fraîche, huile d’olive, sel, poivre et sucre.

On lave et on retire les pédoncules des tomates. On les coupe en deux dans la hauteur. On verse un bon filet d’huile d’olive dans le fond d’un plat à gratin. On ajoute 3 pincées de sel fin, de poivre et de sucre. On répartit les gousses d’ail écrasées, la moitié des graines de coriandre, le romarin et le thym. On dépose les tomates bien serrées entre elles, côté tranché dans le fond du plat. On ajoute un peu d’huile d’olive sur chacune des tomates, du sel, poivre, encore un peu de sucre, le restant des graines de coriandre et on enfourne 1h30 dans le four préchauffé à 150°C. On les arrose de jus de cuisson et ajoutez la coriandre fraîche avant de déguster sur du pain toasté avec un fromage de chèvre frais ou un poisson grillé… C’est simple et c’est l’été !

Pâtes aux aubergines rôties

Pour une bande de 6 personnes, on prévoit 500g de tagliatelles semi-complètes, 2 aubergines, du thym, de la fleur de sel, 600g de tomates bien mûres, 1 morceau de sucre de canne, de l’huile d’olive, 2 feuilles de laurier, 2 gousses d’ail, 100g de parmesan fraîchement râpé.

On préchauffe notre four à 200° (th.6/7). On lave et on sèche les aubergines, on les coupe en 2 dans la longueur, on quadrille leur chair avec un couteau et on parsème de fleur de sel. On les badigeonne d’huile d’olive. On enfourne pour 35min. Pendant ce temps à Vera Cruz, on lave, on sèche, on épépine et on concasse les tomates. Dans une casserole, on fait dorer l’ail dégermé et écrasé dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, puis on ajoute le laurier, le thym et le sucre. On sale et poivre.

On laisse mijoter à feu doux jusqu’à l’évaporation complète du jus de cuisson et jusqu’à l’obtention d’une sauce épaisse. On fait bouillir une grande marmite d’eau salée et on y plonge les pâtes pour une cuisson al dente. Pendant ce temps, on recoupe les aubergines et on les met dans une poêle chaude avec un peu de sauce tomate. On rectifie l’assaisonnement si besoin. On égoutte les pâtes et on les plonge dans la poêle pour mélanger le tout. On ajoute enfin un peu de parmesan, on mélange et on sert aussitôt avec le reste du parmesan à disposition… On peut rajouter quelques feuilles de basilic grossièrement découpées, pour la couleur et le goût ! C’est l’été !

Caviar d’aubergine, sesame noir

Allons-y pour une recette qui claque, facile et bon marché… Pour 4 personnes, il nous faut 2 ou 3 aubergines, 1 gousse d’ail, 25cl de thé Earl Grey, de l’huile d’olive, des graines de sésame noir, de la fleur de sel et du poivre du moulin, 1 pincée de quatre-épices.

On préchauffe le four à 200° (th.6/7). On coupe les aubergines en deux dans le sens de la longueur. On les place sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. On incise légèrement la chair en la quadrillant avec un couteau. On arrose d’un filet d’huile d’olive, on saupoudre de fleur de sel et on enfourne environ 35min. Dès que le dessus est doré, on retourne les aubergines, on les arrose avec le thé infusé et on continue la cuisson. Lorsque la chair s’attendrit, on retire les aubergines du four. On met la chair des aubergines dans un blender avec l’ail (dégermé et écrasé) et le quatre-épices, on fait tourner jusqu’à l’obtention d’une crème. On arrose d’un filet d’huile d’olive, on poivre et on parsème de sésame noir. C’est délicieux avec du pain grillé, mais aussi sur des pâtes, en accompagnement d’un poisson grillé ou d’une volaille rôtie.

On peut rajouter du jus de cuisson dans le blender si le mélange obtenu est trop épais. Aussi, le quatre-épices peut être remplacé par du cumin, de la cannelle ou du ras-el-hanout, selon le goût de chacun. On peut aussi corser la crème d’aubergines avec un peu de piment…

Feta frite et salade comme les grecques

Pour 4 personnes, il nous faut 400g de feta, 2 œufs, 3 cuillères à soupe de farine, 3 cuillères à soupe de chapelure, de l’huile d’olive et du citron. Pour la salade, on prévoit 4 tomates, 1 concombre, 2 oignons rouges, des olives de Kalamata, huile d’olive, 6 pincées d’origan et du sel.

On commence par préparer la salade : on coupe les tomates en quartiers et le concombre en gros morceaux. On pèle les oignons et on les coupe en fines rondelles. On mélange ces trois ingrédients dans un saladier. On ajoute les olives, l’huile et l’origan. On sale légèrement, on mélange et on réserve au frais.

Ensuite on éponge les tranches de feta (avec de l’essuie-tout) et on les coupe en huit. On fouette les œufs dans une assiette creuse, on met la farine et la chapelure dans deux autres assiettes creuses.

On passe les morceaux de feta d’abord dans la farine, puis dans l’œuf et enfin on les roule dans la chapelure.

On fait chauffer l’huile dans une poêle et on y fait dorer les morceaux de feta 3min de chaque côté. On égoutte ensuite sur du papier absorbant.

On sert la feta encore chaude, accompagnée de la salade, avec des quartiers de citron qu’on presse sur la feta avant de la déguster…

On peut bien-sûr accompagner cette feta de la salade de son choix : salade verte de saison, herbes et vinaigrette, salade de fenouil émincé au citron, carottes râpées avec une petite sauce moutarde…

Légumes grillés, marinade à l’ail et au soja

Pour 4 personnes, on prévoit 1kg de légumes au choix (courgettes, poivrons, aubergines, oignons, fenouil…) 10cl de sauce soja, 1 gousse d’ail, 5 cuillères à soupe d’huile de cacahuète, 1 trait de jus de citron, 1 pincée de piment en poudre.

On prépare la sauce : on pèle et on dégerme la gousse d’ail, puis on la hache finement.

On mélange la sauce soja, l’ail, l’huile de cacahuète, le jus de citron et le piment. On goûte et on ajoute un peu de piment ou de us de citron si nécessaire.

On rince et on sèche les légumes, puis on les coupe en tranches (ni trop fines, ni trop épaisses).

On fait alors griller les légumes au barbecue sans matière grasse. On les dépose dans un plat et on arrose de sauce au fur et à mesure… On invite sa famille et ses amis pour partager cette recette trop cool…

Haricots verts à lorange et aux noisettes

L’orange et la noisette se marrie particulièrement bien ensemble, pour un équilibre entre fraîcheur et authenticité, et leurs saveurs subtiles s’associent aussi très bien aux haricots verts sans les écraser en goût… Ceux-ci peuvent être cuits la veille et réservés au réfrigérateur, puis assaisonnés au moment de servir. Les petits pois et les fèves peuvent remplacer les haricots ou être rajoutés.

Il nous faut par personnes 200g de haricots verts, 1 cuillère à soupe de noisettes, 2 cuillères à café d’huile de noisette ou de sésame, 1 cuillère à café d’huile d’olive, le jus et le zeste d’une demi-orange. Et en option pour la puissance et le goût, 1 cuillère à café de gingembre frais épluché et haché. Sel et poivre. On peut aussi rajouter une cuillère à soupe de raisins secs.

On commence par torréfier les noisettes au four, 10min à 180°C, ou à la poêle (2min à feu moyen), en surveillant et en les remuant pour qu’elles ne brûlent pas.

On fait cuire les haricots verts à la vapeur (après les avoir préparer : enlever les queues…), pas plus de 2min pour qu’ils restent croquants. On les plonge dans l’eau froide pour arrêter la cuisson.

Pour faire la sauce : On mélange à la main ou dans un blender l’huile d’olive et l’huile de noisette, ainsi que le jus d’orange, on sale et poivre selon le goût. On réserve le zeste pour la garniture.

On mélange alors les haricots avec la sauce, les noisettes toastées et les raisins secs puis on y ajoute le zeste d’orange.

C’est une recette parfaite en accompagnement mais elle peut aussi être associée à du quinoa ou du riz sauvage pour devenir un plat très complet… A vos papilles !

La betterave

Plusieurs modes de cuisson lui conviennent mais le plus simple est le mieux ! On place la betterave dans une grande casserole, n recouvre d’eau salée. On couvre et on porte à ébullition. On réduit le feu et on découvre légèrement la casserole. Le temps de cuisson varie entre 30min et 1h suivant la taille du légume. Ensuite on épluche la betterave (la peau s’enlève alors très facilement) et on se colore les bouts des doigts.

Dans un saladier, on prépare une sauce huile d’olive, huile de sésame, jus de citron, et ail haché. On y mélange notre betterave découpée en petits cubes. On parsème de persil frais et de graines de sésame torréfiées…

C’est ultra-simple à préparer mais c’est tellement bon !

On note bien que la betterave rouge est celle qui est la plus intéressante d’un point de vue nutritif et curatif (il existe en effets plusieurs variétés de betteraves) : elle est riche en vitamine A, C, B, en acide folique et en minéraux tels que le magnésium, le fer et le phosphore. La richesse des ses éléments nutritifs procure immédiatement de l’énergie et revitalise l’organisme.

La betterave augmente la performance physique et la récupération, prévient l’hypertension, stimule le système immunitaire… Alors on ne s’en prive pas, au contraire!

Rouleaux de printemps/Rouleaux d’été…

Hello les jolis rouleaux remplis de crudités et de graines germées… La nature au naturel dans une feuille de riz !

Par personne, on prévoit 1 feuille de riz, 1 poignée de graines germées au choix (alfalfa, soja, fenugrec…), de l’avocat, du poivron rouge, de la carotte, du concombre, 1 cuillère à soupe de tahini (purée de sésame), des graines de sésame.

Pour la sauce : 1 cuillère à café de tamari, 1 cuillère à café d’huile de sésame toasté, 1 gousse d’ail, 1 cuillère à café de jus de citron.

On épluche et on tranche finement l’avocat, la carotte et le concombre. On prépare le poivron et on le tranche aussi en fines lamelles. On pèle et on hache l’ail.

On fait tremper la feuille de riz quelques secondes dans un bol d’eau à température ambiante puis on l’étale sur une assiette. On tartine la feuille de riz de tahini puis on garnit avec les légumes préparés et les graines germées. On ajoute une nouvelle couche de purée de sésame.

En commençant par le côté le plus proche, on replie la galette sur la garniture, puis on plie l’autre côté de la galette, en sens inverse. On replie alors les côtés perpendiculaires au dessus afin que toute la garniture soit recouverte par la feuille de riz et que les 4 côtés de la feuilles soient complétement collés. On roule ! On coupe ensuite le rouleau obtenu en deux. On mélange alors les ingrédients de la sauce dans un petit récipient, à servir à part. On y trempe les rouleaux avant de les déguster… Cool and fresh, and soooo good !

Carottes nouvelles à la crème et au cerfeuil

Simple et so good… Pour 4 personnes, on prévoit 600g de carottes nouvelles, 20cl de crème liquide, 2 cuillères à soupe de cerfeuil ciselé, sel et poivre.

On gratte les carottes, on les lave et on les éponge. On les coupe en rondelles épaisses. On verse la crème dans une casserole et on la fait réduire à petits frémissements, jusqu’à l’obtention d’une consistance onctueuse. On sale et poivre, on ajoute ½ cuillerée de cerfeuil et on retire du feu.

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7)/ On met les carottes dans une grande papillote (papier sulfurisé) et on nappe de crème de cerfeuil. On couvre et on laisse cuire 20min environ au four. On ouvre la papillote à la sortie du four et on parsème du reste de cerfeuil avant de servir.

Je rajoute volontiers du persil haché (le persil peut complétement remplacer le cerfeuil) et du parmesan râpé, en toute fin de recette au moment de servir. Bon appétit bien-sûr !

Lasagnes de courgette, brocciu et creme d’ail

Pour une bande de 6 amis, on prévoit 16 feuilles de lasagne, 5 courgettes, ½ piment frais, 500g de brocciu (le fromage traditionnel corse), 30cl de crème légère, 1 cuillère à soupe d’origan, 2 gousses d’ail, 2 branches de thym citron, 8 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On préchauffe le four à 180°C. On fait chauffer légèrement chauffer l’huile d’olive avec le thym (on réserve quelques brins pour servir) et le piment. On fait infuser pendant 15min minimum. On filtre et on réserve. Òn lave et on coupe les courgettes dans la longueur en tranches de 5mm d’épaisseur à l’aide d’une mandoline. On les arrose d’un filet d’huile marinée, on sale et poivre et on les fait au four 10min.

On épluche l’ail, on le dégerme et on le mixe avec la crème, l’origan, le sel et le poivre.

On fait cuire les feuilles de lasagne dans un grand volume d’eau bouillante salée pendant une dizaine de minutes.

Dans un plat rectangulaire allant au four, on alterne les couches de lasagnes, de courgettes, de brocciu et de crème d’ail. On termine par une ouche de courgettes.

On enfourne pour 15min. On sert les lasagnes bien chaudes, parsemées de thym.

Les graines de CHIA… vous connaissez ?

Un peu d’histoire… Le chia (prononcé kia) est une plante herbacée originaire du Mexique qui appartient à la famille des sauges. Le terme chia est dérivé de chiyan qui désigne la sauge dans la langue des Aztèques. Cette sauge est cultivée pour ses graines, qui rentraient dans l’alimentation de base des anciens peuples du Mexique. Ceux-ci s’en servaient pour les vertus médicinales mais aussi comme offrandes aux dieux. Après avoir été ignorées pendant des siècles, les graines de chia font leur retour au début des années 1990 grâce notamment aux nutritionnistes, qui lui ont reconnu de nombreuses vertus. Elles représentent à ce jour une véritable tendance en matière d’alimentation santé.

Description : Les graines de chia sont relativement petites. Leur texture peut rappeler les graines de pavot. Généralement brunes, elles peuvent être beiges, grises ou blanches selon la variété. Le chia blanc (appelé chia pâle) a un goût neutre. Les graines brunes ont un goût plus prononcé.

Les bienfaits du chia : Les graines de chia sont naturellement riches en « bons gras ». Elles contiennent environ 15% d’acide alpha-linolénique, un acide gras qui fait partie de la famille des oméga-3. Autre intérêt : les graines contiennent également des acides gras polyinsaturé oméga-6 (entre 5 à 8%). Très riches en fibres alimentaires et solubles, les graines de chia favorisent le transit intestinal et aident à la prévention des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et du diabète de type 2. Les graines de chia contiennent 23% de protéines. Elles sont une aussi une bonne source de vitamines B9, de calcium, de magnésium, d’antioxydants et de minéraux.

Comment consommer les graines de chia : Les graines de chia ont un goût assez neutre. Lorsqu’on les met en contact avec un liquide, elles prennent une texture gélatineuse. Mangées nature, elles vont donc prendre cette consistance au contact de la salive. Elles peuvent se consommer ainsi, mais le plus souvent on les associe avec d’autres aliments : on saupoudre les graines de chia sur une salade de crudités, on saupoudre les graines de chia sur un yaourt ou un muesli, on mélange les graines de chia dans du fromage blanc, on intègre des graines de chia dans une recette de pain aux céréales, on utilise le chia à la place d’un œuf (une cuillère à soupe de graines avec 3 cuillères à soupe d’eau. On laisse reposer une demi-heure. La consistance gélatineuse obtenue équivaut à un œuf). On réduit les graines de chia en poudre et on s’en sert à la place de la farine, on épaissit une sauce avec des graines de chia, on ajoute les graines dans un smoothie…

TZATZIKI by Rose Citron 

On retrouve les recettes de Rose Citron sur www.rosecitron.fr

Voilà une recette qu’il faut connaître tellement elle est simple… Je ne suis pas certain que ma recette soir très orthodoxe, ni du point de vue du découpage du concombre, ni du point de vue des herbes choisies, mais je vous garantis qu’elle est délicieuse ! On prévoit un concombre (on peut garder la peau), 1 oignon frais, 1 gousse d’ail, de l’huile d’olive, une cuillère de moutarde, des herbes (menthe, ciboulette et persil), 3 yaourts de soja ou du fromage blanc ou du yaourt façon grec. Tout d’abord, on s’attaque au concombre… Plusieurs écoles existent : celle qui épluche le concombre, et le fait dégorger, et celle qui garde la peau et enlève les pépins. Les deux écoles ont pour but de rendre la chose aisément digérable. Pour ma part, je suis de la seconde école. Si la peau du concombre vous semble trop épaisse, on enlève un peu, puis on coupe le concombre en 2 dans le sens de la longueur pour pouvoir enlever facilement les pépins. Puis, on le coupe en fines tranches. Dans la recette originale grecque, le concombre est coupé très finement, voire même haché, mais faisons les rebelles !

Ensuite, on met les yaourts dans un saladier, si besoin on les fouette un peu pour homogénéiser l’ensemble. On ajoute une cuillère de moutarde, du sel, du poivre et de l’huile d’olive selon notre goût. On ajoute la gousse d’ail pressée, et les herbes très finement ciselées. On ajoute le concombre, on mélange et on garde au frais jusqu’au moment de servir.

Soupe froide de concombre à la menthe

Voilà une petite recette simplissime… Cette version là est à la menthe, mais on peut aussi la faire avec de la ciboulette, c’est également très bon! Il nous faut un concombre, un oignon rouge, une dizaine de feuille de menthe, sel, poivre, huile d’olive, un yaourt de soja ou un yaourt façon grec ou fromage blanc…

On coupe le concombre grossièrement (on enlève les pépins, pas besoin de retirer la peau), on coupe l’oignon. On met tous les ingrédients dans le blender, et on zoum-zoum. Si la texture est trop épaisse, on ajoute un peu d’eau fraîche. On laisse au frais jusqu’au moment de servir… Fresh !

Fèves: Astuce-cuisine de ma grand-mère

Comme elle dit, le meilleur c’est encore de les manger comme ça, sans aucune préparation, sur le pouce, sans faim, pour le goûter, à l’apéro ou bien en entrée…

Et les cosses ? Surtout on ne les jette pas ! On les nettoie bien come il faut, on retire la petite tige, éventuellement les fils sur les bords, et on les plonge dans la préparation de la soupe du soir. Ça donne beaucoup de goût, le goût d’un velouté de printemps ! Merci Mami…

Stratas aux oignons, jambon et fromage

Pour 4 personnes, on prévoit de l’huile d’olive, 2 oignons émincés, 3 cuillères à café de romarin frais finement haché, 8 œufs, 500ml de lait, 50g de pecorino et de parmesan râpé, 200g de fine tranches de jambon grossièrement hachées, 2 cuillères à soupe d’amandes fumées grossièrement hachées, 500g de pain déchiquetés (on utilise le pain rassis si on en a), des tomates cerises en grappe et 4 cuillères à soupe de basilic frais.

On préchauffe le four à 200°C. On fait chauffer de l’huile d’olive dans une poêle à feu moyen-vif, on fait revenir les oignons 15min, en remuant jusqu’à ce qu’ils soient caramélisés. On ajoute le romarin et on poursuit la cuisson 1min en remuant.

On fouette les œufs avec le lait et la moitié du fromage dans un récipient. On mélange les oignons, le jambon et les amandes dans un saladier. On superpose alors les couches de pain et de préparation au jambon dans des plats individuels allant au four, ou bien un plat à gratin unique. On nappe du mélange œufs-lait-fromage et on parsème du reste du fromage. On laisse reposer 20min.

On enfourne 35min jusqu’à ce que les stratas soient juste prises, dorées et gonflées.

On sépare alors les tomates cerises en petites grappes et on les dispose sur une plaque de four. On arrose d’un peu d’huile d’olive. On fait rôtir pendant les 10 dernières minutes des stratas jusqu’à ce que la peau commence à éclater.

On sert les stratas garnies de tomates cerises et de basilic. Simple but so good !

Zucchini in padella, les cougettes frites > Jamie Oliver

Un accompagnement qui ira à merveille avec viande ou poisson, ou en antipasti, ou encore tartiné sur des crostini… On peut même écraser les courgettes frites, les mélanger à de la crème et du parmesan et en faire ainsi une superbe sauce pour les pâtes. Parfait aussi pour agrémenter omelettes et frittatas.

Il nous faut 3 courgettes moyennes, de l’huile d’olive, 3 gousses d’ail pelées et coupées en fines tranches, ½ piment rouge sans pépins et finement coupé ou un petit piment sec écrasé, 1 cuillère à soupe d’origan, sel et poivre, 3 filets d’anchois à l’huile d’olive, le zeste et le jus d’1/2 citron, et en potion les feuilles hachées d’une tige de menthe.

Dans un premier temps, on élimine les extrémités des courgettes puis on les coupe en tranches d’1cm. Si les courgettes sont trop grosses, on les coupe d’abord en deux dans le sens de la longueur.

Dans une poêle, on fait chauffer un bon trait d’huile d’olive à feu moyen. On ajoute l’ai let le piment. Trente secondes plus tard, on ajoute es courgettes et les herbes, puis on sale et on poivre. Attention, la poêle ne doit pas être trop chaude, les courgettes ne doivent pas trop colorer. On mélange bien, on couvre et on laisse ainsi mijoter pendant 10min. On pense à mélanger de temps en temps. Dans les deux dernières minutes de cuisson, on incorpore les filets d’anchois et le zeste de citron. Quand les filets d’anchois se sont complétement délités, on assaisonne à son goût et on ajoute quelques gouttes de jus de citron pour équilibrer la force du piment. On sert sans attendre. C’est encore meilleur avec un peu de menthe hachée, saupoudrée au dernier moment.

Le POIS GOURMAND

Le pois gourmand fait partie de la variété des petits pois, dont on consomme la gousse. Il est également connu sous le nom de pois « mange-tout ». Logique car dans le « mange-tout », on mange tout (pois et gousses).

Voici une première recette simple, rapide et succulente : pois gourmands simplement sautés à la poêle… On prépare les pois gourmands en retirant la petite tige (qui raccroche le pois à sa plante). On les passe sous l’eau froide, on égoutte.

On met de l’huile d’olive ou du beurre à fondre dans une poêle, on y verse les pois gourmands, on laisse cuire à feu moyen 5min en remuant régulièrement. On peut ajouter à ce moment là des pommes de terre précuites à l’eau, épluchées, afin de rendre ce plat plus consistant. C’est délicieux quand les pommes de terre terminent de cuire à la poêle avec un peu de beurre. Avant de retirer la poêle du feu, on intègre une gousse d’ail hachée, On assaisonne (sel, poivre).

On sert immédiatement, les poids gourmands chauds et encore croquants. En accompagnement d’un œuf au plat, d’une viande ou d’un poisson, d’un plat de pâte ou de boulgour… Miam !!!

Tagliatelles de courgettes printannières, pois gourmands…

On prévoit pour 4 personnes, 4 courgettes, 200g de pois gourmands, 1 gousse d’ail, 1 citron, quelques branches de menthe, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre, copeaux de parmesan

On coupe les extrémités des courgettes. A l’aide d’un économe, on détaille de fines et longues lanières de courgettes, en s’arrêtant à la partie centrale contenant les graines. On met les tagliatelles de courgettes dans un saladier. On râpe finement le zeste et on presse le citron. On verse le jus sur les courgettes. On arrose d’huile d’olive, on sale, on poivre et on mélange. On couvre de film étirable et on place au réfrigérateur pour 1h. Pendant ce temps, on fait frémir dans une casserole d’eau salée. On y plonge les poids gourmands (en ayant pris soin au préalable de retirer la petite tige qui raccroche le pois à sa plante) et on laisse cuire 2min à la reprise de l’ébullition. On égoutte, on laisse refroidir.

On pèle l’ail et on le hache très finement. On sort les courgettes du frigo, on les mélange à l’ail haché, aux pois gourmands, aux zestes du citron et aux feuilles de menthe. On parsème le dessus de la salade de copeaux de parmesan fraîchement tranché… Trop bon ! A la place des pois gourmands, on peut aussi mettre des petits pois.

Croque-Lasagne Brousse/Courgettes

Pour 2 personnes, il nous faut 10min, 4 feuilles de lasagnes sèches précuites, 1 grosse courgette, 50g de chèvre frais, 100g de brousse, 10cl de crème fraîche épaisse, 50g de Comté, sel, poivre et baies roses.

On coupe les feuilles de lasagnes en deux. On lave et on détaille la courgette en tranches d’environ 1cm d’épaisseur.

Dans un bol, on mélange à la fourchette la brousse, le chèvre et la crème. On sale et poivre.

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7). On tapisse un plat à four de papier cuisson. On dépose 2 demi-feuilles de lasagne côte à côte, on les recouvre d’une couche de crème au fromage puis de tranches de courgettes, et de ½ feuille de lasagne. Et ainsi de suite en terminant par une couche de crème au fromage. On parsème de comté râpé et on enfourne 30min. On baisse alors le thermostat à 180°C et on prolonge de 15min.

On sert parsemé de baies roses concassées, et n accompagne d’une salade de concombre. On peut accentuer le côté frais de cette recette en ajoutant des feuilles de menthe ciselées dans le mélange fromages-crème. Et pour une version plus light, on remplace la crème épaisse par du fromage blanc à 3%…

Le Citron

Dans le citron, tout est bon… la peau, la chair, le jus. Originaire d’Inde, c’est le fruit magique par excellence ! Qu’il soit jaune ou vert et quelque soit sa variété, le citron est unique : fruit le moins calorique et le moins sucré, c’est aussi l’un des mieux pourvu en vitamine C, antioxydants et composés ‘nettoyants’, capable aussi bien de s’attaquer aux bourrelets, au foie engorgé ou aux microbes. Alors on en profite, des crudités au sorbet, en passant par les eaux infusées et autres citronnades.

Les bonnes raisons de consommer du citron : c’est le roi du nettoyage en profondeur. Il est diurétique car son acidité stimule la fonction rénale. D’autant qu’en général on rajoute de l’eau pour l’allonger (thé, citron pressé…). Il booste aussi la sécrétion des sucs digestifs et son potassium régule l’équilibre acido-basique de l’organisme. Enfin amer et pourvu en pectine, il est fortement detox car il nettoie la vésicule biliaire, la porte de sortie du foie.

Sans oublier sa vitamine C, qui facilite l’assimilation du fer apporté par les aliments. Il donne la pêche et renforce l’immunité.

Le jus apporte t’il les mêmes nutriments que le zeste ? Non… Le jus est riche en eau, en potassium, en acide citrique et vitamine C. Le zeste est intéressant pour son essence et ses polyphénols antidiabète, anticholestérol et antifringales, donc ses vertus minceur.

Comment préserver au maximum ses qualités ? On évite de le cuire car la vitamine C s’envole. Le jus s’ajoute plutôt au dernier moment, d’autant que son parfum disparaît à la chaleur, ne laissant que l’acidité.

Et si le jus me donne mal au ventre ? Cela ne devrait pas… Ce mal de ventre après avoir bu du jus de citron dévoile une faiblesse de la muqueuse gastrique. Un estomac en bon état supporte l’acide citrique. Il faut alors soigner la cause, c’est à dire le mauvais état de l’estomac. Par exemple en faisant une cure de vinaigre de cidre, apte à réguler de pH gastrique : prendre 1 cuillère à café diluée dans un grand verre d’eau, tous les jours après le petit déjeuner.

1 fruit, 4 possibilités…

En jus : On en arrose les fruits ou légumes coupés pour éviter qu’ils noircissent. On le boit dilué dans un peu d’eau froide ou chaude, mais aussitôt pressé car après 15min, il a déjà perdu 50% de sa vitamine C.

En zeste : O prélève les zestes frais à l’aide d’un économe (sans la peau blanche amère), on les râpe ou on les taille finement à l’aide d’une paire de ciseaux, sur les crudités, volailles, compotes, pommes cuites au four, eaux infusées…

En essence ou huile essentielle : on compte 1 goutte par personne, diluée dans 1 cuillère à café de miel (salade de fruits, boissons chaudes, yaourts…) ou dans une cuillère à café d’huile d’olive ou de vinaigre (riz, pâtes, légumes, salades…)

En poudre : Elle existe toute prête mais on peut la faire soi-même en séchant au four (80°C, th.2/3) pendant 1h les zestes de citron. Une fois sec, on les mixe et on conserve la poudre dans un bocal. A saupoudrer sur les poissons, les compotes, les boissons chaudes…

Les fèves…

Un claquement de doigts et on savoure ce délicieux petit légume. Crue ou cuite, seule ou accompagnée, la fève suit toutes nos envies. On enlève la cosse, on retire la peau et on en profite !

La fève est délicieuse crue mais, cuite, elle nous séduit aussi :

– 5 à 8 minutes à la vapeur (ou 5 minutes à l’autocuiseur) : on les arrose d’un filet d’huile d’olive et de quelques gouttes de jus de citron. Touche finale : on cisèle un peu de cerfeuil

– 15 minutes à la casserole : à feu doux avec un fond de bouillon et une noix de beurre. Idéal pour accompagner une côte de veau ou un filet de poisson.

– 4 à 5 minutes à la poêle ou au wok : à feu vif, dans de l’huile d’olive, avec de l’ail et du persil haché.

On peut aussi faire cuire les fèves dans du bouillon de poule. On mixe avec de l’huile d’olive et on obtient une onctueuse crème de fèves.

La fève est délicieuse, juste avec une vinaigrette : de l’huile d’olive et du vinaigre balsamique. La fève se marie à merveille avec les œufs, qu’ils soient à la coque, sur le plat, brouillés ou en omelette.

Simple Couscous de légumes primeurs

Pour 4 personnes, il nous faut 300g de carottes, 300g de navets nouveaux, 150g d’oignons, 2 petites courgettes, 200 g de fèves écossées

2 merguez, 1 c. à c. de gros sel, 2 c. à s. d’huile d’olive, ½ c. à c. d’épices « ras el hanout », 10 brins de coriandre fraîche.

On lave et on épluche tous les légumes. On tailler les carottes en bâtonnets et les navets en 4 quartiers. On taille les courgettes en 4 dans la longueur. On épluche et on taille les oignons en 4 quartiers.

On dépose tous les légumes dans un saladier sans oublier les fèves écossées. On sale, on poivre. On arrose d’huile d’olive et on saupoudre de ras el hanout. On mélange.

Dans une sauteuse profonde, on dépose tous les légumes et les merguez (qui vont parfumer le plat). On couvre d’eau salée au gros sel et on porte à ébullition.

On laisser cuire environ 15 min à découvert. On verser dans un plat de service et on parsème de coriandre hachée.

On sert comme un couscous classique – à la louche – avec une semoule de couscous et des côtes d’agneau grillées.

Beignets de courgette

Pour 4 personnes, il faut 2 ou 3 courgettes, de l’huile pour friture. Pour la pâte : 125g de farine, 10cl de bière blonde, 1 cuillère à soupe d’huile, 5 cuillère à soupe de lait, 1 œuf, 1 pincée de sel, sel et poivre.

On mélange tous les ingrédients de la pâte jusqu’à ce qu’on obtienne une texture lisse, puis on la met au frais au moins 1h. On lave les courgettes et on les coupe en rondelles. On fait chauffer l’huile de friture, on trempe les rondelles dans la pâte avant de les plonger dans l’huile, on compte 2 à 3min par bain, puis on égoutte les courgettes. On fait tout cuire de la même façon. On sert aussitôt.

Tarte aux pommes, camembert et cumin

Il nous faut une pâte feuilletée, 3 pommes, 1 camembert, 1 cuillère à café de graines de cumin.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On pose la pâte sur un laque de cuisson, on la pique avec une fourchette. On coupe le camembert en tranches fines et on les dispose régulièrement sur la pâte.

On lave et on épluche les pommes, on retire les cœurs, puis on coupe les pommes en lamelles fines. On dispose les lamelles de pommes sur les tranches de fromage. On parsème de cumin et on enfourne pour 25min. On sert dès la sortie du four.

Zucchine Grigliate (Courgettes grillées à l’huile d’olive) > recette de chez Big MAMA

Pour 4 amis, on prévoit 4 courgettes, 1 gousse d’ail, du thym frais, du basilic, de l’huile d’olive, de la fleur de sel et du poivre en grains.

On lave les courgettes, on coupe les extrémités, on les passe à la mandoline ou on utilise un économe. On préchauffe le grill du four : c’est important car il faut un four uniformément chaud. On place les courgettes sur la grille du four, on ajoute un filet d’huile d’olive et on saupoudre de thym. On enfourne (pas à moins de 10cm du grill sinon ça va brûler immédiatement) pendant quelques minutes. On surveille bien que ça ne brûle pas !

A la sortie du four, on rajoute de la fleur de sel, du poivre concassé, l’ail écrasé et l’huile d’olive, puis on ajoute les feuilles de basilic au dernier moment pour ne pas qu’elles noircissent.

C’est l’accompagnement idéal pour une viande ou du poisson, mais c’est aussi une merveille sur une pizza ou une focaccia. Pour un petite note caramélisée, on peut rajouter un filet de vinaigre balsamique en fin de cuisson.

La cuisine italienne… Con molto amore.

Wraps aux courgettes panées

Pour 4 personnes, on prévoit 2 courgettes coupées finement dans la longueur, 2 œufs de poupoule, légèrement battus, 200g de panko (chapelure japonaise) 60ml d’huile d’olive, 1 salade, 4 wraps de blé complet.

Pour la sauce barbecue blanche : ¼ de cuillère à café d’ail semoule, ¼ de cuillère à café de poivre de Cayenne, 2 cuillère à café de raifort en crème, 100g de mayonnaise, 1 cuillère à soupe de jus de citron, 1 cuillère à soupe d’eau. On fouette l’ensemble dans un petit bol.

Salade de chou rouge ou vert : 80g de chou rouge (ou vert), ½ oignon blanc émincé, 1 carotte grossièrement râpée, 50g d’un mélange de légumineuses germées.

On commence par préparer la sauce blanche puis la salade de chou. On verse le chou, l’oignon, la carotte, les germes et la moitié de la sauce blanche dans un bol. On mélange et on assaisonne.

On plonge les courgettes dans les œufs battus, puis on les enrobe de chapelure. On fait chauffer la moitié de l’huile d’olive dans une grande poêle à feu moyen-vif et on fait cuire la moitié des courgettes 3min jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées de tous les côtés et tendres. On recommence avec le reste de l’huile et des courgettes.

On dispose les feuilles de salade au centre de chaque wrap, on recouvre en quantité égale de salade de chou, de courgettes et de la moitié de a sauce blanche. On roule les wraps pour enfermer la garniture. Enjoy !

Tourte de pommes de terre au romarin

Il nous faut 2 rouleaux de pâte feuilletée, 1kg de pommes de terre, 1 branche de romarin, du beurre pour le moule, 20cl de crème liquide, 3 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1 jaune d’œuf, de la fleur de sel et du poivre.

On épluche les pommes de terre, on les rince, on les coupe en tranches fines à l’aide d’une mandoline, puis on les place dans un saladier avec l’huile d’olive et le romarin. On sale et poivre et on place 20min au réfrigérateur.

On préchauffe le four à 180°C. On beurre un moule à tarte puis on place le premier rouleau de pâte dans le moule. On répartit dessus les pommes de terre, puis on couvre avec l’autre rouleau de pâte. On plie les bords pour bien souder le tout. On forme un petit trou avec un couteau au centre de la tourte afin de laisser la vapeur s’évacuer.

On dilue le jaune d’œuf avec 1 cuillère à café d’eau et on dore le dessus de la tourte à l’aide d’un pinceau. On enfourne pour 30min. On verse alors la crème dans la tourte par le petit trou puis on replace au four pour 20 à 30min, jusqu’à ce que la tourte soit bien dorée. On déguste chaud ou tiède, on accompagne d’une bonne petite salade…

Lasagne de chou et crème au piment d’Espelette, croustillant aux tomates séchées

Pour 4 personnes, on prévoit du chou vert, 100g de tomates séchées à l‘huile, 2 oignons, 1 échalote, 10 feuille de lasagne, 75g de flocons d’avoine, 50g de pignons de pin, 50l de lait d’avoine, 20cl de crème végétale (amande ou soja), 12cl de bouillon de légumes, 9 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de concentré de tomates, 1cuillère à soupe de sucre de coco (ou de sucre complet ou de canne), ½ cuillère à café de piment d’Espelette, sel et poivre.

On lave les feuilles de chou, on les sèche puis on les émince finement. On hache les tomates séchées. Dans un saladier, on mélange le bouillon de légumes, le lait d’avoine et la crème végétale.

Dans une grande sauteuse, on fait chauffer deux cuillères à soupe de l’huile des tomates séchées puis on fait revenir le chou émincé 3min en remuant. On sale et on poivre. On ajoute les trois quarts des tomates séchées et on mélange bien. On ajoute 15cl du bouillon et la crème et on porte à ébullition. On couvre et on laisse mijoter 1Omin. On réserve hors du feu.

On pèle et on hache l’échalote. Dans une poêle on fait chauffer 3 cuillères à soupe d’huile d’olive puis on fait revenir l’échalote 3min en remuant. On ajoute le concentré de tomates, on saupoudre de farine et on fouette 2min. On verse le reste du bouillon à la crème et on porte à ébullition sans cesser de fouetter. On laisse mijoter quelques minutes en fouettant jusqu’à ce que la sauce ait suffisamment épaissi. On sale, on poivre et on ajoute le piment d’Espelette.

On nappe un plat à gratin d’une première couche de sauce tomatée. On alterne ensuite les couches de chou, de feuilles de lasagne et de sauce. On termine par une couche de lasagne et on couvre de sauce.

On préchauffe le four à 180°C. On pèle les oignons et on les taille en fines rondelles. On fait chauffer 6 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une poêle, on ajoute les oignons et on saupoudre de sucre. On fait revenir 3min en remuant. On ajoute les flocons d’avoine, les pignons de pins et le reste des tomates séchées. On mélange bien et on répartit sur les lasagnes. On enfourne pour 30min environ jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Et bon appétit bien-sûr !

Galettes de pommes de terre au fromage

Pour 4 à 6 personnes, il nous faut 400g de pommes de terre, 2 oignons, 2 échalotes, 4 œufs, 4 cuillères à soupe de farine, 60g de gruyère ou de comté râpé, ½ cuillère à café de noix de muscade moulue, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 4 à 6 cuillères à soupe d’huile de pépins de raisin

On pèle les pommes de terre et on les râpe. On les met dans un bol, on couvre d’eau froide et on laisse tremper pendant 15 minutes.

On pèle et on émince les oignons et les échalotes et on les fait revenir pendant 10 minutes dans l’huile d’olive.

Dans un saladier, on mélange les œufs, la farine, le fromage râpé, la muscade, les oignons et les échalotes. On ajoute les pommes de terres égouttées.

Dans une grande poêle, on fait chauffer à feu vif 2 cuillères à soupe d’huile de pépins de raisin.

On dépose plusieurs petits tas du mélange, bien espacés, et on les aplatit un peu avec le dos de la cuillère. On laisse cuire 5 minutes de chaque côté et on les retourne à mi-cuisson. On renouvèle 1 à 2 fois l’opération avec la préparation restante. On sert les galettes accompagnées d’une salade.

Omelette aux blettes et salade de poivrons

Pour 4 personnes, on prévoit 260g de poivrons rouges grillés en bocal, égouttés et coupé en gros morceaux, 1 cuillère à soupe de feuilles de thym frais, 3 gousses d’ail écrasée, 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 6 côtes de blettes moyennes, 10 œufs, 60ml de lait, 40g de pecorino en copeaux, 1 demi salade batavia.

On commence par mélanger les poivrons, le thym, l’ail, le vinaigre et l’huile dans un grand saladier. On laisse reposer 15min.

On ôte les côtes de blettes (qu’on réserve pour un autre plat, type gratin…) et on taille les feuilles en lanières. On fouette les œufs avec le lait, les blattes et 2 gousses d’ail écrasées. On assaisonne.

On fait chauffer à feu moyen une petite poêle. On y verse un quart de la préparation aux œufs. On incline la poêle pour que l’omelette recouvre le fond. On fait cuire 3min jusqu’à ce que l’omelette prenne. On la fait alors délicatement glisser dans une assiette et on couvre pour la garder au chaud. On recommence avec le reste de la préparation aux œufs de manière à obtenir 4 omelettes.

On nettoie la salade, on mélange ses feuilles aux pecorino et aux poivrons. On remue. On sert alors les omelettes garnies de salade aux poivrons.

Paupiettes de chou sur lit de riz au bouillon de poule

Pour 4 personnes, 25min de préparation, 50min de cuisson pour un joli plat familial tellement réconfortant…

Il nous faut 1 chou vert, 400g de porc haché, 240g de riz, 4 tranches de bacon, 1 litre de bouillon de poule, 20cl de vin blanc, 1 oignon jaune, 2 gousses d’ail, ½ bouquet de persil, ½ bouquet d’estragon, sel et poivre.

On porte à ébullition une grande casserole d’eau salée. On sépare les feuilles du chou et on en réserve 8 grandes qu’on plonge pour 10min dans l’eau bouillante (on utilise le chou restant pour une autre recette). On les égoutte ensuite. On préchauffe le four à 180°C.

On cisèle les herbes, on met de côté un brin d’estragon. On hache le bacon, on pèle et on émince l’oignon. On pèle et on dégerme la gousse d’ail puis on le hache. Dans un plat creux, on mélange la viande de porc hachée avec l’oignon, l’ail, les herbes hachées, sel et poivre. On mélange bien la farce avec les mains.

Sur chaque feuille de chou, on dispose une boule de farce. On rabat les feuilles pour former les paupiettes puis on ficelle (à défaut de ficelle on place l’ouverture de la paupiette vers le fond du plat). On tapisse le fond du plat à four de riz, on ajoute le bacon (le riz va gonfler en cuisant, prévoir donc un plat suffisamment haut). On verse le bouillon et le vin blanc. On dépose les paupiettes sur le riz puis on enfourne 40min. On sert parsemé d’estragon effeuillé.

Les Héliantis

Originaire d’Amérique du Nord, l’héliantis, également appelée hélianthe scrofuleux ou encore salsifis d’Amérique, tient son nom du grec helios qui signifie ‘soleil’ et anthos qui signifie ‘fleur’. En effet, cette plante aux immenses tiges surmontées de fleurs jaunes, n’est pas sans rappeler le tournesol. Mais c’est à sa racine, le rhizome tubéreux, que nous allons nous intéresser.

Les bienfaits des héliantis : comme la plupart des légumes-racines, l’héliantis est riche en fibres, en minéraux et en oligo-éléments, contribuant ainsi à l’équilibre du transit intestinal. En effet, le potassium qu’elle renferme joue un rôle important dans la digestion, mais également dans la contraction musculaire. L’héliantis contient également de la vitamine B1 qui intervient dans la production d’énergie et la croissance.

Mais l’héliantis est avant tout une excellente source de fer végétal, un minéral essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Notons qu’une carence en fer provoque de la fatigue, une moins bonne résistance aux virus, voire une perte de cheveux. L’héliantis constitue donc un légume de saison idéal comportant tous les nutriments nécessaires pour stimuler le système immunitaire et lutter ainsi contre les infections.

Comment cuisiner l’héliantis ?

Ses rhizomes tubéreux sont récoltés de novembre à avril. Les rhizomes de l’héliantis se conservent très peu de temps, aussi il est préférable de les cuisiner aussitôt après l’achat ou la récolte. Les racines d’héliantis s’épluchent facilement. Vous pouvez ensuite les cuire à la vapeur, ou bien les émincer pour les faire revenir à la poêle.

Son goût très fin se rapproche de celui du topinambour ou encore de l’artichaut. Il s’accommode aisément en salade, en gratin ou dans toute autre préparation au même titre que la pomme de terre. Avec un peu d’audace et d’imagination, il peut même constituer un succulent dessert.

Salade tiède d’héliantis

C’est très simple ! On commence par nettoyer sous l’eau les héliantis, puis on les plonge dans un grand volume d’eau bouillante. On laisse cuire entre 25 et 30min.

On les égoutte et on les passe sous l’eau froide pour arrêter définitivement la cuisson. On retire alors la peau à l’aide d’un économe ou d’un couteau.

On prépare dans un saladier une vinaigrette avec de l’huile d’olive, du vinaigre, un peu de moutarde, mais surtout de l’ail finement haché et du persil ciselé.

On verse les héliantis découpé en morceaux dans le saladier et on mélange. C’est délicieux, les héliantis encore tièdes ou même froids… Bon appétit bien sûr !

Houmous (à la carotte)

400g de pois chiches en boîte égouttés et rincés, le jus d’1 citron, 1 cuillère à café et demi de sel, 3 cuillères à soupe de tahini, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 2 gousses d’ail très finement hachée, 10g de feuilles de coriandre grossièrement hachées(ou du persil).

On mélange tous les ingrédients dans un saladier avec 60ml d’eau et on réduit en purée avec un mixeur plongeant. On rectifie l’assaisonnement avec du citron, du sel et de l’eau si nécessaire.

Pour un houmous à la carotte, on met les carottes dans un four préchauffé à 180°C, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. On arrose d’huile et on fait rôtir 40min. On laisse refroidir légèrement puis on mixe avec le houmous et un zeste d’orange…

Tarte aux épinards, au poulet et au fromage

Pour 4 personnes, on prévoit une pâte à tarte, 200g de blanc de poulet, 300g d’épinards parés et grossièrement hachés, 2 œufs, 2 gousses d’ail finement hachées, 250g de riz complet cuit, 200g de feta émiettée, 480g de ricotta, de la ciboule finement hachée, du persil ciselé.

On prépare la pâte qu’on place dans un moule, et on préchauffe son four à 180°C. On porte de l’eau à ébullition dans une casserole, on y plonge le poulet, on porte de nouveau à ébullition. On baisse le feu et on fait cuire 12min, en couvrant partiellement. On retire le poulet de l’eau (on garde l’eau) et on laisse refroidir avant de le découper en grosses lanières.

On fait de nouveau bouillir l’eau et on y fait cuire les épinards 1min pour les flétrir. On égoutte, on rince à l’eau froide, on égoutte encore en prenant soin d’enlever un maximum d’eau.

On bât les œufs dans un saladier, on y ajoute les épinards, le poulet, le riz, la feta, la ricotta, la ciboule et le persil. On mélange et on recouvre le fond de tarte.

On enfourne pour 50min. On sert cette tarte avec une bonne salade verte et des quartiers de citrons…

Farfalles et pommes de terre sautées à lail et aux amandes

Pour 4 personnes, on prépare 300g de farfalles, 500g de pommes de terre à chair ferme, 1 gousse d’ail, 10 brins de persil, 50g de parmesan, 1 grande tranche de pain de mie, 1 poignée d’amandes, 10cl d’huile d’olive, sel et poivre.

On lave et on épluche les pommes de terre. On les fait cuire dans une casserole d’eau bouillante salée, 20min environ de façon à ce qu’elles soient cuites mais encore fermes. On mixe le pain de mie avec les amandes, la parmesan, l’ail et le persil.

On fait chauffer une grande casserole d’eau bouillante salée et on y plonge les pâtes, le temps indiqué sur le paquet.

On coupe les pommes de terre en cubes. On fait chauffer une grande poêle avec la moitié de l’huile, on ajoute les pommes de terre, on sale et poivre et on laisse dorer 8min en remuant 2 ou 3 fois. On saupoudre de chapelure aux amandes puis on laisse cuire encore 4min.

On égoutte les pâtes et on les ajoute à la poêle avec le restant d’huile. On mélange bien et on sert aussitôt.

Céleri braisé à la méditerranéenne

Comme il disait : tous nos soucis nous quittent quand nous jouissons du soleil…’

On prévoit du céleri branche, de l’huile d’olive, 1 belle gousse d’ail non pelée, 1 feuille de laurier, 1 cuillère à café de sucre rase, 1 poignées de petites olives noires, 250ml de vin blanc, 100g de copeaux de parmesan, sel et poivre… et en haute saison, on rajoute même des tomates cerise.

On préchauffe le four à 150°C. On retire pour cette recette les feuilles des branches du céleri. On lave et on effile (si besoin) les branches, on les coupe en deux dans la largeur. On lave et on coupe les tomates en deux.

Dans une cocotte, on fait chauffer l’huile d’olive. On y fait revenir le céleri pour 3min, on sale et poivre. On ajoute l’ail non pelé, légèrement écrasé, les tomates et le laurier. On remue et on verse le sucre, les olives et on mouille avec le vin blanc.

On couvre et on enfourne pour 45min. On ôte le couvercle et on laisse cuire encore 10min supplémentaire. On dresse alors le céleri refroidi dans un plat avec le jus de cuisson et la garniture. On parsème de copeaux de parmesan et on sert…

Quiche Butternut et amandes

Pour 4 personnes. Pour la pâte, il faut 100g de farine, 50g de poudre d’amandes, 75g de beurre demi-sel, 1 jaune d’œuf, de la Fleur de sel. Pour la garniture, on prévoit 3 œufs, 20cl de préparation à l’amande pour cuisinier (rayon bio bien-sûr), 100g de comté râpé, 500 de courge butternut, 50g d’amandes, 20g de beure demi-sel, Fleur de sel et poivre.

On commence par réaliser la pâte en travaillant le beurre avec la farine, la poudre d’amandes et le sel. On ajoute le jeune d’œuf, et un peu d’eau si nécessaire afin d’obtenir une belle pâte lisse et homogène. On enveloppe la pâte dans du film alimentaire et on la place 1h au frais.

Pendant ce temps, on épluche et on épépine la courge, on la coupe en cubes et on la fait revenir dans du beurre. On ajoute un fond d’eau, on couvre et on laisse cuire 30min. On égoutte et on réduit la courge en purée. On fouette les œufs avec 20cl de préparation à l’amande, on sale et poivre puis on ajoute la purée de courge et le comté. On coupe les amandes en bâtonnets ou comme on peut…

On préchauffe le four à 180°C. On étale la pâte puis la positionne dans un moule à tarte beurré. On remplit avec la garniture, on parsème avec les amandes et on enfourne pour 45min…

Banana!!!

Sa forme affiche un sourire franc et sa chair tendre et gourmande ravit les petits et les grands…

Contrairement à ce qu’on croit, le bananier n’est pas un arbre mais une plante herbacée qui mesure parfois jusqu’à 15m de haut. Son ‘tronc’ est composé de feuilles qui s’enroulent les unes sur les autres.

La banane est le fruit qui contient le plus de vitamine B6. Une banane peut ainsi couvrir près d’un quart de nos besoins quotidiens. Elle joue un rôle important dans le bon fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaire. Energisante, elle combat aussi la fatigue. Grâce à ses teneurs en fibres, minéraux et oligoéléments (potassium et manganèse), la banane est un petit bijou pour l’organisme. Riche en antioxydants, elle préviendrait l’apparition des troubles digestifs, notamment l’acidité gastrique en raison de son appartenance aux aliments ‘basiques’ (contraire d’acide). Alors on en mange et on en re-mange…

Et pour les ‘jusqu’auboutistes’, voilà des infos à ne pas négliger : l’intérieur de la peau de la banane combat l’acné, les cicatrices, soulage les piqûres d’insectes et les irritations de l’épiderme. Elle est aussi efficace contre les verrues. Au jardin, elle s’utilise comme répulsif à pucerons et comme engrais naturel pour les plantations… c’est dit !

Salade d’hiver

Pour 6 personnes, on prévoit 3 oranges, 2 pommes, 3 avocats, 3 blancs de poulet, 2 cuillères à soupe de farine, huile de friture, le jus d’1 citron, sel et poivre. Pour la sauce, il faut 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de crème fraîche, 1 cuillère à café de cumin en poudre.

On nettoie les oranges et les pommes, on prélève le zeste des oranges et on pèle le tout à vif. On récupère le jus qui s’écoule des oranges pour la sauce. On épluche les avocats. On coupe les oranges, les pommes, et les avocats en tranches. On les citronne.

On coupe le poulet en lanières, on les roule dans la farine, on sale et poivre. On fait chauffer l’huile de friture.

On mélange tous les ingrédients de la sauce, on ajoute le zeste des oranges, et le jus réservé. On assemble tous les ingrédients de la salade et on arrose de sauce. On fait frire les lanières de poulet dans l’huile chaude jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. On les égoutte sur du papier absorbant. On les ajoute à la salade et on sert aussitôt.

Les Epinards

Les épinards se consomment très frais. Seules les jeunes pousses sont dispensées de cuisson et se dégustent en salade… Ce légume est particulièrement riche en fibres, minéraux et vitamines C. Pour la cuisson, l’autocuiseur est idéal car 70% des vitamines sont alors conservées alors que la moitié des vitamines disparaissent avec une cuisson à l’eau. Pour ma part, j’aime bien les faire ‘tomber’ simplement dans la poêle avec un peu d’oignon préalablement revenu dans de l’huile d’olive. A partir d’une telle préparation, tout est possible ! Lasagnes, gratin, tartes… Popeye n’a qu’à bien se tenir !

Salade de chou rouge aux noix, raisins secs et magret séché

Pour 4 personnes, on prévoit ½ chou rouge, 1 poignées de cerneaux de noix, 1 poignée de raisins secs, quelques brins d’estragon, 90g de magret séché au poivre, finement tranché. Et pour la sauce : ½ citron confit, 5 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de miel, 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique, 1 cuillère à supe de crème fraîche, sel et poivre.

On coupe le demi chou rouge en fines tranches. On fait dorer les cerneaux de noix dans une petite poêle à sec. On lave et on essuie l’estragon, on cisèle els feuilles et on le réserve. On mixe le citron confit avec l’huile, le vinaigre, la crème et le miel, on sale et on poivre puis on verse le chou. On mélange bien puis on ajoute les noix, les raisins, les tranches de magret et l’estragon. On sert avec du pain grillé… Miam !

Tarte aux oignons, Pommes de terre et deux fromages

Pour 4 personnes, il nous faut 7 oignons, 3 pommes de terre, 100g de gorgonzola, 100g de parmesan râpé, 150g de farine (il en faut aussi un peu pour le plan de travail), 75g de farine d’épeautre, 10cl de crème fraîche, 10cl d’huile d’olive (+1 cuillère à café pour le moule), 5g de levure èche du boulanger, 1 cuillère à café de sucre, 1 cuillère à café de graines de fenouil, sel et poivre.

On prépare la pâte comme les vrais ! On mélange les deux farines dans un saladier avec le sucre et ½ cuillère à café de sel, puis on creuse un puits au centre. Dans un verre, on mélange la levure avec 10cl d’eau légèrement tiède. Lorsqu’elle est bien diluée, on verse dans le puits et on ajoute 4 cuillères à soupe d’huile d’olive. On mélange et on pétri 5min jusqu’à l’obtention d’une pâte bien élastique. On couvre le saladier d’un linge et in réserve 45min près d’un radiateur.

On pèle et on émince les oignons en rondelles, On fait chauffer 2 cuillères à soupe d’huile dans une sauteuse puis on les fait revenir 5in en remuant. On sale, on poivre et on réserve.

On épluche les pommes de terre, on les détaille en fines tranches à la mandoline par exemple, et on les plonge dans un saladier d’eau froide. On égoutte et on sèche avec du papier absorbant. On badigeonne d’huile d’olive, on sale et on poivre.

On huile le moule à tarte, on étale la pâte sur le plan de travail fariné pour former un disque de 30cm de diamètre. On dépose la pâte dans le moule et on badigeonne d’huile d’olive. On recouvre alors alternativement des couches de pommes de terre et d’oignons, on parsème de graines de fenouil.

On émiette le gorgonzola et on le mélange dans un bol avec la crème fraîche et 50g de parmesan. On poivre et sale légèrement. On répartit la préparation sur la tarte. On préchauffe le four à 180°C. On saupoudre la tarte du reste de parmesan, on enfourne 30min environ jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.

Pommes au four à la cannelle

Vite fait, bien fait… Pour 4 à 6 personnes, on prépare 6 petites pommes rouges, 6 cuillères à café de miel, 2 cuillères à café de cannelle en poudre, 60g de beurre salé, 150g de crème fraiche épaisse, 1 cuillère à soupe de sucre en poudre, 2 bâtons de cannelle.

On préchauffe le four à 200°C. On lave et on sèche les pommes, on les découpe en deux dans leur largeur et on les place dans un plat allant au four.

Dans un bol, on mélange le miel, la cannelle en poudre et un peu d’eau. On verse sur les pommes, on ajoute les bâtons de cannelle et on enfourne pour 20 à 25min.

Pendant ce temps, on fait fondre le beurre dans une casserole. Lorsqu’il commence à devenir noisette, c’est dire à colorer, on retire la casserole du feu, on ajoute la crème fraiche et le sucre en poudre. On fouette vivement pour émulsionner l’ensemble et on laisse refroidir.

On sert les pommes accompagnées de la crème et on verse par dessus le jus qui se trouve dans le fond du plat. La gourmandise rend heureux !

Soupe de chou-fleur

On prévoit une tête de chou-fleur, 1 poireau, 1 pomme, 1 oignons rouge, 2 gousses d’ail, 4 cuillères à soupe de Tahini (ou purée de sésame), 1 cuillère à soupe d’huile de coco, 4 cuillère à soupe d’huile d’olive, sel et poivre blanc. En option, on peut rajouter 2 cuillères à soupe de levure de bière pour un petit goût fromager.

On nettoie le poireau, on n’utilisera là que la partie blanche (on réserve le vert pour une tarte ou une autre soupe). On le coupe en tronçons d’1cm. On coupe le chou-fleur en petits morceaux. On épluche et on coupe la pomme en morceaux. On pèle et on cisèle l’ail et l’oignon.

Dans une casserole à feu moyen, on fait revenir dans l’huile de coco le poireau, le chou-fleur, la pomme, l’oignon et l’ail, et on mélange pendant 1min.

On ajoute assez d’eau pour recouvrir le tout, on baisse le feu, on couvre et on laisse cuire pendant 5min. On met l’eau de cuisson de côté.

On mixe les ingrédients cuits dans une blender avec le tahini, l’huile d’olive, et la levure de bière en option.

On ajoute peu à peu l’eau de cuisson et on mixe jusqu’à obtenir une soupe crémeuse. On met plus ou moins d’au selon la consistance souhaitée. On sale et poivre. Miam, Miam, Miam !

Velouté de Butternut, crème vanillée et huile de pépins de courge

Pour 4 personnes, on prévoit 300g de chair de butternut, 3 carottes, 1 litre de bouillon de légumes, 10cl de crème liquide, 3 cuillères à soupe de graines de courge, 3 cuillères à soupe d’huile de pépins de courge, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 4 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse, 10g de beurre, 1 gousse de vanille, sel et poivre.

On détaille la chair de butternut en petits morceaux. On épluche les carottes et on les détaille en rondelles. On hache grossièrement les graines de courge.

On fait chauffer l’huile et le beurre dans une sauteuse. On ajoute la courge et les carottes et on fait revenir 4min sur feu moyen, en remuant sans cesse. On sale et poivre puis on ajoute le bouillon de légumes et on laisse mijoter 30min sur feu moyen.

On retire du feu, on ajoute les graines de courge et la crème. On mixe jusqu’à l’obtention d’une crème lisse et homogène. On porte 30s à ébullition puis on répartie dans des assiettes creuse pour le service.

On incise la gousse de vanille sur toute la longueur, on prélève les graines et on les dépose dans un bol. On ajoute la crème fraîche et on sale légèrement. On mélange bien. On dépose 1 cuillère à soupe de cette crème à la vanille sur les veloutés, on assaisonne de quelques gouttes d’huile de pépins de courge et on sert sans tarder.

Tarte soufflée aux Topinambours

Pour 4 personnes. Pour la pâte brisée, il nous faut 180g de farine, un peu de farine pour le plan de travail, 120g de beurre bien froid et du sel. Pour la garniture : on prévoit 200g de bœuf haché, 400g de topinambours, 200g de pommes de terre, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 230g de Cancoillote à l’ail (une spécialité fromagère que l’on trouve en supermarché), 50cl de lait, de la muscade râpée, 1 cuillère à café de thym, 1 cuillère à café de moutarde, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On commence par préparer la pâte : on mélange la farine, le sel et le beurre coupé en petits dés, on travaille la pâte du bout des doigts. On ajoute 5cl d’eau fraîche et on forme une boule. On l’écrase avec a main plusieurs fois en la poussant. On étale ensuite finement la pâte au rouleau sur un plan de travail fariné, puis on place cette pâte dans un moule à tarte (en prenant peut-être soin de glisser un papier sulfurisé entre la pâte et le moule).

On épluche, on lave et on coupe les topinambours et les pommes de terre en petits dés. On les met dans une casserole avec le lait, l’ail en morceaux et le sel. On fait cuire 20min à couvert et à feu doux. On vérifie la cuisson avec la pointe du couteau, on égoutte puis on mixe les légumes à chaud avec la muscade et du poivre. On incorpore ensuite la Cancoillotte. On fait alors brunir l’oignon haché dans l’huile d’olive, on ajoute le thym, le bœuf, le sel et le poivre et on laisse cuire 5min. On incorpore alors la moutarde.

On préchauffe le four à 210°C (th.7). On répartit la viande puis la purée sur le fond de tarte. On enfourne pour 35min environ jusqu’à ce que ça gratine et que ça gonfle légèrement comme un soufflet. A table !

Gratin de chou blanc au cumin

Pour 4 personnes, on y va avec 600g de pommes de terre à chair ferme, 500g de chou blanc, 150g de tome de brebis, 1 oignon, 60g de beurre, 60cl de lait, 40g de farine, 1 cuillère à café rase de cumin moulu, sel et poivre.

On commence par faire cuire les pommes de terre avec leur peau dans une casserole d’eau bouillante salée (départ eau froide). On égoutte et on laisse refroidir.

On pèle l’oignon, on le coupe en deux et on l’émince.

On lave les feuilles de chou et on enlève les parties dures et fibreuses. Puis on émince le chou en fines lanières. On fait chauffer 20g de beurre dans une poêle. On ajoute le chou et le cumin, on sale et poivre. On fait revenir 5min sur feu mayen, en remuant régulièrement. On réserve hors du feu.

On épluche les pommes de terre et on les détaille en cubes. On répartit les cubes de pommes de terre et la poêlée de chou au fond du moule à gratin.

On préchauffe le four à 170°C.

Dans une casserole, on fait chauffer le reste du beurre. On saupoudre de farine et on mélange bien. On laisse cuire 2min sans cesser de remuer. On verse le lait en fouettant puis on porte à ébullition. On laisse épaissir 7min sur feu moyen sans cesser de remuer jusqu’à l’obtention d’une sauce béchamel onctueuse. On sale et poivre. On verse dans le plat à gratin sur le chou et les pommes de terre.

On détaille alors le fromage en petits dés qu’on répartit dans le plat. On enfourne pour 25min jusqu’à ce que le gratin soit bien doré. On sert sans tarder.

Tarte à la courge et au fromage

Pour 4 personnes, on prépare 800g de courge butternut coupés en morceaux, 2 oignons moyens coupés en quartiers, 2 cuillères à café de feuilles de thym frais, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 80g de feta émiettée, 70g de mozzarella déchiquetée. Pour la pâte au fromage : 185g de farine ordinaire, ½ cuillère à café de fleur de sel, 125g de cream cheese type Philadelphia haché, 1 œuf de poupoule, 1 cuillère à soupe d’eau froide.

On commence par préchauffer le four à 200°C. On place la courge et les oignons et les feuilles de thym sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. On arrose d’huile d’olive puis on assaisonne. On enfourne 25min. On laisse refroidir.

On prépare la pâte au fromage. On étale ensuite cette pâte sur une feuille de papier sulfurisé et on pose le tout sur une plaque de four. On garnit avec la préparation à la courge, avec la feta et la mozzarella et laissant intacte une bordure de 4cm. On rabat la bordure sur la garniture en la pinçant de façon qu’une partie de la garniture soit recouverte. On enfourne 30min. Puis on sert la tarte parsemée de brins de thym avec une bonne salade…

Salade chaude navets-butternut

On réchauffe le corps avec une salade de bons légumes cuits au four… On prévoit par personne 60g de courge butternut, 2 petits navets (ou de la betterave), quelques feuilles de salade bien émincées, 1 cuillère à soupe de noisettes, 1 cuillère à soupe de persil plat, 1 cuillère à soupe d’huile de coco, sel et poivre. Pour 1a vinaigrette, il faut une cuillère à café de moutarde de Dijon, 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre, 1 cuillère à café de sirop d’érable ou de miel, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.

On préchauffe le four à 180°C. On nettoie bien les navets, on les coupe en dés, on épluche la betterave… On épluche et on coupe la butternut en morceaux (j’aime bien ne pas éplucher la courge butternut, car la peau est fondante et délicieuse après cuisson…). On dispose les légumes sur une plaque allant au four, beurrée à l’huile de coco. On ajoute une pinée de sel et de poivre. On fait cuire environ 30min à 180°C.

Dans un récipient, on mélange les ingrédients de la vinaigrette, puis on ajoute la salade verte. On réserve un peu de sauce pour la présentation finale. On fait toaster les noisettes quelques minutes à la poêle pour les griller légèrement, puis on les concasse… Dans une assiette, on dispose la salade en sauce, et les légumes chauds. Avant de servir, on ajoute un peu de sauce sur l’ensemble et on parsème dessus les noisettes et le persil.

Carottes confites à la marocaine

Pour 4 personnes, on y va avec des bonnes carottes (une bonne dizaine), de l’huile d’olive (6 cuillères à soupe), de l’orange (2 ou 3), de la coriandre fraîche (2 cuillères à soupe), du sucre en poudre (1 cuillère à soupe), du cumin en poudre (1 cuillère à café), sel et poivre.

On épluche les carottes, si nécessaire, sinon on les frotte simplement, on les rince… On les coupe en rondelles fines. Dans une cocotte, on met les carottes, on les arrose avec le jus des oranges, on ajoute l’huile d’olive, le cumin, le sucre, le sel et le poivre.

On porte à ébullition 2min. On couvre et on met la cocotte au four à 180°C (th.4) pour 1h30. Les carottes doivent garder une légère fermeté. On sert mélangé avec de la coriandre fraîche, arrosé de jus de cuisson.

Cette garniture est exquise avec des filets de dorade, des rougets poêlés…

Œuf cocotte aux poireaux

Parfait pour le brunch du dimanche ou pour un soir cocooning… Il nous faut 4 œufs, 1 joli poireau, 4 cuillères à café de crème fraiche, du parmesan râpé, quelques brins de ciboulette, sel et poivre (on peut aussi rajouter des champignons, du persil…)

On fait cuire le poireau à la vapeur, puis on le détaille en morceaux, on sale et poivre. Dans un ramequin, on place le poireau au fond. On y ajoute une cuillère à café de crème fraiche. On casse l’œuf dessus et on parsème de ciboulette et de parmesan… On assaisonne.

On fait cuire au bain-marie dans un four à 180°C pendant 15min. Et c’est tout !

Frittata aux épinards et burrata

Pour 4 personnes, il nous faut une burrata, 2 poignées de pousses d’épinard + quelques feuilles pour servir, 1 oignon, 8 œufs, 80g de pignons de pins, 1 cuillère à soupe de piment d’Espelette, 3 brins de menthe, 10cl de lait, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On torréfie à sec les pignons au four. On retire et on réserve. On lave et on sèche les pousses d’épinard.

On égoutte la burrata et on la déchire grossièrement avec les doigts.

Dans un saladier, on fouette les œufs avec le lait, la moitié de la burrata et les pignons, le piment, du sel et du poivre. On épluche et on découpe l’oignon en fines rondelles et on les fait revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce quelles soient translucides. On ajoute le reste de l’huile d’olive dans la poêle, on verse la préparation aux œufs, on laisse cuire à feu moyen sans y toucher.

Une fois que la frittata commence à prendre et que les bords se détachent légèrement de la poêle, on répartie les deux poignées de pousses d’épinard et le reste de la burrata dessus.

On retire la poêle du feu juste avant que les œufs ne soient pas complètement cuits, on répartie les pignons restants, la menthe ciselée et on glisse la poêle sous le grill 2 à 3min (le dessus doit avoir pris mais la frittata doit rester un peu baveuse). On démoule la frittata, on la découpe en pars et on sert chaud avec le reste des pousses d‘épinard assaisonnées.

Best friend food… La pomme !

Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours… Ce vieux proverbe anglais est tout à fait juste car la pomme est une mine d’or pour la santé. Riche en fructose et en glucides assimilables facilement, elle est très énergisante. Et comme elle est faite à 85% d’eau, elle est aussi hydratante et facilite l’élimination des toxines. La pomme est particulièrement riche en fibres, surtout en pectine, une fibre soluble qui aide à la digestion, lutte contre la diarrhée et contribue à réduire le niveau de cholestérol dans le sang. Alors « mangez des pommes » comme dirait l’autre !

Galette de légumes anciens

Pour 4 personnes, on prévoit 5 carottes, 4 topinambours, 3 pommes de terre (on peut aussi rajouter du panais, un autre légumes ancien délicieux), ½ citron, 1 œuf, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 pincée de muscade sel et poivre.

On lave et on pèle tous les légumes, On arrose les topinambours avec le jus de citron pour qu’ils ne noircissent pas. On râpe tous les légumes et on les mélange avec l’œuf battu. On sale, on poivre et on ajoute la muscade râpée. On chauffe l’huile d’olive dans une grande poêle et à l’aide d’une cuillère, on dépose de petits dômes de légumes râpés. On tasse légèrement. On les fait dorer 10min de chaque côté. On sert accompagné d’une salade…

Les meilleures carottes sont cuites entières… By Jamie Oliver

On peut préparer toutes la variétés de carottes de cette façon, et surtout celles de Gisèle et de Patrick Seimandi des Milles… En les faisant cuire d’abord à l’étouffée, recouvertes de papier aluminium, elles prennent le goût des herbes et de l’ail. Ensuite, quand on retire le papier d’aluminium, elles commencent à rôtir et elles deviennent plus sucrées. Une méthode assez simple mais qui donne un résultat incroyablement délicieux.

Pour 4 personnes, on prépare 700g de carottes, de l’huile d’olive, du vinaigre aux herbes ou de vin, sel et poivre, quelques brins de thym frais, 3 gousses d’ail écrasées.

On préchauffe le four à 200°C (th.7). On mélange les carottes avec une bonne lampée d’huile d’olive, un trait de vinaigre, du sel et du poivre, les brins de thym et les gousses d’ail. On les verse dans un plat à gratin en terre, ou un plat à rôtir, on les couvre de façon hermétique avec du papier aluminium et on les fait cuire 3à à 40min jusqu’à ce qu’elles soient juste tendres. On retire alors le papier aluminium et on les fait encore cuire 10min pour qu’elles soient joliment dorées et caramélisées.

Légumes d’hiver rôtis de 5 façons…

Carottes, betteraves, navets, courges, topinambours, fenouil… Soyons créatifs : voici 5 manières de sublimer les légumes de l’hiver au four, un véritable bain de saveurs ! Pour 1 personne, on compte environ 200g de légumes cuits.

Dans un plat adapté, on mélange les légumes débités en cubes avec une pincée de sel et de poivre, et quelques morceaux d’huile de coco dispatchés sur le dessus. On fait cuire à 180°C quelques secondes dans un four préchauffé, le temps que l’huile fonde, puis on mélange et enfin on laisse cuire 30 à 45min…

Sauce moutarde/miel : on mélange 1 cuillère à café de moutarde de Dijon, 1 cuillère à café de miel, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à café de vinaigre de cidre. On verse la sauce sur les légumes chauds.

Sauce sucrée/salée : on mélange 2 cuillères à soupe de purée d’amande, 1 cuillère à café de miso ou de tamari, 1 gousse d’ail pelée et hachée, 1 pincée de poivre noir, le jus d’un citron pressé, 1 cuillère à café de sirop d’érable, un peu d’eau. On verse la sauce sur les légumes chauds.

Parfumés aux herbes : on ajoute aux légumes avant la cuisson ½ cuillère à café de thym, ¼ de cuillère à café de romarin, ¼ de cuillère à café de sauge.

Saveur curry : on ajoute aux légumes avant la cuisson ½ cuillère à café de curry en poudre.

Saveur cannelle : on ajoute aux légumes avant cuisson 1 cuillère à café de cannelle.

Tarte fine de chèvre frais, pommes, miel et pignons de pin

Pour 4 personnes, on prévoit 270g de pâte feuilletée, 300g de fromage de chèvre frais, 2 pommes, 1 œuf, 40g de pignons de pin, 2 cuillères à soupe de miel liquide, 1 cuillère à café rase de piment séché en paillettes, 1 brin de romarin, un peu de farine pour le plan de travail, du poivre.

Sur le plan de travail légèrement fariné, on étale la pâte feuilletée assez finement aux dimensions du plat à tarte. On la dispose dans le plat en étirant les bords pour les faire remonter le long des parois intérieures. On hache le romarin. On lave les pommes et on les coupe en quatre. On retire les trognons puis on détaille les quartiers en fines tranches. On préchauffe le four à 220°C.

Dans un bol, on mélange le fromage frais avec l’œuf, le piment et une pincée de poivre. On étale cette préparation sur la pâte feuilletée. On dispose harmonieusement les tranches de pomme puis on parsème de pignons de pin et de romarin. On enfourne pour 15 à 20min, jusqu’à ce que le feuilletage soit bien doré et croustillant. A la sortie du four, on arrose la tarte de miel et on sert sans tarder…

Börek aux épinards et au fromage de brebis

Pour 4 personnes, il nous faudra 450g de feuilles d’épinard, 300g de fromage frais de brebis type feta, 5 grandes feuilles de brick, 2 oignons, 4 cuillères à soupe de lait, 75g de beurre, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive + 1cuillère à soupe pour le plat, noix de muscade, sel et poivre.

On pèle les oignons et on les hache finement. On hache grossièrement les feuilles d’épinard. On émiette le fromage de brebis.

On fait chauffer l’huile dans une sauteuse puis on y fait revenir les oignons 5min sur feu moyen. On ajoute les épinards et on prolonge la cuisson de 5min, en remuant régulièrement. On assaisonne de sel et de poivre, de noix de muscade puis on laisse tiédir à température ambiante.

On préchauffe le four à 180°C, et on huile les parois intérieures du plat à gratin.

Dans une petite casserole, on fait chauffer le lait avec le beurre. On empile les feuilles de brick sur le plan de travail. On badigeonne la feuille du dessus avec un peu du mélange lait/beurre chaud. On la dispose au fond du plat, en veillant à ce qu’elle remonte bien sur les bords. On déchire les 4 feuilles restantes en gros morceaux. On les badigeonne du mélange lait/beurre.

On monte le börek : on alterne des fines couches d’épinard, des morceaux de feuilles de brick et de feta. On termine par une couche de morceaux de feuilles de brick, en rabattant bien les bords vers l’intérieur pour enfermer la garniture. On badigeonne toute la surface du reste du mélange lait/beurre et on enfourne pour 30min (le börek doit être bien doré). On sert chaud ou froid… Elle est pas belle la vie en 2017 !

Flamiche ou tarte aux poireaux > JEAN PIERRE COFFE

Pour 6 personnes, il nous faut pour la pâte brisée : un peu de temps, 200g de farine, 100g de beurre, 2 jaunes d’œufs, 5 cuillères à soupe d’eau, 1 pincée de sel fin.

Pour la flamiche : 200g de poireaux, 1 bol de béchamel rapide, 125g d’emmental ou de comté râpé, 2 pointes de couteau de muscade, sel et poivre.

Préparation de la pâte brisée : Il est important que le beurre soit souple, à température de la pièce. Dans un saladier, on met le beurre en pommade, on ajoute les jaunes d’œufs, on mélange, on ajoute l’eau cuillère après cuillère tout en continuant à lier les œufs et le beurre. On ajoute la pincée de sel puis la farine petit à petit. Lorsqu’on obtient une boule qui commence à se détacher du saladier, on enveloppe la pâte dans un torchon et on la laisse reposer une petite heure au frais dans le bac à légumes du frigo.

On prépare maintenant la flamiche : on épluche et on lave les poireaux. On ne conserve que la partie blanche et le vert tendre. On coupe des tronçons de 2cm d’épaisseur. On les fait cuire environ 6 à 7min dans un grand faitout d’eau bouillante salée. On égoutte soigneusement. On allume le four à 230°C, thermostat 6/7. On prépare une béchamel, on ajoute la muscade, les deux tiers du fromage râpé, on sale et poivre et on laisse chauffer l’ensemble à feu doux. On garnit alors la tarte avec le mélange béchamel-poireaux. On saupoudre du reste de fromage et on enfourne pour 35min.

Epluchures de pommes de terre frites

Une bonne idée d’amuse gueule : on utilise les épluchures des pommes de terre. On brosse bien les pommes de terre, elles doivent être impeccablement propres. Les copeaux doivent être fins. On fait chauffer la friture, elle doit fumer légèrement. On plonge les copeaux d’épluchures par petites poignées. On laisse frire 2 à 3min jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. On égoutte sur un papier absorbant et on saupoudre de sel fin.

Filets de poulet rôtis, enveloppés dans de la pancetta, aux poireaux et au thym > JAmie Oliver

Une recette sans vaisselle, dans du papier aluminium. On préchauffe le four à 200°C (th.6). On place 1 filet de poulet sans la peau, dans un bol. On lave 1 gros oignon, on l’épluche et on le coupe en tronçons de 0,5cm. On l‘ajoute dans le bol avec quelques tiges de thym frais, une bonne lampée d’huile, une petite noix de beurre, une pincée de sel, de poivre, un petit trait de vin blanc et on mélange bien. On pose les poireaux lavés et coupés en tronçons fins et les aromates sur un morceau de papier aluminium puis on enveloppe le poulet dans des tranches de pancetta, cela parfumera la viande et cela la protègera pendant la cuisson. On pose délicatement le poulet sur les poireaux. On plie les bords de la barquette de papier alu vers l’extérieur pour éviter aux poireaux de brûler. On arrose d’un peu d’huile d’olive, on dépose une tige de thym par dessus. On fait cuire au milieu du four pendant une trentaine de minute.

Velouté carotte-coco au gingembre

Pour 4 petits bols, on prévoit 400g de carottes épluchées, 1 petit oignon, 3 gousses d’ail, 1 morceau de 5g de gingembre épluché, 600ml d’eau, 250ml de lait de coco, ½ cuillère à café de sel.

On coupe les légumes en petits morceaux, puis on les met dans une grande casserole. On ajoute le morceau de gingembre entier, on verse l’eau et le lait de coco, on ajoute le sel. On couvre et on porte à feu moyen-doux. On laisse cuire 30 à 40min, jusqu’à ce que les légumes soient bien fondants.

Hors du feu, on retire le morceau de gingembre et on mixe à l’aide d’un mixeur plongeant.

Juste parfait pour mettre en appétit un soir de Noël…

Salade de Fenouil, clémentines et oranges

Pour 2 personnes, on prépare 1 bulbe de fenouil, 3 oranges, 2 clémentines, 1,5 cuillère à soupe de jus de citron pressé, 2 cuillères à café de vinaigre de cidre, 2 cuillères à soupe d’huile de sésame toasté, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On lave le bulbe de fenouil puis on le coupe en deux dans la hauteur. On le tranche finement à la mandoline. On détaille les oranges en suprêmes et on détache les quartiers des clémentines.

On mélange le tout délicatement dans un saladier, avec le jus de citron, le vinaigre et les huiles. On assaisonne au goût.

On laisse reposer 30min au frais pour que le fenouil s’attendrisse et que les saveurs se mélangent bien…

Simple soupe poireau/pomme de terre selon Jean Pierre Coffe

Pour une soupe de 6 personnes, il nous faut 2 poireaux, 1 gros oignon jaune ou blanc, 4 belles pommes de terre, ½ litre de lait, 1litre de bouillon de poule ou d’eau, 1 belles noisettes de beurre, sel et poivre.

On épluche et on lave soigneusement les poireaux, on épluche l’oignon et les pommes de terre. Dans une casserole, on met le beurre, les poireaux et l’oignon émincé finement. On laisse suer doucement 10min. On ajoute le bouillon de poule ou bien l’eau, le sel et le poivre. On laisse bouilloter doucement à couvert 20min.

On coupe les pommes de terre comme des pommes chips et on les fait cuire doucement dans le lait. On les conserve fermes. On ajoute la moitié des pommes de terre aux poireaux, on passe le reste au moulin à purée et on l’ajoute à la soupe pour faire la liaison. On rectifie l’assaisonnement. Et puisque c’est le temps des truffes, vous pouvez toujours en émincer une finement au moment de servir dans chaque assiette.

Quiche Poireau / Munster

Pour 4/6 personnes, il faut prévoir pour la pâte 250g de farine, 125g de beurre mou, 1 jaune d’œuf, 1 grosse pincée de sel, 5cl d’eau. Et pour la garniture : 2 jolis poireaux, 250g de fromage Munster, 1 œuf + 1 jaune, 20cl de crème liquide, 10cl de lait, 30g de beurre, sel et poivre.

On commence par préparer la pâte brisée. On met la farine avec le sel dans une jatte ou le récipient du robot mixeur. On ajoute le beurre mou coupé en morceaux. On mélange doucement pour sabler le tout puis on ajoute le jaune d’œuf et l’eau. On pétrit alors pour obtenir une pâte homogène. On forme une boule de pâte qu’on entoure de film et qu’on place au moins 2h au frais. A défaut de temps, on utilise bien sûr une pâte toute prête.

On lave et on émince les poireaux, on les fait fondre 20min dans une casserole, dans le beurre, à feu doux, avec du sel et du poivre. On laisse refroidir, hors feu.

On préchauffe le four à 180°C. on sort la pâte et on l’étale su 4mm d’épaisseur. On pose la pâte dans le moule à tarte et on pique le fond à la fourchette, on place le moule 15min au réfrigérateur. . Dans un récipient, on mélange l’œuf entier avec le jaune, la crème et le lait, puis on assaisonne. On coupe le Munster en tranches de 5mm d’épaisseur environ.

On sort le moule du congélo, on répartit les poireaux sur le fond, on verse la crème dessus puis on dispose les tranches de fromage. On fait cuire la quiche environ 45min. Quand c’est cuit, on la laisse tiédir avant de déguster.

Oui AU KIWI !

Si il affiche un air rustre pas vraiment sexy, une fois coupé, il est beau comme une pierre précieuse, se déclinant sur plusieurs tons de verts… Le plein de bénéfices à la clé !

Le kiwi renferme un grand nombre de polyphénols, des antioxydants végétaux qui protègent nos cellules contre les agressions (soleil, stress, pollution), prévenant ainsi à la prévention de nombreuses pathologies.

La botte secrète du kiwi ? la vitamine C. Avec 98mg pour 100g de fruits, soit deux fois plus que les agrumes, le kiwi couvre 80% de nos besoins quotidiens. Seules les goyaves et les groseilles font mieux que lui. Et c’est pas tout : les vitamines K (pour la coagulation), E (pour la protection cellulaire) et B9 (boosteuse du métabolisme) font aussi partie du festin.

Le kiwi est aussi un excellent coupe-faim. Composé à 80% d’eau, il est particulièrement hydratant et rassasiant. Très faible en calories et en sodium, c’est le parfait allié des programmes minceur.

Au bonheur du cœur ! En diminuant le taux de triglycérides sanguins et l’agrégation plaquetaire (deux facteurs de risques cardiovasculaires), le kiwi possède un réel potentiel cardioprotecteur. Riche en minéraux (il contient plus de potassium que la banane), il est d’autant plus bénéfique pour notre cœur. Son magnésium atténue aussi stress et fatigue.

Enfin, les fibres sont particulièrement abondantes dans le kiwi Elles contribuent à la prévention du diabète et de l’obésité, et favorise le transit intestinal.

Smoothie kiwi/banane

On pèle 5 kiwis et on épluche 1 banane. On découpe tout ça en rondelles et on les verse dans le bol du mixeur. On ajoute le jus d’un citron vert et 200ml de yaourt nature. On mixe pour obtenir un mélange bien lisse. La banane va épaissir la préparation, aussi, on n’hésite pas à rajouter un peu d’eau ou du lait d’amande pour obtenir un smoothie qui se boit à la paille.

Soupe à la pomme de terre, au céleri et aux herbes aromatiques

Pour 6 personnes, il nous faut 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 2 oignons coupés en petits dés très fins, 3 branches de céleri coupées en petits dés très fins, 1 cuillère à café de sel, 1 pincée de poivre du moulin, 1 gousse d’ail écrasée, 600g de pommes de terre pelées et coupées en petits dés, 1,5 litre de bouillon de légumes ou d’eau, soit assez pour couvrir les légumes de 3cm de liquide, 2 poignées de persil frais haché, 2 poignées de ciboulette fraîche ciselée, et pour la garniture, 1 filet d’huile d’olive, ciboulette et persil.

On met à chauffer l’huile dans une casserole, on fait revenir les oignons et le céleri à feu doux. On ajoute le sel, le poivre et l’ail. On remue de temps en temps, jusqu’à ce que les légumes soient tendres sans être colorés.

On ajoute les pommes de terre, on couvre de bouillon ou d’eau et on laisse mijoter 30min environ. Quand les pommes de terre sont cuites, on sort la casserole du feu et on écrase tous les légumes à la fourchette. L’utilisation de la fourchette est indispensable car la soupe ne doit pas avoir une consistance trop fine.

On incorpore le persil, la ciboulette et le thym. On réchauffe 10min pour que les herbes aromatiques s’attendrissent. On goûte et on rectifie l’assaisonnement si nécessaire. On agrémente d’huile d’olive et on parsème éventuellement de ciboulette et de persil.

Oeufs cocotte aux épinards et à la crème

Pour 4 personnes, on prévoit 4 œufs, 2 grosses poignées d’épinards, 6 cuillères à soupe de crème liquide, 4 cuillères à soupe de crème épaisse, 4 cuillères à soupe d’amande grillées, 3 pincées de muscade moulue, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 2 noix de beurre, sel, poivre.

On blanchit les épinards 30s dans une casserole d’eau bouillante salée. On égoutte bien, on essore pour extraire le trop plein de jus.

On les hache avec les amandes et on les fait revenir dans une poêle avec l’huile et la crème épaisse. On ajoute la muscade, le sel et le poivre. On laisse cuire 5min à feu doux.

On préchauffe le four à 180°C. On beurre 4 ramequins, on répartit les épinards au fond, on casse un œufs dans chaque, on verse un peu de crème liquide, on sale et poivre puis on enfourne 15min, on sert aussitôt.

Tarte aux topinambours & épinards by Yotan Ottolenghi

Il nous faut 1 portion de pâte brisée, 600g de topinambours, 250g d’épinards, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, ½ cuillère à café de romarin ciselé, le jus d’½ citron, 1 gousse d’ail écrasée, 22cl de crème fraîche épaisse, 5cl de crème fraîche liquide, 2 œufs, 150g de feta, sel et poivre.

On dépose la pâte dans un mule à tarte et pique le fond à l’aide d’une fourchette. On préchauffe le four à 170°C (th.5/6). On fait cuire la pâte à blanc 35min après l’avoir recouvert d’un papier cuisson et par dessus de riz ou d’haricots secs… On retire ensuite le plat du four, on retire le papier cuisson et le riz puis on prolonge la cuisson 5min jusqu’à ce que la pâte soit dorée et bien cuite. On sort le moule et on laisse refroidir.

Pendant que la pâte repose, on prépare la garniture. On met les topinambours dans une casserole d’eau froide et on porte à ébullition avec un peu de sel. On réduit le feu et on laisse cuire encore 15min à feu doux jusqu’à ce qu’ils soient tendres. On égoutte et on laisse refroidir.

Dans une poêle, on fait revenir les épinards nettoyés avec de l’huile d’olive, puis on ajoute le romarin. Une fois que les épinards sont ‘tombés’, on ajoute le jus de citron et l’ail en remuant, on sale, on poivre et on laisse refroidir.

On bat au fouet la crème fraîche épaisse, la crème fraîche liquide, les œufs et une pincée de sel et de poivre. On répartit les topinambours, les épinards, la feta coupée en morceaux sur le fond de tarte, puis on arrose du mélange de crème sans recouvrir complètement la garniture. On enfourne la tarte pou 15min. On recouvre ensuite de papier aluminium et on prolonge la cuisson de 45min jusqu’à ce que la crème ait durci. On sort la tarte du four et on laisse refroidir un peu…

La Blette

La blette est cultivée pour ses feuilles ou pour ses côtes (ou cardes). Elle possède de grandes feuilles vertes semblables aux épinards. C’est dans le Sud de la France, du côté de Nice, qu’on a fait des blettes un légume incontournable qui se consomme aussi bien cru que cuit (en omelette, en tourte et même en dessert), comme les épinards, mais on lui accorde un goût plus sucré. Pauvre en calories et riche en fibres, la blette est source de vitamines C et A, de fer et de magnésium, ce qui en fait un excellent légume pour lutter contre la fatigue. Elle améliore également le transit. Cuisinez-les au plus vite pour éviter qu’elles ne s’étiolent au fond de votre bac à légumes.

Omelette au vert de blettes ou ‘Trouchia’

L’omelette au vert de blettes, également appelée « Trouchia », est un plat typique de la cuisine niçoise. Pour 4 couverts, on prévoit le vert d’un joli bouquet de blettes (blettes sans les côtes. On réserve alors les côtes pour un délicieux gratin ou une poêlée…), 8 œufs, 4 brins de persil, 4 brins de basilic si c’est la saison, 80g de pignons de pin, 100g de parmesan râpé, 4 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1 gousse d’ail, sel et poivre.

On rince les verts de blettes. On les fait blanchir 5 min dans de l’eau bouillante salée puis on égoutte. On essore bien les blettes pour éliminer le maximum d’eau. On les hache grossièrement.

On les fait ensuite revenir 3 min dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une poêle avec la gousse d’ail pelée. On retirera ensuite la gousse d’ail.

On fait dorer les pignons de pin à sec dans une poêle.

On bat les œufs à la fourchette avec les herbes. On sale et poivre et on ajoute les blettes et le parmesan. On fait chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une poêle. On verse les œufs et les pignons, puis on fait cuire 5 à 8 minutes à feu doux. On peut terminer la cuisson au four pour gagner en croustillance.

Salade tiède de carottes et de Betteraves, sauce au sésame

Pour 4 personnes, on prépare des carottes, 350g de betteraves crues, 3cl de bouillon de légumes, 3 cuillère à soupe d’huile d’olive, 2 gousses d’ail, 2 brins de thym citron, 1 cuillère à soupe de graines d’anis, 2 cuillères à soupe de graines de sésame, sel et poivre. Et pour la sauce au sésame : 2 cuillère à soupe de purée de sésame (tahini), 15cl de crème de soja, 2cl de jus de citron, ½ cuillère à café de zeste de citron, sel et poivre.

On préchauffe le four à 180°C. On lave et on épluche les carottes et les betteraves (personnellement, je me contente souvent de ne pas éplucher les carottes, la peau regorgeant de vitamines, je les brosse bien tout simplement). On coupe les carottes dans la longueur, en deux ou en quatre selon la taille, et les betteraves en quartiers. Sur une plaque de cuisson, on étale d’un côté les carottes et de l’autre les betteraves.

On pèle et on émince les gousses d’ail. On les répartit sur les carottes et les betteraves, puis on ajoute le sel, un brin de thym effeuillé et les graines d’anis. On mélange l’huile d’olive et le bouillon et on verse sur les légumes. On couvre de papier aluminium et on enfourne pour 35min.

Pendant ce temps, on prépare la sauce : on mélange la purée de sésame, la crème de soja, le jus et le zeste de citron, on sale et poivre. Dans une poêle chaude sans matière grasse, on fait dorer les graines de sésame. On verse le jus de cuisson des légumes dans la sauce, on mélange. On répartit la sauce dans un plat de présentation et on dresse les légumes par-dessus. On parsème de graines de sésame, de thym frais effeuillé (et éventuellement de pousse de shiso rouge). So good !

Salade d’épinards aux œufs durs & poulet croustillant

Pour 4 personnes, On prépare 200g de pousses d’épinards, 1 oignon rouge, 4 blancs de poulet, 6 œufs, 100g de chapelure,60g de farine, de l’huile pour friteuse, sel et poivre. Et pour la sauce : 5cl de sauce soja, 2 cuillère à soupe de miel liquide, 5cl d’huile de tournesol.

On plonge les 4 œufs dans une casserole d’eau bouillante, on les laisse cuire 10min pour les faire durcir. On les rafraîchit dans l’eau froide puis on les écale.

On prépare la sauce. On fait tiédir le miel et la sauce soja dans une petite casserole. Hors du feu, on ajoute l’huile, le sel et le poivre puis on mixe le tout avec un mixeur à bras. On réserve cette sauce à température ambiante.

On coupe les blancs de poulet en grosses lanières.

Dans une assiette, on bât les 2 œufs crus restants avec une fourchette, on verse la farine dans une deuxième assiette et la chapelure dans une troisième. On pane les lanières de poulet en les passant dans la farine puis dans les œufs battus et pour finir dans la chapelure. On réserve.

On épluche et on émince l’oignon. On lave et on égoutte les épinards. On fait chauffer l’huile dans une casserole large ou on fait chauffer une friteuse à 180°C.

Dans un saladier, on mélange les épinards, et l’oignon émincé avec un peu de sauce. On les répartit dans les assiettes avec les œufs durs coupés en deux.

On fait frire les morceaux de poulet panés 4 à 5min dans l’huile chaude. On les égoutte ensuite sur du papier absorbant, puis on les dépose dans les assiettes. On sert avec le reste de la sauce. Enjoy !

Œuf au plat en nid de spaghettis, crème d’épinards

Pour 4 personnes, il nous faudra 500g de feuilles d’épinards, 150g de spaghettis, 80g de beurre mou, 80g de parmesan, 4 œufs, 2 échalotes, 15cl de crème liquide, 10cl de bouillon de légumes, 5cl de vin blanc, 1 cuillère à soupe de farine, de la noix de muscade, sel et poivre. Et comme ustensile, un emporte-pièce rond de 10cm de diamètre.

On pèle les échalotes et on les hache finement. On fait chauffer 20g de beurre dans une cocotte et on fait revenir les échalotes 2min sur feu vif. On ajoute la farine en pluie et on prolonge la cuisson d’1min, en mélangeant sans cesse à l’aide d’une spatule. On verse le vin blanc, le bouillon et la crème, puis on laisse mijoter 10min sur feu doux. On retire du feu et on assaisonne de sel, de poivre et de noix de muscade.

On lave les feuilles d’épinard. On les plonge 2min dans une casserole d’eau bouillante puis on les plonge dans de l’eau glacée. On les égoutte et on les hache grossièrement.

On fait cuire les spaghettis al dente. On casse les œufs en séparant les blancs des jaunes. On dépose délicatement les 4 jaunes dans une petite assiette, en veillant à les garder intacts. Dans un bol, on fouette les blancs à l’aide d’une fourchette.

On huile les parois intérieures d’un emporte-pièce rond et on le dépose sur une poêle antiadhésive. On y dépose le quart des spaghettis, en les enroulant sur eux-mêmes pour former un nid. On verse le quart des blancs d’œufs par dessus et on fait chauffer à feu doux jusqu’à ce que le blanc soit cuit. On dépose délicatement dessus un jaune d’œuf et on prolonge la cuisson de 2min. A l’aide d’une spatule, on dépose ce nid avec l’emporte-pièce sur un plat tapissé de papier sulfurisé. On retire l’emporte-pièce en s’aidant d’un couteau puis on l’huile à nouveau et on recommence l’opération pour obtenir 4 nids de spaghettis.

On préchauffe le four à 150°C, puis on enfourne le plat pour 5min. Pendant ce temps, on râpe 40g de parmesan. On mixe les épinards avec la crème et la muscade, le reste du beurre et le fromage râpé. On sale, on poivre, et on répartit cette crème dans 4 assiettes. On dispose un œuf au plat en nid de spaghettis sur chaque lit de crème d’épinards, on décore de quelques morceaux de fromage et on sert. Just so good !

Wok de Chou Kale au Reblochon et magret fumé

Pour 4 personnes, il nous faut le tiers d’un Reblochon, 6 belles feuilles de chou Kale, 1 poivron jaune, du magret fumé en tranches, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, quelques pignons de pin, 1 cuillère à soupe de sauce soja.

On commence par nettoyer et couper le poivron en fines lamelles. On lave les feuilles de chou Kale et on les coupe en morceaux. On fait dorer les pignons, à sec, dans une petite poêle. On réserve.

On fait chauffer un wok (ou une grande poêle) et on fait revenir le magret à feu vif pendant 2min. On réserve le magret, on le remplace par le poivron et on ajoute l’huile d’olive. On fait fondre le poivron quelques minutes, on ajoute les feuilles de Kale, on remue, on laisse cuire 3min environ et on rajoute finalement le magret dans le wok. On ajoute alors le Reblochon coupé en petits morceaux et la sauce soja. On fait sauter le tout encore 3min de plus. On ajoute les pignons et on sert sans attendre.

*Avec ses feuilles un brin coriaces, le chou Kale convient parfaitement aux recettes de galettes de légumes. Si on le préfère cru, on peut le mixer dans un pesto au fromage végétal ou dans un surprenant smoothie à la banane et au lait de noisette…

Galettes de pommes de terre au chou Kale

Pour 4 personnes, on prévoit 800g de pommes de terre, 300g de feuilles de chou Kale, 80g de semoule de maïs, 50g de farine, 1 oignon, 1 gousse d’ail, huile d’olive, 2 cuillères à café de curry en poudre, sel, poivre.

On lave les pommes de terre, on les fait cuire 15min dans une casserole d’eau bouillante salée (départ eau froide). Pendant ce temps, on lave les feuilles de chou Kale, on retire leur nervure centrale et on les hache grossièrement. On pèle la gousse d’ail et l’oignon, on dégerme l’ail, puis on les hache finement.

On égoutte les pommes de terre cuites, on les épluche et on les écrase à la fourchette dans un saladier. On ajoute la farine et on mélange bien à l’aide d’une spatule.

On fait chauffer deux cuillères à soupe d’huile dans une poêle puis on fait revenir l’ail et l’oignon 3min sur feu vif, en remuant régulièrement. On ajoute le chou et on poursuit la cuisson sur feu moyen jusqu’à ce qu’il soit tendre. On verse dans la purée de pommes de terre, on sale et poivre, on ajoute le curry. On mélange bien puis on forme 12 galettes de 3cm d’épaisseur. On verse la semoule de maïs dans un plat, on y dépose les galettes sur une face, puis sur l’autre, en pressant légèrement.

Dans une poêle, on fait chauffer deux cuillères à soupe d’huile d’olive sur feu vif. On place 4 galettes de pommes de terre et on fait dorer 3min sur chaque face. On réserve sur du papier absorbant et on poursuit l’opération avec le reste des galettes. On sert sans tarder accompagné d’une belle salade…

Soupe de fanes de légumes et croûtons à l’huile de noix

Pour 4 personnes. On coupe 2 tranches de pain sec en petits dés. On les fait revenir à sec à la poêle. On fait tomber dans une casserole les fanes de deux bottes de légumes (radis, navets, betteraves, carottes…) avec 20g de beurre. On ajoute 4 pommes de terre taillées en dés. On couvre d’eau chaude, on sale et on laisse cuire 20min à feu doux. On mixe. On dresse la soupe dans des bols, on dispose les croûtons, on ajoute un peu d’huile de noix, on sale et on poivre. Bon appétit.

Tarte fine de chèvre frais, pommes, miel et pignons de pin

Pour 4 personnes, il nous faut 270g de pâte feuilletée, 300g de fromage de chèvre frais, 2 pommes, 1 œuf, 40g de pignons de pin, 2 cuillères à soupe de miel liquide, 1 cuillère à café rase de piment séché, 1 brin de romarin et du poivre.

On étale la pâte dans un plat tapissé de papier cuisson. On hache le romarin. On lave les pommes et on les coupe en quatre. On retire les trognons puis on détaille les quartiers de pomme sen fines tranches. On préchauffe le four à 220°C.

Dans un bol, on mélange le fromage frais avec l’œuf, le piment et une pincée de poivre. On étale cette préparation sur la pâte feuilletée. On dispose harmonieusement les tranches de pommes puis on parsème de pignons de pin et de romarin.

On enfourne pour 15 à 20min jusqu’à ce que le feuilletage soit bien doré et croustillant. A la sortie du four, on arrose la tarte de miel et on sert sans tarder. So good!

Salade chaude de Pommes de terre et feta, sauce coriandre et sésame

Pour 4 personnes, on prévoit 800g de pommes de terre à chair ferme, 250g de feta, 4 oignons nouveaux, 1 gousse d’ail, 7 cuillères à soupe d’huile d’olive, 4 cuillères à soupe de sirop d’érable, 1 cuillère à soupe de jus de citron, 1 cuillère à soupe de pâte à harissa, 1 cuillère à soupe de graines de coriandre, 1 cuillère à soupe de graines de sésame noir, set et poivre.

On épluche les pommes de terre, on les lave puis on les détaille en cubes de 2cm. On les fait cuire 10min dans une grande casserole d’eau bouillante salée (départ eau froide). On les égoutte et on les réserve.

On pèle la gousse d’ail, on la dégerme et on la hache finement. On émince les oignons nouveaux et on détaille la feta en petits dés.

On fait chauffer 4 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une grande poêle puis on ajoute les cubes de pommes de terre, l’ail et les oignons nouveaux. On fait cuire 8min à feu moyen en remuant régulièrement. Lorsque les pommes de terre sont dorées, on ajoute la harissa, on mélange bien et on réserve dans un plat de service.

Dans la poêle nettoyée, on torréfie à sec la coriandre et le sésame 30s sur feu moyen. On ajoute le sirop d’érable, on fait chauffer 1min puis on retire du feu. On ajoute le reste d’huile d’olive et le jus de citron, on sale et poivre.

On répartit les dés de feta sur les pommes de terre sautées, on arrose généreusement de sauce et on sert illico!

ZOOM sur les Cucurbitacées

Les cucurbitacées sont de retour dans nos champs en ce début d’automne. Ces aliments donnent de la couleur à nos assiettes mais surtout regorgent de nombreuses vertus pour la santé. Pour manger de saison, on mise donc sur les courges, les potirons et les citrouilles.

Les cucurbitacées sont des véritables alliées pour affronter l’hiver grâce aux vitamines qu’elles contiennent.

Les cucurbitacées sont considérées comme des fruits à graines mais cuisinées comme des légumes. Grâce à une grande teneur en vitamine A, C et potassium, les cucurbitacées agissent sur différentes parties de notre corps : la vue, la peau, l’intestin, le système immunitaire mais également la bonne humeur. Les cucurbitacées sont concentrées en bêta-carotène, ils jouent donc le rôle d’excellents antioxydants et sont très bons dans la prévention du cancer.

Les graines de courges ne sont pas à négliger car elles contiennent aussi des propriétés vertueuses. Ce sont des alicaments (contraction entre les mots aliment et médicament qui ont un effet positif sur la santé) et sont riches en protéines végétales, sels minéraux et vitamines A et B. Grâce à leurs vitamines et minéraux, elles préservent la prostate et le système urinaire. Utilisée en huile, la graine de courge aide à faire disparaître les aphtes et prévient l’apparition des caries dentaires. What else ?

Lasagnes Butternut & Ricotta

Pour 6 à 8 personnes, il nous faudra 250g de feuilles de lasagnes sèches, 1 courge butternut d’1kg environ, 1 litre de purée de tomate nature,, 1kg de ricotta, 160g de parmesan râpé, 2 cuillère à soupe de thym, 1 bouquet de basilic, 250g de mozzarella, 20cl de crème liquide, 1 noix de beurre, sel et poivre.

On épluche la courge, on l’épépine, et on la coupe en très fines tranches. On cisèle le basilic, et on le mélange à la ricotta avec la moitié du parmesan, le thym, le sel et le poivre. On préchauffe le four à 180°C. On beurre un grand plat à gratin. On dispose les tranches de courges dans le fond, on sale, on poivre et on verse un tiers de la purée de tomate, on ajoutes les feuilles de lasagnes puis une couche de mélange à la ricotta. On recommence les étapes jusqu’à épuisement des ingrédients.

On verse ensuite la crème liquide et on dispose la mozzarella coupée en cubes et le restant du parmesan. On couvre d’un papier aluminium huilé et on enfourne pour 1h environ. On retire le papier alu et on poursuit la cuisson 15min pour faire dorer l’ensemble. Enjoy and share!

Gâteau à la courge butternut

Il nous faut une courge butternut d’un kilo environ, 10g de beurre, 300g de farine, 100g de sucre complet, 50g de poudre de noisettes, 4 œufs, 1 sachet de levure et une pincée de sel.

On enlève la peau de la courge butternut et on la coupe en morceaux. On fait cuire les morceaux à la vapeur. On laisse refroidir et on les passe au mixeur.
On mélange la farine, la poudre de noisettes, la levure et le sel dans un saladier.
On ajoute l’oeuf, le beurre fondu et la courge butternut mixée.
On verse le tout dans un moule et on insère au four pendant 40 à 50 minutes. Et c’est tout!

Muffins aux feuilles de blettes

Pour 6 muffins, on prévoit 250g de feuilles de blettes, 100g de fromage râpé, 80g de feta, 200g de farine, 1 sachet de levure chimique, 2 œufs, 20cl de lait, 5cl d’huile d’olive, du beurre, ½ cuillère de muscade râpée, des graines de sésame, 1 oignon haché très finement, sel et poivre.

On préchauffe le four à 180°C. On fait revenir à la poêle l’oignon et on y fait tomber les feuilles de blettes rapidement. On laisse refroidir. Dans un saladier on bat les œufs avec l’huile, le lait et les fromages. Dans un autre récipient, on mélange la farine, la levure, la muscade, le sel et le poivre. On ajoute les ingrédients sec au premier mélange, puis on dépose les feuilles de blettes et l’oignon. On peut aussi ajouter des petits morceaux de chorizo à la pâte. On ne remue pas trop. On met la préparation dans des petits moules à muffins (ou un moule à cake) enduits de beurre. On saupoudre de graines de sésame et on laisse cuire 40min.

Et bien-sûr, on conserve les côtes de blettes pour un bon gratin, pour des côtes de blettes sautées au fromage de brebis, un quiche aux blettes…

Salade de fruits de mer au Fenouil et au citron vert

C’est le parfum de la Méditerranée dans cette salade de chez Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi… Pour 4 personnes, il nous faut 2 petits bulbes de fenouil, ½ oignons rouges en tranches très fines, le jus et le zeste râpé d’un citron vert, 2 gousses d’ail écrasées, 2 cuillères à soupe d’aneth ciselé, 2 cuillères à soupe de persil plat ciselé, 1 piment doux épépiné et émincé, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 8 grosses gambas décortiquées, 350g de petits calmars nettoyés, 2 cuillères à soupe de coriandre ciselée, du gros sel de mer…

On coupe la base et le haut des bulbes de fenouil, puis on détaille chaque bulbe en tranches très fines, avec une mandoline de préférence. Dans un grand saladier, on mélange le fenouil et l’oignon rouge avec le jus et le zeste de citron vert, l’ail, l’aneth, le persil, le piment, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et ½ cuillère à café de sel. On réserve.

On fait chauffer le grill en fonte pendant quelques minutes à feu vif. Pendant ce temps, on mélange les crevettes et les calmars avec le reste de l’huile et une pincée de sel. On les fait griller en les retournant au bout d’une minute. On continue jusqu’à ce qu’ils soient cuits. Sur une planche, on découpe les calmars en anneaux épais. On peut garder les crevettes entières ou les couper en deux.

On ajoute les fruits de mer dans la salade et on remue bien. On peut les servir immédiatement ou les conserver au réfrigérateur une journée au maximum. Avant de servir on ajoute la coriandre, on remue, on goûte et on rectifie l’assaisonnement si besoin.

Navets au Miso

On surveille bien la cuisson des navets sous le grill, ils doivent être dorés et caramélisés mais pas brûlés. Inutile d’éplucher les navets nouveaux… On prévoit pour cette recette pour 4 personnes : 450g de navets, de l’huile d’olive, du sel, 1 cuillère à soupe de beurre doux, 1 cuillère à soupe de miso blanc, 1cuillère à soupe de sirop d’érable, 2 cuillères à soupe de gaines de sésame grillées (facultatif).

On préchauffe le four à 210°C. On mélange les navets avec l’huile d’olive et le sel sur une plaque de cuisson et on fait cuire 15 à 20min au four. Pendant ce temps, on fait fondre le beurre, le miso et le sirop d’érable dans une petite casserole sur feu moyen. On enrobe les navets de ce mélange et on les fait dorer sous le grill du four 3 à 5min. On ajoute les graines de sésame grillées si on le souhaite…

Soupe de carotte au gingembre

Cette recette naturellement sucrée par l’oignon confit et réveillée par le gingembre est particulièrement délicieuse. Inutile de peler les carottes, on les lave simplement en les frottant pour retirer la terre.

Il nous faut pour une soupe de 4 personnes : 450g de carottes coupées en morceaux de 3cm, 2 cuillères à soupe d’huile de coco, 1 bel oignons coupé en deux, puis en fines rondelles, du sel, 2 gousses d’ail coupées e fines tranches, 2 cuillères à soupe de gingembre frais râpé, 1 cuillère à café de cumin moulu, ½ cuillère à café de coriandre moulue, ½ cuillère à café de garam masala, 750ml de bouillon de volaille ou de légumes, poivre noi du moulin.

On fait chauffer l’huile de coco dans une casserole sur feu moyen. On ajoute l’oignon et une pincée de sel, on couvre et on fait cuire 20min à feu doux. L’oignon doit être confit. On ajoute l’ail et le gingembre. On fait sauter 1 minute puis on ajoute le cumin, la coriandre et le garam masala. On fait cuire 1min de plus et on ajoute les carottes, le bouillon et une autre pincée de sel. On porte à ébullition, on baisse le feu et on fait mijoter 20min jusqu’à ce que les carottes soient tendres. On mixe la soupe , on sale et on poivre

Le Chou Kale

Le chou Kale a plusieurs nom en France : le chou frisé, le chou plume, le chou borécole… C’est un légume très riche nutritivement. Il est devenu le chou star aux USA depuis qu’il a été décrit comme imbattable pour son apport en vitamines A, C et K, en minéraux et en nutriments. Il a aussi été défini comme une des meilleures ‘armes contre le cancer’ pour sa richesse en antioxydants. C’est un vrai allié du système immunitaire et donne de l’énergie grâce à sa forte teneur en magnésium et potassium. Riche en fibres, il contribue ralentir le passage du glucose dans le sang et donc à diminuer la glycémie. Il aide aussi à lutter contre le mauvais cholestérol.

C’est un légume de la famille des brassicacées (crucifères). Il a de grandes feuilles fibreuses et très frisées.  Il peut être vert pâle ou vert foncé. Ce type de chou se consomme cuit ou cru. Les feuilles internes de la botte sont plus tendres et moins goûteuses alors que les feuilles externes sont plus fibreuses avec un goût plus prononcé. Cru, ses feuilles sont coriaces et plus goûteuses mais peuvent être ajoutées aux salades. Il peut également être ajouté cru aux smoothies. Il accompagne très bien la mangue, l’ananas, les agrumes, l’avocat et le sésame. Cuites, les feuilles peuvent être sautées à l’huile d’olive ou chauffées à la vapeur 20 à 30 minutes pour ensuite être ajoutées aux plats de pâtes, woks, omelettes, soupes et les sautés.

Info souplesse Le chou Kale a besoin d’un bon massage pour accepter de se faire dévorer… Surtout quand on le consomme cru. Ca le rend lisse et délicieux ! On y va donc franchement avant de le cuisiner, on le caresse, on le petrit, on le malaxe jusqu’à ce qu’il commence à se détendre et à réduire de volume. En quelques minutes, il sera tellement zen qu’on pourra en faire ce qu’on voudra.

Chips de Chou Kale

Pour 2 personnes ou un grand bol à grignoter… il nous faut 2 belles poignées de chou Kale, 2 cuillères à soupe de levure de bière, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 gousse d’ail et du sel. Pour une version ‘Spicy’, on ajoute 2 pincées de poivre de Cayenne.

On pèle et on hache l’ail. On tranche les feuilles de Kale en lanières. Dans un bol, on mélange les feuilles avec les autres ingrédients et une pincée de sel. On masse le Kale, en l’imbibant bien avec le reste.

On y va pour une cuisson ‘salon de bronzage’, au four : on préchauffe le four à 150°C et on dépose les lanières de Kale sur une plaque. On laisse cuire 12min. On les retourne et on laisse cuire encore 5min. Il faut que les chips soient crispy, mais encore vertes. Ne surtout pas les laisser brûler ! Ces chips se conserve longtemps, à température ambiante, dans un sachet bien fermé. Parfait pour l’apéro…

Gratin de Potimarron à la poudre d’amande

Pour 2 personnes, il nous faut pour cette recette 600g de potimarron, 5g de poudre d’amande, 5g de levure de bière ou maltée, 100ml de crème fraîche épaisse, 1 cuillère à soupe de muscade moulue et 1 cuillère à café de sel. On coupe le potimarron en 2 et on ôte les graines. On l’épluche et le coupe en gros cubes. On le cuit à la vapeur ou à l’eau 30 à 40 minutes (les dés de potimarron doivent être très tendres). On préchauffe le four à 180°C (th.6). Dans un saladier, on écrase grossièrement les morceaux de potimarron à la fourchette avec la crème fraîche épaisse et la muscade. On mélange la poudre d’amande, la levure de bière ou maltée et le sel dans un bol puis on verse dans le saladier et on mélange bien. On répartit la préparation dans un plat à gratin (ou 2 petits) et on enfourne 10 minutes. On sert avec un peu d’huile de noix…

Le Chou Rave

Qu’il est mignon ce petit légume ! C’est notre producteur-partenaire Rémi Migliore (La Fare les Oliviers) qui nous en propose cette semaine, en ce tout début d’automne. Le chou rave est relativement peu consommé en France, en comparaison avec les autres choux. C’est un peu le mal-aimé de la famille. Pourtant, lorsqu’il est bien cuisiné, il se révèle excellent… Il a, comme tous les crucifères, des vertus bénéfiques permettant de lutter contre certains cancers, les maladies cardio-vasculaires et les maladies neurodégénératives. Il est riche en fibres, et c’est une excellente source de vitamine C. Sa couleur peut varier du blanc au violet, en passant par le vert pâle. Il se mange aussi bien cru que cuit.

Chou Rave glacé au miel

Il nous faut pour cette super recette toute simple : un (ou plusieurs) choux rave, du miel, de l’huile d’olive, des herbes de Provence, sel et poivre. Pour les quantités, faites confiance à votre feeling de cuistot, la recette n’en sera que meilleure.

On épluche le(s)chou(x). S’ils sont petits, on peut même conserver la peau qui sera alors moins dure. On les coupe en 4 (ou plus) puis en tranches pas trop épaisses.

On les fait cuire à la vapeur environ 10 minutes. Le chou doit être fondant mais pas trop non plus. On fait chauffer de l’huile d’olive dans une poêle. On ajoute le chou rave, un filet de miel, des herbes de Provence, du sel et du poivre.

Et on les fait cuire environ 5 minutes. Un brin de persil pour la déco, et à table !

Galettes de pomme de terre

Pour 4 à 6 personnes, il nous faut 400gr de pommes de terre, 2 oignons, 2 échalotes, 4 œufs, 4 cuillères à soupe de farine, 60gr de gruyère râpé, ½ cuillère à café de noix de muscade moulue, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 4 à 6 cuillères à soupe d’huile de pépins de raisin.

On pèle les pommes de terre et on les râpe. On les met dans un bol, on couvre d’eau froide et on laisse tremper pendant 15 minutes. On pèle et on émince les oignons et les échalotes et on les fait revenir pendant 10 minutes dans l’huile d’olive. Dans un saladier, on mélange les œufs, la farine, le gruyère râpé, la muscade, les oignons et les échalotes. On ajoute les pommes de terres égouttées.

Dans une grande poêle, on fait chauffer à feu vif 2 cuillères à soupe d’huile de pépins de raisin. On dépose plusieurs petits tas du mélange, bien espacés, et on aplatit un peu avec le dos de la cuillère. On laisse cuire 5 minutes de chaque côté et on retourne à mi-cuisson. On renouvèle 1 à 2 fois l’opération avec la préparation restante. Bon appétit !

Tarte ou pizza rustique aux courgettes By ‘Au vert avec Lili’

Je vous rappelle l’adresse de son blog (conseils santé, recettes…) : www.auvertaveclili.fr

Pour 2 à 3 personnes. Pour la pâte, on prévoit : ½ sachet de levure de boulanger déshydratée sans gluten, 125 ml d’eau tiède, 1 cuillère à café de sucre blond, 120 g de farine de riz complet, 90 g de farine de sarrasin, 40 g de farine de manioc, 1 belle pincée de sel, 4 c. à soupe d’huile d’olive. Et pour la garniture : 3 petites courgettes, ou 2 moyennes, lavées, 1 bel oignon jaune pelé, 150 à 200 g de sauce tomate, du thym, de l’origan, des olives noires…

On prépare la pâte : dans un bol, on mélange la levure avec l’eau tiède et le sucre (l’eau tiède et le sucre permettent d’activer la levure). On couvre avec un torchon propre et on laisse agir 10 à 15 minutes. Dans un saladier, on combine les farines et le sel.

On ajoute la préparation eau/levure/sucre ainsi que l’huile d’olive et on mélange bien d’abord à la cuillère en bois, puis à la main, et on forme une boule. On passe le torchon sous l’eau chaude, on l’essore et le dépose sur le saladier. On place le saladier dans le four, préalablement chauffé un peu (mais pas trop). On laisse lever une bonne demi-heure, voire une heure si possible.

On farine le plan de travail et on dépose la pâte. On l’étale grossièrement au rouleau à pâtisserie puis on la dépose sur une feuille de papier cuisson et on l’étale davantage. On travaille les bords de la pâte avec les doigts, pour bien arrondir la pizza.

On prépare maintenant la garniture, pendant que la pâte lève au four…

On détaille les courgettes en rondelles de 2 mm d’épaisseur environ. On hache finement l’oignon. Deux options de cuisson :

– Cuisson à la poêle : on fait chauffer 1 cuillère à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse et on fait revenir les courgettes et l’oignon, à couvert et à feu moyen pendant 8 à 10 minutes, en mélangeant régulièrement à la cuillère en bois.

– Cuisson vapeur : on fait cuire les courgettes et l’oignon à la vapeur pendant 10 à 15 minutes.

On répartit la sauce tomate sur la pâte puis les légumes. On saupoudre de thym et/ou d’origan, on ajoute des olives noires… Puis on enfourne pour 15 à 20 minutes dans un four préchauffé à 240° (th.8) avant de déguster !

Cheese-cake salé au Poivron et à la feta

Pour 10 personnes, on prévoit 35min de préparation et 1h20 de cuisson. Il nous faut 150g de crackers aux graines, 30g de beurre, 2 courgettes, 2 poivrons rouges, 2 gousses d’ail, ½ bouquet de thym frais, 600g de fromage frais type Kiri ou Philadelphia, 5 œufs, 40g de farine, 200g de feta, 3 cuillère à soupe d’huile d’olive, noix de muscade, sel et poivre. Et un moule de 24cm de diamètre.

On y va pour la préparation de la base du cheese-cake. On mixe les crackers au robot. On fait fondre le beurre et on l’ajoute aux crackers mixés. On mélange. On tapisse le moule d’une feuille de papier cuisson et on répartit au fond la préparation obtenue en tassant bien. On réserve au frais.

On allume le grill du four. On lave les courgettes et les poivrons. On taille les courgettes en fines tranches dans la longueur et les poivrons en lanières. On huile le tout avec un pinceau. On pèle et on coupe les gousses d’ail en dés. On étale les courgettes, les poivrons et l’ail sur une plaque recouverte de papier cuisson, on place sous le grill pendant 6min environ, en surveillant.

On effeuille le thym en mettant de côté quelques brins pour la présentation. On l’ajoute aux légumes sortis du four, on sale et poivre.

On baisse la température du four à 140°C. On prépare l’appareil à cheese-cake : on fouette le fromage frais, les œufs et la farine. On ajoute la feta émiettée, on sale légèrement, on poivre, et on râpe un peu de noix de muscade. On mixe au robot ou au mixeur plongeant pour obtenir un appareil lisse et homogène.

On sort le moule du réfrigérateur. On commence par mettre une couche d’appareil au fond, puis on étale quelques légumes par-dessus. On alterne et on finit par des légumes disposés en soleil. On enfourne pour 1h10.

Ce cheese-cake se déguste aussi bien froid que tiède ou chaud. Au moment de servir, on décore avec quelques brins de thym.

Ice Tea Pomme-vanille

Si ça fait pas rêver une pareille boisson ! Il nous faut pour 4 personnes, 2 gousses de vanille, 3 pommes type Gala ou Granny Smith, 1 citron vert, 100g de sucre de canne roux, 15g de thé noir en vrac et 15 à 20 glaçons.

On fend d’abord les gousses de vanille en deux dans le sens de la longueur, on gratte la pulpe avec le dos d’un couteau. On lave les pommes. On en coupe 2 en dés en gardant la peau. On râpe le zeste et on presse le jus du citron vert. On fait chauffer le sucre dans une casserole jusqu’à l’obtention d’un caramel clair. On ajoute la pulpe et les gousses de vanille, les dès de pomme et le zeste de citron. On fait caraméliser 1min en remuant. On verse 1,2l d’eau, on laisse mijoter 10min sur feu doux, on retire du feu et on laisse infuser 15min. On porte le sirop de nouveau à ébullition et on ajoute le thé. On ôte la casserole du feu et on laisse infuser à couvert 6min. On filtre et on met au frais le plus rapidement possible (c’est important pour que le thé ne devienne pas amer). On met de côté les gousses de vanille.

Dès que le thé est refroidi, on ajoute le jus de citron. On coupe la pomme restante en fines rondelles. On verse l’ice tea dans une carafe, on ajoute les glaçons, les rondelles de pomme et les gousses de vanille.

Polenta à la tomate, à l’oignon et aux herbes by ‘Au Vert avec Lili’

Pour découvrir la culture Vegan selon Lili, c’est par ici : www.auvertaveclili.fr

Ingrédients pour 1 personne : 150 ml d’eau, 1 pincée de sel, 40 g de polenta, 60 g de coulis de tomate, 1 cuillère à café de purée d’ail ou 1 grosse gousse d’ail pelée et écrasée, ½ oignon jaune, 1 cuillère à café d’huile d’olive, ½ cuillère à café d’herbes de Provence, 1 petite tomate, 10 câpres, ½ cuillère à café de levure maltée ou de poudre d’amande pour les intolérants au gluten.

On verse l’eau et le sel dans une petite casserole et on porte à ébullition. On ajoute la polenta et on mélange vivement au fouet, jusqu’à épaississement de la préparation, soit 1 bonne minute. On dépose une feuille de papier cuisson dans un plat allant au four et on place un emporte-pièce de 10 cm de diamètre au centre. On verse la polenta et on la tasse. On laisse reposer 30 minutes à température ambiante.

On préchauffe le four à  à 180° (th.6). On mélange le coulis de tomate et l’ail. On verse sur la polenta.

On pèle l’oignon et on le hache très finement, en lamelles d’1 mm d’épaisseur, à la mandoline si possible. On le dépose sur le coulis. On répartit l’huile d’olive sur l’oignon ainsi que les herbes de Provence.

On enfourne pendant 15 minutes puis on éteint le four. On rince la tomate et on la découpe en fines lamelles avant de la répartir sur les oignons. On remet dans le four éteint et on laisse reposer 30 minutes : la préparation va légèrement confire mais aussi « s’installer ». On fait glisser l’emporte-pièce sur l’assiette de service et on l’enlève délicatement. On décore de câpres et on saupoudre de levure maltée ou de poudre d’amande.

Ce plat estival se déguste tiède. On peut aussi le servir en entrée. Dans ce cas, les quantités valent pour 2 personnes et il faudra alors 2 emporte-pièces plus petits. Astuce : on ajoute des noisettes concassées, des graines de sésame ou des graines germées avant de servir avec un mélange de mâche et de roquette.

Taboulé Libanais by ‘Rose Citron’

Une recette signée Rose Citron: je vous invite à découvrir son délicieux blog : www.rosecitron.fr

Pour 4 personnes, on prépare 1 verre de boulghour (ou de quinoa), 1/3 du même verre d’huile d’olive, ½ verre de jus de citron, 2 beaux bouquets de persil, 2 oignons frais (ou rouges, ou rouges et frais), 3 tomates, une belle poignée de raisins secs, sel, poivre.

Dans un premier temps, on fait tremper le boulghour dans de l’eau pour le ramollir un peu. Pendant ce temps, on hache finement le persil. Je vous conseille de le faire au couteau ou ciseaux plutôt qu’au hachoir, car le hachoir risque de le réduire à moitié en purée. Oui, ça fait beaucoup de persil, mais c’est le but! C’est comme ça qu’est le « vrai » taboulé libanais, et en plus le persil est un super anti-oxydant bourré de vitamines C, K et de fer, une raison de plus d’en manger en grande quantité… On rince le boulghour, on le met dans un saladier avec le jus de citron, l’huile d’olive, le sel et le poivre. On remue soigneusement pour qu’il soit bien enrobé d’huile et de citron. Très important, car c’est le citron qui va cuire le boulghour! Le taboulé doit être bien brillant. On ajoute les oignons et les tomates coupés en petits dés, et le persil. On remue à nouveau, et on réserve au frais pendant au moins 2 à 3h, le temps que le boulghour « cuise » tranquillou. On profite des beaux jours de cette fin d’été pour savourer ce taboulé comme là-bas.

Aubergines sautées à l’asiatique

Pour 4 personnes, on prépare 4 aubergines, 1 gousse d’ail, 2cm de racine de gingembre, de la coriandre, de la ciboulette thaï, 2 cuillère à soupe de sauce soja, 2 cuillère à soupe d’huile de tournesol, 1 cuillère à soupe d’huile de sésame.

On lave et on essuie les aubergines, on les coupe en 3 tronçons, puis on recoupe chaque tronçon en 4 ou en 2, selon leur taille. On pèle et on hache le gingembre et l’ail. On verse l’huile de tournesol dans un wok ou une sauteuse et on fait revenir l’aubergine à feu vif 5min. On baisse sur feu moyen et on ajoute le gingembre et l’ail hachés. On mélange et on couvre. On poursuit la cuisson pour 7min.

On retire le couvercle, on augmente le feu puis on ajoute la sauce soja et on mélange de nouveau. On stoppe la cuisson, on ajoute un filet d’huile de sésame. On lave et on sèche les herbes. On parsème le wok de coriandre ciselée et de ciboulette thaïe en petits tronçons.

Aubergines farcies au boulgour et à la feta

Pour 4 personnes, on prévoit 2 aubergines moyennes, 120g de feta, 100g de boulgour, 1 gousse d’ail, de la menthe, de l’aneth, du persil, de la fleur de sel, sel et poivre.

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7). On fait cuire le boulgour une dizaine de minutes dans une grande casserole d’eau salée. On égoutte. On lave et on fend les aubergines en deux dans le sens de la longueur. On quadrille la chair avec la pointe d’un couteau, on verse un filet d’huile d’olive, on parsème de fleur de sel et on enfourne pour 30min. On retire la pulpe et on la hache grossièrement au couteau, puis on la mélange avec l’ail, les herbes rincées et ciselées, et le boulgour.

On farcit les aubergines de ce mélange. On émiette la feta par dessus et on poivre les aubergines, avant de les passer 5min sous le grill du four. On sert bien chaud !

Tomates farcies au veau, aux herbes et riz

Pour 6 personnes, on prévoit 6 tomates roma, 3 gousses d’ail, 1 pincée de quatre-épices, poivre du moulin, 600g de tendrons de veau hachés, 50g de pain de mie (sans croûte), 10cl de lait, 2 échalotes, 1 œuf, 1 oignon, 1 brin de romarin, ½ bouquet de basilic, ½ bouquet de persil, 200g de riz semi-complet, huile d’olive, 30g de beurre.

On lave et on sèche les tomates. On les découpe en deux dans le sens de la longueur, on évide les deux côtés à l’aide d’une cuillère (on conserve la chair). On sale légèrement l’intérieur et on les retourne sur du papier absorbant. On les réserve 30min. Pendant ce temps, on dépose la chair des tomates dans une petite casserole avec 1 gousse d’ail pelée, dégermée et écrasée, du sel, du poivre et le quatre-épices. On fait frémir 25min sur feu doux, pour obtenir une sauce tomate aromatique. On dépose la viande dans un saladier. Dans un bol, on émiette la mie de pain, on ajoute le lait et on mélange pour obtenir une pâte. On l’incorpore à la viande. On effeuille le basilic et le persil, on pèle les échalotes, l’oignon et l’ail restant. On hache finement le tout et on l’ajoute à la viande avec l’œuf, 1 cuillère à café d’huile d’olive, du sel et du poivre.

On préchauffe le four à 220°C (th.7/8). On remplit généreusement la moitié inférieure des tomates avec la farce et on couvre avec la seconde moitié. On les dépose dans un plat à four, on répartit sur chacune une noisette de beurre. On dépose le riz entre les tomates, on arrose d’un filet d’huile d’olive et on verse 10cl d’eau. On enfourne 20min. Au bout de ce temps, on répartit la sauce tomate avec le romarin effeuillé, puis on baisse la température du four sur 180°C (th.6). On poursuit la cuisson 1h. C’est prêt…

Tomates confites

On prévoit des tomates, les Roma sont parfaites pour ça ! De l’ail, de l’huile d’olive, du sucre, du sel, des herbe aromatiques (thym, romarin, laurier…)

On préchauffe le four à 90°C. On lave les tomates soigneusement.
On peut si on le souhaite retirer la peau des tomates, soit à cru à l’aide d’un économe à dents, soit en les plongeant 10 à 20 secondes dans une casserole d’eau bouillante (on incise au préalable le « cul » des tomates en croix), puis on les plonge immédiatement après dans un récipient rempli d’eau froide pour stopper la cuisson. La peau se détache ainsi presque toute seule (sinon on aide en tirant dessus à l’aide d’une lame de couteau).

On coupe les tomates en 4 et on les pose sur une plaque de cuisson huilée à l’huile d’olive. On fait glisser les tomates sur la plaque pour que tous les côtés soient recouverts d’huile. On saupoudre de sel puis de sucre.
 On ajoute quelques herbes aromatiques (une branche de thym, une branche de romarin et deux feuilles de laurier). 
Puis on hache finement une gousse d’ail qu’on parsème un peu partout sur et entre les tomates.

On enfourne pour minimum 4 heures… Et oui c’est un peu long, mais il faut ce qu’il faut ! On surveille les tomates, normalement à cette température on ne craint pas grand chose. Au bout des 4 heures de déshydratation, les tomates devraient être toutes molles, bien brillantes, un peu flétries… Elles sont donc parfaites ! (au besoin on les remet au four)

On met alors les tomates dans un bocal, on les recouvre d’huile d’olive (on pense à récupérer l’huile de la plaque de cuisson, avec l’ail et les herbes) et on conserve le tout au frais pendant plusieurs semaines, en prenant soin de toujours les garder plongées dans l’huile. Pour faire des conserves de tomates confites, on procède comme pour la confiture : on plonge les bocaux quelques minutes (et leur couvercle) dans une eau en ébullition.
 On verse les tomates confites et de l’huile d’olive dans les bocaux, on referme bien et on stérilise 20 minutes en les plongeant dans de l’eau bouillante. On conserve dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

Lorsque les tomates confites ont été dégustées, on utilise l’huile parfumée pour la cuisine ou l’assaisonnement des salades ! Ou pour recouvrir d’autres tomates confites !

Verrines de Melon, Feta et Concombre

Pour 4 personnes, on prévoit ½ melon, ½ concombre, de la feta marinée en bocal, menthe fraîche, huile d’olive, sel et poivre.

On coupe la chair du melon en petits dés et on la met dans un saladier. On lave le concombre et on le coupe en petits morceaux ainsi que la feta égouttée. On mélange bien le tout. On verse un peu d’huile d’olive, puis on sale et poivre. On réserve au frais au moins une heure avant de servir. On cisèle la menthe fraîche et on la rajoute au mélange au dernier moment. Pour servir, on dépose la préparation dans des verrines.

Velouté froid de carottes au chèvre et ses gressins au chorizo

Pour 2 personnes, on prépare pour le velouté : 700 g de carottes, 135 g de chèvre, une cuillère à café bombée de curry, sel, poivre. Et pour les gressins : une pâte feuilletée, 35 g de chorizo fort, quelques pluches de sarriette fraîche et du lait.

On épluche les carottes, on les lave et on les coupe en rondelles. On les fait cuire dans une casserole d’eau bouillante salée environ 15 minutes. À la fin de la cuisson, on égoutte et on mixe les carottes. On coupe le chèvre en petits morceaux et on l’ajoute aux carottes avec le curry. On rectifie l’assaisonnement en sel et en poivre. On met la préparation dans des grandes coupes.

On prépare les gressins. On ôte la peau du chorizo et on le coupe en très petits dés. On étale la pâte feuilletée, on fait des bandes, puis on parsème de chorizo et de sarriette. On fait des « tournicotons » et on laisse reposer au froid.

On enfourne 10 à 15 minutes à 200°C en surveillant bien la cuisson. On laisse un peu refroidir avant de les poser dans les coupes.

Salade de pois chiches et betterave

Pour 2 personnes, on prévoit une grosse boîte de pois chiches, une betterave cuite, 2 cuillères à soupe de vinaigre, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, du persil finement ciselé, une cuillère à café rase de cumin en grains et un oignon finement coupé. Sel, poivre.

On rince et égoutte les pois chiches. On coupe la betterave en petits dés. On prépare la vinaigrette dans un saladier avec le vinaigre et l’huile. On ajoute les pois chiches, la betterave, l’oignon, le cumin et le persil. On sale et poivre et on mélange. On sert très frais.

SHAKSHUKA

Parfait pour le brunch, ou pour un repas facile et délicieux !

Pour 4 personnes, on prévoit 800g de tomates, 250g de poivrons rouges, 1 oignon, 4 gousses d’ail émincées, 1 cuillère à café de piment d’Espelette, 8 œufs, ½ botte de coriandre émincée, ½ botte de persil émincé, huile d’olive, sel et poivre.

On hache les tomates, les poivrons et l’oignon. On verse un filet d’huile d’olive dans une grande poêle et on fait chauffer sur feu moyen avec les tomates, les poivrons et l’oignon hachés. On ajoute les gousses d’ail émincées, le cumin, 1 cuillère à café de piment d’Espelette et 1 cuillère à café de sel. On laisse cuire 2min en remuant. On mixe la moitié de la préparation avec un mixeur-plongeant et on la remet dans la poêle. On casse les œufs dans la poêle. On baisse sur feu doux et on poursuit la cuisson 7 à 10min. On parsème d’herbes émincées, d’un peu de fleur de sel et de piment d’Espelette. On déguste chaud avec du bon pain pita par exemple !

HOUMOUS AUX POIVRONS ROUGES

Pour 300g de houmous, il nous faut 2 poivrons rouges, 250g de pois chiches cuits, le jus d’1 citron, 1 gousse d’ail émincée, 1 cuillère à café de sel, 150g de pain pita, de l’huile d’olive, 1 cuillère à café de piment d’Espelette.

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7). On coupe les poivrons rouges en quatre en ôtant les pépins. On en garde une tranche pour la présentation. On les pose sur une plaque du four arrosé d’une cuillerée à soupe d’huile d’olive. On enfourne pendant 45min en les retournant deux ou trois fois.

On prépare le houmous : on garde une cuillérée à soupe de pois chiches pour la présentation. Avec l’aide d’un robot ou d’un mixeur plongeant, on mélange les pois chiches, l’eau, 5cl d’huile d’olive, le jus de citron, l’ail et le sel, jusqu’à ce que la préparation soit bien lisse.

On coupe le pain pita avec des ciseaux pendant que les poivrons rôtissent. On arrose les morceaux de pita avec de l’huile d’olive puis on mélange bien à la main pour que chaque morceau soit bien huilé des deux côtés. On sale et on parsème de piment d’Espelette. On pose les pitas sur une autre plaque du four et on enfourne en même temps que les poivrons rouges pour 7 à 8min. Les chips durciront en refroidissant.

On laisse refroidir les poivrons rouges une fois cuits pour pouvoir les travailler. On les pèle et on ôte les parties trop noires si il y a lieu. On mixe les poivrons avec le houmous puis on sert. Pour le goût et la présentation, on verse une bonne lampée d’huile d’olive sur la préparation, on y dépose les pois chiches réservés et le quart de poivron rouge coupé en dés.

Boulettes courgettes, oignons et curry

On prévoit 1 petite courgette, 1 gros oignon, 80 g de flocons d’avoine, 30 g de fromage râpé, 1 œuf, 2 cuillères à soupe de persil frais haché, 2 cuillères à café rase de curry, 1 gousse d’ail, huile d’olive, sel et poivre.

On épluche l’oignon et on l’émince finement puis on le fait revenir dans une poêle chaude avec un peu d’huile d’olive. On retire du feu une fois les oignons fondants puis on réserve. On lave et on râpe la courgette, on épluche la gousse d’ail et on la presse. On hache grossièrement le persil. On mélange la courgette râpée, l’ail pressé, les flocons d’avoine et le persil haché. Dans un petit bol, on bat l’œuf à la fourchette avec deux cuillères à soupe d’eau. Une fois le mélange homogène, on ajoute le curry, le fromage râpé et les oignons dans le saladier et on mélange. On réserve la préparation pendant 30 min. au réfrigérateur.

On façonne les boulettes et on les fait revenir dans une poêle bien chaude avec un peu d’huile. On les retourne sur toutes les faces pour qu’elles soient bien dorées. C’est prêt !

Crumble aux tomates

Pour 4 personnes, on prépare 6 belles tomates mûres mais fermes, 1 bouquet de basilic, 1 bouquet d’estragon, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 pincée de sucre et du sel.ET pou la pâte à crumble : 100g de beurre mou, 80g de parmesan râpé, 100g de farine, 20g de chapelure dorée et croustillante.

On allume le four à 150°C (th.5). On rince le basilic et l’estragon, on les effeuille et on mixe dans le bol d’un robot avec une pincée de sel et 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive. On pèle les tomates après les avoir ébouillantées 10sec. On les coupe en deux, on les épépine puis on coupe la pulpe en gros cube. On fait revenir le tout dans une sauteuse, dans le reste d’huile d’olive, avec sucre et sel. On étale les tomates dans un plat à gratin. On verse dessus la sauce au basilic et à l’estragon.

On prépare la pâte à crumble : on coupe le beurre en petits morceaux et on ajoute le parmesan, la farine et la chapelure. On travaille du bout des doigts afin d’obtenir une préparation qui ressemble à du gros sable.

On couvre les tomates de la pâte à crumble, on glisse le plat au four et on laisse cuire 1h jusqu’à ce que la surface du crumble soit bien dorée. On sert chaud dans le plat de cuisson.

Tagliatelles de courgettes

On prévoit pour 4 personnes, 4 petites courgettes, 1 gousse d’ail, 1 cuillère à soupe de basilic ciselé, 1 cuillère à soupe de jus de citron, 4 cuillères à soupe d’olive noires dénoyautées, 2 cuillères à soupe de pignons de pin, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre du moulin.

On pèle l’ail et on le hache très finement. On fait légèrement dorer les pignons dans une poêle à sec. On hache grossièrement les olives au couteau. On lave et on essuie les courgettes, on retire les extrémités. On les pose à plat sur une planche et on prélève de fines bandes sur toute la longueur, avec un couteau économe, en laissant la partie centrale qui contient les graines. On plonge les tagliatelles de courgette 1min dans une grande casserole d’eau bouillante salée, juste le temps de les assouplir. On égoutte et on lasse tiédir. On mélange l’ail, l’huile d’olive, le jus de citron, le basilic, un peu de sel et de poivre dans un saladier, on fouette vivement pour émulsionner. On ajoute les courgettes et on remue délicatement. On parsème de pignons et des olives au moment de servir.

Roulés d’Aubergines au Halloumi

Le Halloumi est un fromage originaire de Chypre, à pâte mi-dure. Il se compose d’un mélange de lait de brebis et de chèvre, auquel on ajoute de la menthe. Le tout est mis en saumure. Légèrement caoutchouteux et salé, il a un goût neutre qui se marrie à merveille avec toutes sortes d’ingrédient comme les fruits secs, les herbes, les légumes grillés, de la pastèque, du citron… Il se déguste aussi bien frais, en petits dés sur une salade de fruits, que chaud, poêlé ou grillé au barbecue. On le trouve dans les épiceries grecques ou turques par exemple.

Pour 12 roulés, il nous faut 2 aubergines moyennes, 300g de halloumi, 6 cuillère à soupe de pesto, 3 cuillères à soupe de concentré de tomates, 13 brins de romarin, sel et poivre. Et une douzaine de pics en bois.

On prépare le barbecue. On lave les aubergines, et on les taille dans la longueur. Environ 12 tranches d’environ 5mm d’épaisseur. On effeuille 1 brin de romarin et on le hache finement. On mélange le pesto avec le concentré de tomates et le romarin haché. On coupe le halloumi en 12 tranches.

On sale et poivre les tranches d’aubergine et on les tartine avec le pesto à la tomate. On pose une tranche de fromage en travers de chaque tranche d’aubergine, et selon les goûts, on ajoute aussi un brin de romarin en mettant quelques feuilles de côté. On roule alors les tranches d’aubergines et on maintient avec un pic en bois.

On fait alors griller les roulés sur tous les côtés 5 à 8min sur le barbecue (ou au grill ou à la poêle). On parsème ensuite les brochettes de feuilles de romarin et on sert aussitôt.

Pastèque grillée au fromage de chèvre piquant

On prévoit pour 4 personnes, 600g de pastèque, 200g de fromage de chèvre frais, 1 citron, 1 piment, 6 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de miel, 2 cuillères à soupe de pignons de pin, sel et poivre. Et des pics à brochette en bois.

On épluche la pastèque, on ôte les pépins, et on la coupe en triangles de taille moyenne. On enfile respectivement 2 à 3 morceaux de pastèque par brochette.

On râpe finement le zeste et on presse le jus de citron. On coupe le piment en deux dans la longueur et on retire les pépins. On le hache finement et on le mélange avec l’huile, le miel, le zeste et le jus de citron. On sale et poivre. On fait dorer les pignons de pin dans une poêle sans matière grasse.

On fait griller rapidement les brochettes de pastèque sur un barbecue chaud (ou à la poêle ou au grill). On bat le fromage frais pour obtenir une crème (si il est trop ferme, on peut rajouter un peu de lait) et on répartit dans 4 ramequins. On verse un peu de sauce sur le fromage, on pose les brochettes sur le bord des verres, on parsème de pignons de pin et on sert.

Pizza Courgettes, Scamorza & Pignons de pin

On prévoit 1 bâton de pâte à pizza, 3 ou 4 courgettes, 100g de ricotta, 100g de mascarpone, 60g de pignons de pin, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 scamorza (mozzarella fumée, chez le traiteur italien ou le fromager), un peu de farine pour le plan de travail, sel et poivre.

On étale la pâte à pizza sur le plan de travail fariné, puis on la transfère sur la plaque du four recouverte de papier cuisson. On laisse reposer 20min. On préchauffe le four à 240°C. Pendant ce temps, on rince et on sèche les courgettes. On les détaille en lamelles à l’aide d’un économe. On mélange la ricotta et le mascarpone sur la pizza, on range les lamelles de courgettes sur le dessus. On parsème de pignons de pin. On sale et poivre. On arrose avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. On fait cuire 15min. On coupe la scamorza en tranches et on l’ajoute à mi-cuisson. On sert avec un filet d’huile d’olive. Enjoy !

Pizza Margherita

Conviviale et gourmande, la pizza fait l’unanimité autour de la table. Succés garanti, surtout si on met la main à la pâte… Pour deux belles pizzas, il nous faut 2 bâtons de pâte à pizza surgelés, 2 boules de mozzarella, 8 tomates, 1 oignon, 4 brins de basilic frais, 2 branches de thym, 1 branche de romarin, 6 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On épluche et on hache l’oignon, puis on le saisit dans une casserole avec 4 cuillères à soupe d’huile d’olive. On laisse cuire 2min en remuant sans le laisser colorer. On ajoute les tomates en morceaux, le thym et le romarin effeuillé. On baisse le feu et on laisse mijoter 20min en remuant régulièrement. On sale et poivre. On préchauffe le four à 220°C.

On étale les pâtes à pizza préalablement décongelées sur 2 grandes plaques à four. On les recouvre de sauce tomate puis on ajoute la mozzarella en tranches. On enfourne pour 20min. Dès que les pizzas sont cuites, on les parsème de feuilles de basilic frais et on déguste avec un filet d’huile d’olive.

Légumes marinés à l’huile d’olive

Il nous faut pour un apéritif de 6 personnes : 1 aubergine, 2 courgettes rondes, 1 poivron vert, 1 poivron jaune, 2 tomates Roma, 2 gousses d’ail, 1 brin de romarin, 2 tiges de basilic, 50cl d’huile d’olive, sel et poivre.

On préchauffe le grill du four ou bien on prépare les braises du barbecue. On lave et on sèche les légumes. On épluche et on dégerme l’ail. On coupe les aubergines en rondelles fines, les courgettes et les tomates en quartiers. On fait griller les aubergines, les courgettes et les poivrons de chaque côté. On met les légumes grillés et les tomates crues dans 2 grands bocaux.

On fait tiédir l’huile d’olive dans une casserole avec les gousses d’ail et la branche de romarin. On sale et poivre. On verse sur les légumes et on referme soigneusement les bocaux.

On laisse mariner les légumes au moins 12h dans un placard avant de servir, avec du basilic frais et des billes de mozzarella par exemple.

Soupe froide de concombre

Pour 4 personnes… On pèle le concombre, on le coupe en deux, on l’épépine. On coupe la chair en morceaux, on la place dans le bol du blender avec un yaourt grec, 5cl d’huile d’olive, 2 cébettes hachées ou de l’oignon nouveau, 1 gousse d’ail pelée et dégermée. On commence à mixer. On ajoute 1 cuillère à soupe de jus de citron, on sale et poivre. On réserve cette soupe au réfrigérateur.

Au moment de servir, on verse la soupe froide dans 4 verres. On parsème de feta émiettée, de zeste de citron râpé, de thym citron effeuillé et de quelques gouttes d’huile d’olive.

Frites de courgettes au Panko + Ketchup Maison

Il nous faudra pour le ketchup : 500gr de coulis ou de purée de tomates, 2 gousses d’ail, 
2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 5 cuillères à soupe de vinaigre de cidre, 1 cuillère à café rase de cannelle en poudre, 2 cuillère à soupe de cassonade, 1 pincée de sel, poivre. Et pour les frites de courgette au panko : 1 ou 2 ou 3 ou 4… courgettes, 2 œufs, 40gr de farine, du panko (chapelure japonaise très croustillante), sel, poivre et épices.

La veille, on prépare le ketchup : on pèle et on hache l’ail puis on réserve. Dans une casserole, on fait chauffer à feu doux l’huile d’olive. On ajoute le coulis de tomates et l’ail, on mélange et on laisse cuire à petit bouillon pendant 5 minutes.

On ajoute ensuite le vinaigre, la cannelle et le sucre, puis on poursuit la cuisson 10 minutes pour que la sauce épaississe. On assaisonne de sel et de poivre au goût et on laisse refroidir avant de mettre en bouteille et de mettre au frais.

Le jour J : on réchauffe le four à 200°C. On lave les courgettes, on les taille en bâtonnets. Dans une assiette creuse, on verse la farine, le sel et les épices (au choix : paprika, herbes de Provence…) et on mélange. Dans une 2ème assiette creuse, on ajoute les œufs et on les bat en omelette. Enfin, dans une 3ème assiette creuse, on ajoute le panko. On enrobe les bâtonnets de courgettes de farine assaisonnée puis on tapote afin d’enlever le surplus. On trempe ensuite les bâtonnets dans l’œuf battu puis enfin dans la chapelure. Bien veiller à ce que la courgette soit bien enrobée. On dépose les frites de courgette sur la plaque du four recouverte de papier cuisson puis on enfourne jusqu’à ce que les frites soient dorées. Bon appétit !

LES CAROTTES PRIMEURS

Les carottes que l’on récolte à cette période de l’année se caractérisent par une chair tendre, suave et légèrement sucrée.

En avant les fanes! Panache de la carotte, elles reflètent sa fraîcheur. Elles doivent être guillerettes et bien vertes. Ne les jetez pas. Crues, elles ont un goût de roquette et agrémentent, finement ciselées, une salade composée. Cuites, elles peuvent rallier une soupe ou même être partie prenante d’un cake ou d’une tarte.

Pas de corvée d’épluchage! La carotte primeur est toute jeunette, elle n’a pas eu le temps de ‘se faire la peau’. On peut donc la consommer juste après l’avoir brossée sous l’eau.

Bon pour la santé! Radine en calorie car riche en eau, la carotte primeur est un peu moins chargée en bêta-carotène que la carotte d’hiver, mais elle en demeure cependant une excellente source. Aucun autre aliment n’agit aussi efficacement sur les fonctions intestinales. Problème de transit laborieux ou au contraire trop zélé ? On appelle miss carotte à la rescousse !

Bonne mine! Sa richesse en bêta-carotène en fait l’alliée de la peau. Ce puissant antioxydant neutralise les radicaux libres, limitant es effets du vieillissement. Par ailleurs, il agit comme préparateur solaire : il colore légèrement la peau et enclenche un processus naturel de pigmentation en activant la production de mélanine.

Les carottes sont cuites! L’adage fut repris comme message codé durant la seconde guerre mondiale. Diffusé le 5 juin 1944 sur Radio Londres, il visait à prévenir tous les réseaux de la Résistance de l’imminence du débarquement.

La carotte rend-elle vraiment aimable? Oui, dans le sens où en harmonisant le transit, elle améliore l’état général: ‘qui ne souffre pas est de meilleure humeur !’. Une autre explication viendrait du fait que l’on utilisait des carottes pour faire avancer les ânes, rendus alors coopératifs par l’appât de cette friandise.

Pan Con Tomate

Pour 12 tartines : on fait griller rapidement une douzaine de petites tranches de bon pain rassis. On coupe 2 gousses d’ail en deux. On lave puis on sèche deux tomates bien mûres et on les coupe en deux. On gratte l’ail sur chacune des tranches de pain puis on gratte ensuite la chair des tomates sur le pain. On arrose d’huile d’olive, on parsème de fleur de sel et de poivre avant de déguster.

Légumes au quinoa et au chèvre frais

Pour 4 personnes, on prévoit 600g de légumes de saison (courgettes, pois gourmands, carottes, aubergines…), 80g de quinoa soigneusement rincé, 125g de fromage de chèvre frais, 40g de parmesan fraîchement râpé, 30g de pignons, 1 oignon, 1 branche de thym, 3 brins de basilic pour servir, 4 cuillère à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On préchauffe le four à 180°C. On met le quinoa rincé dans une petite cocotte et on recouvre de trois fois son volume d’eau avant d’enfourner à découvert pour 45min. On pèle l’oignon et on l’émince. On lave les légumes et on les coupe en morceaux et on les place dans un plat à four avec l’oignon. On arrose d’huile, on sale, on poivre, on parsème de thym. On fait confire au four pour environ 40min. On mélange de temps en temps.

On hache alors les pignons. On mélange le quinoa cuit, le parmesan et les pignons. On recouvre les légumes de ce mélange en alternant avec le fromage de chèvre émietté. On fait gratiner au four pendant 10min. On sert en décorant de quelques feuilles de basilic.

Tofu brouillé aux herbes & tomates braisées

Pour 4 personnes, On prépare pour le tofu brouillé : 400g de tofu nature, 150g de tofu soyeux, ½ botte de cébettes, 3 échalotes, ½ botte de ciboulette, 4 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de curcuma en poudre, ½ cuillère à café de de paprika doux, sel et poivre.

Et pour les tomates braisées : 4 tomates, ½ gousse d’ail, ½ bouquet de thym, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On lave les cébettes et on les taille en rondelles fines, on pèle et on hache l’ail et les échalotes, On lave et on cisèle finement la ciboulette. On fait chauffer l’huile d’olive dans une poêle et on fait revenir les échalotes. On émiette finement le tofu nature dans la poêle, on saupoudre de curcuma et on fait revenir rapidement. On ajoute la cébette en rondelles, la ciboulette et le tofu soyeux et on fait cuire jusqu’à l’évaporation du jus. On assaisonne de sel, de poivre et de paprika. On garde au chaud. On lave et on coupe les tomates en quatre ou en huit selon la grosseur. On fait chauffer l’huile dans une poêle et on fait revenir les tomates avec l’ail. On ajoute le thym effeuillé, on sale et on poivre. On sert le tofu brouillé chaud accompagné des tomates braisées. Enjoy !

Papillotes de tomates confites à la feta & salade de concombre

Pour 4 personnes… Pour les papillotes, on prévoit 400g de feta à la coupe, 150g de tomates confites, 2 petits oignons, 2 gousses d’ail, 3 brins de romarin, 50g d’olives noires dénoyautées, 3 cuillères à soupe de noix de cajou, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Et pour la salade de concombre, il faut 1 concombre, 200g de yaourt grecque, 1 petit oignon, ½ bouquet de ciboulette, ½ bouquet de cerfeuil, ½ bouquet de persil plat, ½ bouquet d’aneth, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin blanc, 1 pincée de sucre, sel et poivre.

On préchauffe le barbecue ou le four à 200°C. On coupe la feta en tranches d’environ 1cm d‘épaisseur. On pèle les oignons et l’ail et on les émince finement. On sort les tomates confites de l’huile et on les taille en lanières. On réserve 2 cuillères à soupe d’huile des tomates. On effeuille le romarin, on le hache grossièrement. On coupe les olives en rondelles. On fait griller les noix de cajou dans une poêle sans matière grasse, et on les concasse grossièrement.

Pour chaque papillote, on pose 2 feuilles de papier aluminium l’une sur l’autre. On dépose successivement les oignons, l’ail, les tomates confites, les olives et la feta. On mélange l’huile d’olive, l’huile des tomates et le romarin. On répartit uniformément sur la feta, puis on parsème de noix de cajou. On ferme les papillotes et on réserve.

Pour la salade de concombre : on lave le concombre, on le tranche en deux dans le sens de la longueur. On le coupe en rondelles. On pèle l’oignon et on le taille en petits dés. On émince les herbes finement. On mélange le yaourt avec l’huile d’olive et le vinaigre de vin blanc. On sale et on poivre puis on ajoute la pincée de sucre. On incorpore les herbes et l’oignon.

Dans un saladier, on mélange le concombre avec les sauce et on réserve au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. On fait cuire les papillotes 5 à 10min au barbecue ou au four, puis on les ouvre et on sert avec la salade de concombre.

Salade de fenouil à l’orange

Pour 4 personnes, on prépare 800g de fenouil, 4 oranges, 2 oignons rouges, le jus d’un citron vert, 6 cuillères à soupe d’huile d’olive, 3 cuillères à café de graines d’anis grillées, sel et poivre. Et quelques tranches de pain pour servir.

On nettoie les bulbes de fenouil, on les effeuille. On cisèle les feuilles (si il y en a) et on les réserve pour la vinaigrette. On coupe les fenouils en deux dans la longueur. On pèle les oignons. On émince les fenouils et les oignons très finement à l’aide d’une mandoline.

On pèle à vif trois oranges, on coupe les 2 extrémités de chacune et on les pose debout sur une planche à découpe. Puis on découpe avec un couteau bien aiguisé des rondelles de 5mm d’épaisseur. On lave les oranges restantes, on râpe le zeste et on recueille le jus.

Dans un saladier, on mélange le jus et le zeste d’orange, le jus de citron, l’huile d’olive et les graines d’anis. On sale et poivre, o ajoute les feuilles de fenouil, les oranges, les oignons et la vinaigrette. On laisse mariner 10min. Selon les goûts, on sert avec di pain. A table !

Salade de Chou Pointu By ROSE CITRON (et ses bonnes recettes Vegan…)

Ce chou peut se manger aussi bien cru que cuit. Et cru, il rappelle très clairement le chou blanc avec son côté très croquant. Avec ce genre de salade, il n’y a pas de recette, mais plutôt une ‘formule’ qui marche à tous les coups : du chou, des fruits (pommes ici), des carottes qui croquent, des fruits secs (cranberries cette fois-ci mais marche aussi avec des raisins secs, des baies de Goji, des abricots sec coupés en dés…), et des graines (de courges, tournesol, sésame…) Et surtout, une sauce crémeuse, le principal! La meilleure alliée dans ces cas là, c’est la purée d’amande blanche qui apporte beaucoup de douceur et de crémeux.

Il nous faut 1 petit chou pointu (ou chou cabus, ça marche aussi avec du chou blanc ou rouge), une pomme (et un peu de citron pour ne pas qu’elle noircisse), une carotte, deux poignées de cranberries séchées, deux poignées de graines de courge. Et pour la sauce : une cuillère à soupe de purée d’amande blanche, une cuillère à café de moutarde, une cuillère à soupe de sauce soja, trois cuillères à soupe d’huile (d’olive, de noix…), une cuillère à soupe de jus de citron, un peu d’eau.

On coupe finement le chou pointu à l’aide d’une mandoline ou d’un grand couteau, de manière à l’émincer finement. On met le tout dans un saladier. On ajoute la carotte râpée, les cranberries et la pomme coupées en dés et citronnée. On mélange et on réserve.

On prépare alors la sauce : dans un bol, on mélange tous les ingrédients, l’eau en dernier. Elle nous permet d’ajuster la texture de la sauce, donc on y va petit à petit. On verse la sauce sur la salade, on ajoute les graines de courges, on mélange, on sert, et on se régale!

Cannellonis au chou pointu et à la ricotta

Pour 12 cannellonis, il nous faut 1 chou pointu, 250g de ricotta, 1 grosse tomate, 250ml de crème liquide, 1 poignée de persil, sel, poivre et muscade, 1 ou 2 boules de mozzarella, 12 cannellonis et pour ceux qui le souhaitent, 6 tranches de jambon cru ou cuit. On coupe le chou en 2 dans la longueur. On détache 6 belles feuilles assez larges (ou 12 feuilles plus fines). Elles serviront à enrouler les cannellonis. On émince le reste du chou très finement, et on lave le tout soigneusement. On cuit le chou émincé et les feuilles à la vapeur 6 à 7 minutes. On les laisse tiédir. Pendant ce temps, on coupe la tomate en petits cubes et on réserve. Lorsque le chou est tiède, on mélange la partie émincée avec la ricotta. On sale et poivre généreusement, on ajoute le persil ciselé et une pincée de noix de muscade. On mélange le tout.  Il est important de bien assaisonner la farce. Le chou pointu est assez doux, les cannellonis paraîtraient trop fades si on oublie l’assaisonnement. A présent, on s’arme de patience et on farcit chaque cannelloni du mélange chou-ricotta. On coupe les feuilles précuites  en deux dans la longueur et on enroule chaque cannelloni dans une demi feuille de chou. Si on veux ajouter une touche de viande au plat, on enroule les cannellonis dans une demi tranche de jambon cuit ou cru avant de les enrouler dans les feuilles de chou (on diminue alors dans ce cas la quantité de sel ajouté à la farce). On dispose les cannellonis dans un plat allant au four. On mélange la crème liquide et les dés de tomates. On sale et poivre. On répartit le mélange dans le plat à gratin. On coupe la mozzarella en fines rondelles, et on la dispose sur les cannellonis. On sale et poivre. On enfourne pour 30 minutes dans un four préchauffé à 190°. A table !

L’AIL NOUVEAU

L’ail nouveau est de retour… Les gousses sont délicieuses râpées, incorporées à une vinaigrette. C’est un assaisonnement parfait pour les salades vertes, les légumes à la vapeur, les filets de poissons à la vapeur ou grillés… En version exotique, on le prépare mariné avec du gingembre râpé, une sauce soja ou un jus de citron… Mixer avec n’importe quelle herbe (basilic, persil, menthe, coriandre…), on obtient une excellent sauce verte pour des pâtes, du riz, des légumes, des fruits de mer… Pelées et coupées en lamelles, à peine blondies avec un piment sec émietté et de l’huile d’olive, ces gousses relèvent un plat de spaghettis ou de linguines. Entières, non pelées, en ‘chemise’, elles accompagnent les plats mijotés, les pommes de terre au four, les légumes sautés…

Sauce ail ail ail

Une petite recette magique pour accompagner des crudités, du pain libanais… On sert aussi cette sauce tartinée sur des croûtons avec un rôti de porc, des côtes d’agneau grillées, du poulet froid, un poisson à la vapeur… Allons-y pour une sauce pour 6 personnes. Il nous faut 2 têtes d’ail nouveau, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 3 cuillères à soupe de jus de citron, sel.

On détache les gousses d’ail sans retirer la dernière peau. On les plonge dans de l’eau bouillante et on laisse cuire 20min. On égoutte puis on rafraîchit les gousses sous l’eau courante. On les pèle et on les mixe avec de l’huile d’olive, le jus de citron et du sel. On sert pour accompagner notre plat.

Courgettes grillées à la crème de pois chiches

Voilà la recette pour 6 personnes. Pour la crème de pois chiches, on prévoit 150g de pois chiches (en conserve ou cuite à l’avance avec patience), 1 gousse d’ail, 1 cuillère à café de cumin moulu, 1 cuillère à café de paprika fort, 6 cuillères à soupe d’huile de sésame, 3 cuillère à soupe de jus de citron vert et du sel. Et pour les courgettes grillées, il nous faut 6 courgettes, 2 cuillères à soupe de graines de sésame.

On pèle l’ail et on le hache grossièrement. On égoutte les pois chiches et on les mixe avec l’ail, le cumin, le paprika et 5 cuillères à soupe d’huile de sésame. On ajoute le jus de citron et 10cl d’eau. On mixe encore 1min jusqu’à l’obtention d’une pâte un peu épaisse. On sale. On verse le tout dans une poêle et on fait revenir environ 5min toute en remuant.

On lave les courgettes, on les coupe en deux dans le sens de la longueur et on quadrille la chair avec la pointe d’un couteau. On badigeonne les courgettes avec le reste d’huile de sésame et on fait griller 6 à 8min en les retournant à mi-cuisson. Dans une poêle sans matière grasse, on fait dorer les graines de sésame. On met les courgettes dans un plat, on répartit dessus la crème de pois chiches et on parsème de sésame doré.

Couronne de Courgettes, Chèvre et Chorizo

On a besoin de 2 courgettes, de 2 crottins de Chavignol (60g chacun), 8 tranches fines de chorizo, 1 oignon, 40g d’amandes mondées, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. Et pour la pâte brisée, 200g de farine, 90g de beurre froid, 1 œuf et 1 pincée de sel.

On prépare la pâte brisée (à défaut, on utile une pâte brisée toute prête). On coupe le beurre en morceaux, on le dépose dans un robot, on verse la farine et le sel. Une fois que la consistance est devenue sableuse, on ajoute l’œuf, on mixe puis on ajoute deux cuillères à soupe d’eau glacée, afin d’amalgamer la pâte. On forme une boule avec les mains et on la recouvre d’un film alimentaire. On la place au réfrigérateur pour au moins 1h.

On pèle et on émince l’oignon. On lave et on coupe les courgettes en rondelles. Dans une poêle, on fait chauffer l‘huile d’olive, on ajoute l’oignon, et on fait légèrement dorer. On verse ensuite les courgettes dans la poêle et on fait revenir 2 à 3min. sur feu vif. On coupe alors le feu et on laisse complètement refroidir. On sale et on poivre. On découpe le chèvre en rondelles.

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7). Sur un plan de travail fariné, on étale la pâte sur 3mm d’épaisseur environ. On dépose la pâte sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. On place une large assiette retournée sur la pâte et on découpe la pâte tout autour, afin d’obtenir un disque régulier. On découpe ensuite des entailles en étoile avec des branches d’environ 5cm, en partant du centre du disque de pâte. On garnit alors la pâte de courgettes, tout autour de l’étoile, sans la recouvrir, de manière à former une couronne. On dépose les rondelles de chèvre par-dessus. On replie alors les pointes de l’étoile par-dessus la garniture et on enfourne pour 25min. On sort la tarte du four et on dépose les ranches de chorizo tout autour. On déguste…

Boulettes de Poulet à l’Orange

Un petit air d’Asie… Il nous faut 600g de filets de poulet, 3 gousses d’ail, 1 gros morceau de gingembre frais de la taille d’un pouce, 2 œufs, 3 oranges, 5 cuillères à soupe de farine (+100g pour le façonnage des boulettes), 5 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On commence par hacher le poulet en tout petits dés. On coupe l’ail en fines tranches et on le fait dorer à la poêle dans une cuillère à soupe d’huile d’olive. On épluche le gingembre et on le coupe en fines allumettes. On mélange dans un saladier le poulet, l’ail, le gingembre, les œufs, le zeste râpé des oranges et 5 cuillères à soupe de farine. On sale et poivre généreusement. On couvre et on réserve au frigo pour une nuit… On forme ensuite les boulettes dans nos mains farinées, et on les roule dans la farine. On chauffe 4 cuillères à soupe d’huile d’olive à feu vif dans une grande poêle. Quand l’huile est bien chaude, on y dépose les boulettes et on laisse cuire à feu moyen pendant 10 à 15min, en les retournant à mi-cuisson.

On sert les boulettes avec du yaourt aux herbes, du citron, un peu de sel…

Cake au Citron

Rapide et très facile à réaliser, ce succulent cake au citron va faire un malheur ! Accompagné d’un thé ou d’un café, par exemple. Il est peu probable que ce cake fasse long feu, car tout le monde va se jeter dessus ! Léger et parfait pour le goûter, ce cake au citron se mange sans faim : moelleux et onctueux, sa consistance est parfaite.

La recette est à réaliser avec ou sans glaçage… Il nous faut 100 g de beurre fondu, 200 g de farine, 200 g de sucre, 4 œufs, le zeste et le jus d’un citron, 1 sachet de levure chimique. Pour le glaçage (facultatif), il faut le jus d’un citron, 100 g de sucre glace.

On commence par préchauffez le four à 180°C. On beurre le moule. On bat les blancs en neige. On bat les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que les œufs blanchissent. On fait fondre le beurre et on râpe le citron. Dans un autre récipient, on incorpore le zeste de citron, la farine, la levure, le jus de citron et le beurre fondu. On incorpore finalement les blancs. On mélange délicatement.

On verse la préparation dans le moule et on met le tout au four pendant 35-40 minutes. On peut également réaliser un glaçage en mélangeant le jus d’un citron avec du sucre glace, on l’étale sur le cake et on attend qu’il refroidisse avant de déguster. On démoule le cake et on sert, avec de la crème anglaise, des fruits, un bon café ou bien du thé !

Préparation Ricotta/Citron

On a besoin de 2 tasses de ricotta fraîche, du zeste d’un citron, de 2 gousses d’ail émincées et de 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). Dans un saladier, on verse la ricotta (si la ricotta est trop sèche, on ajoute un peu de lait pour la délayer). On ajoute le zeste d’un citron, l’ail et on assaisonne. On remplit des petits ramequins qui vont au four et on met un peu d’huile d’olive, environ une cuillère soupe. On enfourne 15 à 20 minutes jusqu’à obtenir une jolie couleur dorée. On verse encore un peu d’huile d’olive une fois les ramequins sortis du four. On sert avec du pain à l’ail, des crudités ou des chips…

Beignets de courgettes

Des beignets pour 4 personnes. Il nous faut 2 courgettes, de l’huile pour friture. Pour la pâte : 125g de farine, 10cl de bière blonde, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 5 cuillères à soupe de lait, 1 œuf, 1 pincée de sel et du poivre.

On mélange tous les ingrédients de la pâte jusqu’à obtention d’une texture lisse, puis on la réserve au frais pour au moins 1h. On lave les courgettes et on les coupe en rondelles. On fait chauffer l’huile de friture. On trempe les rondelles dans la pâte avant de les plonger dans l’huile. On compte 2 à 3min par bain. Puis on égoutte et on sert.

Tarte Courgettes/Pignons

Voici la recette d’une fausse tarte, originale et délicieuse… Pour la pâte, on prévoit 150g de chapelure, 50g de parmesan râpé, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive et une pincée de sel. Pour la garniture, il nous faut 400g de courgettes, 1 œuf, 150g de fromage de chèvre frais, de l’huile d’olive, 6 pincées de noix de muscade râpée, 50g de pignons, sel et poivre.

On commence par préchauffer le four à 210°C (th.7). On prépare la pâte. On mélange la chapelure, le parmesan râpé, l’huile d’olive et le sel jusqu’à obtention d’une pâte soupe (on peut incorporer un peu d’eau si nécessaire). On tapisse de papier sulfurisé une moule à tarte, on étale la pâte jusqu’au bord du moule en appuyant avec le plat de la main.

On prépare alors la garniture : on rince les courgettes et on les essuie. On les râpe en bâtonnets à la mandoline. On bât les œufs à la fourchette puis l’incorpore aux courgettes. On ajoute le fromage de chèvre en l’émiettant, la noix de muscade, le sel et le poivre.

On verse la préparation dans le moule et on lisse à la fourchette. On parsème de pignons et on arrose d’un filet d’huile d’olive. On glisse au four 30min environ jusqu’à ce que la pâte et la garniture soient dorées. On sert la tarte tiède accompagnée d’une salade verte de saison, assaisonnée d’une bonne vinaigrette…

La Fève

La fève possède des qualités nutritives intéressantes, notamment en raison de sa richesse en glucides, protides, fibres et vitamines. La fève contient jusqu’à 10g de glucides pour une portion de 100g et équivaut à peu près, de ce point de vue, à la carotte. La fève est très recommandée pour les personnes sui mangent peu ou pas de viande car elle est particulièrement riche en protéines : environ 6g de protides pour 100g de fèves. Son apporte en protéine est équivalent à celui des petits pois et est bien au dessus de la moyenne des légumes frais. 150g de fève apportent environ 10% de l’Apport Journalier Recommandé en protéine. Consommées crues, 100g de fèves apportent 15% de l’AJR en vitamines B. La même portion apporte environ 35% de l’AJR en vitamines C. La fève fournit également des minéraux à notre organisme : du potassium, du magnésium et du calcium.

Petites Tartines aux Fèves

Pour 6 personnes, il faut compter 300g de fèves fraîches (1kg environ avec les cosses), 1 gousse d’ail, le jus d’1/2 citron, 5 feuilles de menthe ou de basilic hachées, + quelques feuilles pour la décoration, 100g de parmesan râpé, 3 cuillère à soupe de crème fraîche, 2 grandes cuillères à soupe d’huile d’olive, 6 tranches de pain de campagne, sel et poivre du moulin.

On porte une casserole d’eau salée à ébullition, on ajoute les fèves et on laisse cuire environ 5min. Elles doivent rester croquantes. On les égoutte, on les laisse refroidir puis on ôte la grosse peau qui les entoure.

On pèle et on hache l’ail. On écrase grossièrement les fèves à la fourchette, on ajoute le parmesan râpé, la crème fraîche, le jus de citron, l’ail, l’huile d’olive, les feuilles de menthe hachées. On mélange l’ensemble en conservant une texture granuleuse avec des morceaux de fèves. On sale, on poivre et on réserve au frais.

On tartine sur du pain grillé et on décore de feuilles de basilic ou de menthe.

Caviar carotte/gingembre

Pour 6 personnes, il nous faut quelques carottes, de la fleur de sel, ½ oignon rouge, 1 citron jaune, 1 noix de gingembre râpée, poivre blanc, 1 cuillère à café de sucre, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, ½ cuillère à café de cardamone en poudre (ou du cumin).

On pèle les carottes, on les coupe en rondelles, et on les fait cuire à la vapeur ou à l’eau bouillante salée pour 10min. On presse le citron. On mixe les carottes avec l’oignon épluché et émincé, le jus de citron, le gingembre râpé, la fleur de sel, le poivre blanc, le sucre, la cardamone, l’huile et un peu d’eau de cuisson jusqu’à ce qu’on obtienne une belle texture. On réserve au frais jusqu’au moment de servir. On peut aussi rajouter à la recette du fromage blanc en faisselle bien égoutté. Idéale pour l’apéro ou en condiment froid pour accompagner du porc, du veau ou de la volaille ou du poisson.

Gözleme (Crêpes turques farcies aux épinards et à la feta)

Voilà une recette de chez ‘recette’… La pâte est d’une extrême finesse et la garniture peut se décliner à l’infini…

Allons-y pour 8 petits Gözlemes. Pour la pâte, il nous faut 200g de farine, 125ml de lait, 1 cuillère à café de levure boulangère déshydratée, 1 cuillère à café de sel, 1 cuillère à café de sucre, 20g de beurre ramolli. Et pour la farce : 150g de feta, 120g de pousses d’épinards, 80g de ricotta, 1 gousse d’ail, 1 oignon, 2 cuillères à soupe de paprika (poudre), 3 cuillères à soupe de coriandre (poudre), sel et huile d’olive.

On mélange tous les ingrédients de la pâte, avec les mains ou un robot, jusqu’à ce que la pâte soit homogène. On couvre et on laisse reposer pendant 45min.

Pendant ce temps, on hache l’oignon et on hache l’ail. On fait revenir tout ça dans une poêle avec un fond d’huile d’olive. On ajoute la coriandre et le paprika, puis les pousses d’épinards et on laisse cuire pour 5min. On sale et on laisse refroidir. On ajoute la ricotta et on mélange la préparation. On sort notre pâte reposée et on la divise en 8 boules égales.

On étale chaque boule sur un plan de travail fariné, la pâte doit être la plus fine possible et en forme de cercle. On met la farce d’un côté, on émiette la feta sur le dessus de la farce puis on replie la pâte sur elle-même. On découpe à l’aide d’un couteau ou d’une roulette à pizza les bords disgracieux. On s’assure que les bords soient bien soudés.

On fait alors cuire dans une poêle sans matière grasse (2 à 3min de chaque côté). La recette veut d’avant de servir, on huile la Gözleme à l’aide d’un pinceau… Miam !

Le radis noir

Le radis noir est reconnu depuis toujours pour ses nombreux bienfaits pour la santé. Il a des propriétés médicales très intéressantes, notamment pour le drainage du foie. Il stimule l’action de la bile et permet ainsi de nettoyer les différentes toxines et déchets accumulés lors de la digestion. Dans le cas de bronchites légères, le radis noir est tout à fait salutaire. Il soulage même les coups de soleil et les érythèmes. C’est un légume très riche en vitamines et sels minéraux.

En cuisine, le radis noir se consomme cru, coupé en tranches fines par exemple, ou légèrement poêlé.

Rémoulade de radis noir au saumon fumé

Une chic’recette… Pour 4 personnes, on prévoit 150g de saumon fumé, 400g de radis noir, 1 brin d’aneth, 10cl de crème fraîche épaisse, 1 cuillère à soupe de graines de sésame et du sel.

On retire toute la peau du radis noir, on le rince puis on l’essuie. On le râpe assez finement au dessus d’un saladier. On hache le saumon en petits dés au couteau comme un tartare. On réserve au frais.

On fait légèrement griller les graines de sésame à sec dans une poêle antiadhésive. On cisèle un peu d’aneth. On ajoute la crème au radis râpé, on sale légèrement et on mélange bien. On laisse au moins une heure au frais. On sort le saladier du réfrigérateur, on ajoute la moitié des graines de sésame et on remue de nouveau.

On dispose la rémoulade en dôme dans des assiettes très froides. On creuse le centre pour en faire des nids et on répartie le tartare de saumon au milieu. On parsème du reste des graines de sésame et un peu d’aneth ciselé avant de servir.

L’Artichaut

Le Printemps est là… Les artichauts aussi !

L’artichaut est un aliment minceur, il ne contient que 80 calories pour 200g. Un aliment recommandé en cas de régime. Sa richesse en protéines augmente sa densité nutritionnelle tout en créant un effet rassasiant. L’artichaut est donc un excellent coupe-faim.

L’artichaut protège le foie, grâce à un tanin qu’il contient, la cynarine, qui stimule la sécrétion biliaire. Pour en bénéficier totalement, il est préférable de faire une décoction des feuilles externes qui en sont fortement concentrées. Il est bon de garder l’eau de cuisson des artichauts qui en contient une forte quantité pour préparer soupes et potages. La cynarine fait aussi baisser le taux de cholestérol.

L’artichaut est très bon pour le transit. Ce légume est très riche en fibres. 100g de chair contient plus de 8g de fibres. Il referme à la fois des fibres solubles et des fibres insolubles. Les fibres insolubles favorisent le bon fonctionnement du transit intestinal et les insolubles contribueraient à une meilleure prévention des maladies cardiovasculaires et du diabète. L’inuline contenue dans l’artichaut permettrait de développer des bactéries bénéfiques à l’intestin, comme les bifidobactéries. Elle permet de lutter contre les dérèglements de la flore intestinale et de réduire le risque de cancer de l’intestin. Et comme l’inuline stabilise le taux de sucre dans le sang, l’artichaut est recommandé aux personnes diabétiques.

L’artichaut est recommandé aux femmes enceintes. Il est très riche en folates, contenus dans la vitamine B9. Un portion de 100g d’artichaut cuit couvre presque 20% de l’apport nutritionnel conseillé chaque jour en vitamine B9 pour un adulte. La vitamine B9 joue un rôle très important dès les premiers jours de la grossesse. Elle est indispensable au développement du fœtus. Attention, l’artichaut n’est pas conseillé aux mamans qui allaitent car il a une action inhibitrice sur la sécrétion lactée.

L’artichaut se mange aussi cru. Le plus souvent, il est consommé cuit. Pour limiter la perte de nutriments qui peut atteindre 40%, il est important de le cuisiner environ 10min à la vapeur plutôt que 25 dans l’eau bouillante. L’idéal serait de le manger cru !

Le chou pointu

Voilà le chou du printemps… un petit chou au goût délicat et sucré, que l’on peut manger aussi bien cru que cuit. Très digeste, il sera parfait en salade, délicieux dans les accords sucré-salé, avec des épices ou des herbes fraîches. Tout aussi bon en cuisson rapide (wok) pour ne rien perdre de ses qualités nutritionnelles, ou dans une poêlée de petits légumes croquants.

Les vertus des choux : antioxydants, multivitaminés, détoxifiants… les choux sont nos amis ! Le chou pointu est tellement tendre qu’on le grignote cru déjà en le préparant. Il est même inutile de le faire blanchir. On se régale!

Superbe salade de printemps à l’orange

Pour cette recette, on utilise la chair, le jus et le zeste de l’orange.

Il nous faut 3 oranges, 2 pommes, 3 blancs de poulet, 3 avocats, 2 cuillères à soupe de farine, huile de friture, le jus d’un citron, sel et poivre. Pour la sauce, on prévoit 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse, 1 cuillère à café de cumin en poudre.

On lave les oranges et les pommes, on prélève les zestes des oranges puis on les pèle à vif. On récupère le jus qui s’écoule des oranges pour la sauce. On épluche les avocats. On coupe les oranges, les avocats et les pommes en tranches. On les citronne.

On coupe le poulet en lanières et on les roule dans la farine, on sale et on poivre.

On fait chauffer l’huile de friture. On mélange tous les ingrédients de la sauce, on ajoute les zestes des oranges et les jus réservé. On assemble tous les éléments de la salade et on arrose de sauce.

On fait frire les lanières de poulet dans l’huile chaude pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. On les égoutte sur du papier absorbant, on les ajoute à la salade et on sert aussitôt.

Pannacottas à lorange

Pour cette recette, on utilise la chair et le jus de l’orange.

Il nous faut 60cl de crème fleurette, 1 bâton de cannelle, 1 pincée de gingembre en poudre, 6 blancs d’œufs, 130g de sucre, 3 oranges, 1 clou de girofle, 1 étoile de badiane, de la cannelle en poudre pour le service.

On préchauffe le four à 120°C. On remplie un grand plat d’eau chaude. On porte la crème à ébullition avec un bâton de cannelle puis on laisse infuser hors du feu à couvert pendant 10min.

On bât les blancs d’œufs à la fourchette avec 80g de sucre. On les ajoute à la crème, on enlève le bâton de cannelle, on mélange et on verse dans des pots à yaourt en verre. On dépose les pots dans le bain-marie du four et on laisse cuire 45min.

On lave les oranges, on prélève les zestes avant de les peler à vif (pour pouvoir les utiliser pour une autre recette).

On récupère les segments d’orange entre les fines membranes blanches en recueillant le jus qui s’écoule. On fait cuire ce jus avec 50g de sucre et les épices pendant 5min avant d’ajouter les segments d’orange. On poursuit la cuisson 5min sur feu doux. On couvre et on laisse refroidir.

On sort les pots du bain-marie et on laisse refroidir avant de les placer au frais pour 2h. On répartit dessus les oranges au sirop, on saupoudre un peu de cannelle et on sert.

Paupiettes de chou sur lit de riz au bouillon de poule

Pour 4 personnes, il nous faut un chou frisé, 400g de porc haché, 250g de riz, 4 tranches de bacon, 1lite de bouillon de poule, 20cl de vin blanc, 1 gros oignon jaune, 2 gousses d’ail, ½ bouquet de persil, ½ bouquet d’estragon, sel et poivre.

On porte une grande casserole d’eau salée à ébullition. On sépare les feuilles du chou. On conserve 8 grandes feuilles et on les plonge pour 10min dans l’eau bouillante (on utilise le chou restant pour une autre recette…). On égoutte ensuite les feuilles de chou. On préchauffe le four à 180°C. On cisèle les herbes. On hache le bacon. On pèle et on émince l’oignon. On dégerme les gousses d’ail, on les hache.

Dans un plat creux, on mélange la viande de porc hachée avec l’oignon et l’ail, les herbes hachées, le sel et le poivre. On mélange la farce. Sur chaque feuille de chou, on dispose une boule de farce. On rabat la feuille pour former une paupiette et on ficèle pour maintenir la paupiette.

On tapisse le fond d’un plat à four de riz, on ajoute le bacon (le riz va gonfler en cuisant, on prévoit un plat suffisamment haut). On verse le bouillon et le vin blanc. On range les paupiettes sur le riz, puis on enfourne 40min. On sert à la sortie du four… Bon appétit !

Galettes au boeuf et au chou frisé

Pour une douzaine de galettes, il nous faut 150g de bœuf haché, 4 pommes de terre, 250g de chou frisé, 1 citron, 10 brins de ciboulette, 2 œufs, 30g de beurre, 90g de farine, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne, sel et poivre.

On pèle et on rince les pommes de terre, puis on les coupe en huit. On les cuit 15min dans une casserole d’eau bouillante salée. Pendant ce temps, on nettoie le chou et la ciboulette et on cisèle le tout. On bat les œufs.

On égoutte alors les pommes de terre, puis dans un saladier, on les écrase alors qu’elles sont encore chaudes. On y ajoute le chou et la viande hachée, les œufs, la ciboulette et la moutarde. On sale, on poivre et on mélange. On façonne alors 12 galettes aplaties. On les dispose sur un plateau et on les laisse 20min au réfrigérateur.

On farine les galettes. Dans une poêle avec le beurre et l’huile, on cuit les galettes à feu moyen 2 à 3min sur chaque face jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. On égoutte alors sur du papier absorbant. On sert ensuite les galettes, accompagnées du citron en quartier…

Le Chou KALE, un super légume

Ce chou rend fou les américains. La mode s’est propagée en Europe depuis quelques années. C’est typiquement un légume d’hiver que l’on cueille après les premières gelées nocturnes. Il peut supporter une température allant jusqu’à moins 10°C. Plusieurs producteurs le cultivent désormais en France, dont notre producteur Joël Seimandi, à Ventabren.

Le Chou Kale est facile à cuisiner. Son goût est typiquement celui des choux avec quelques nuances suivant les variétés. Il peut être plus ou moins sucré, plus ou moins amer, plus ou moins tendre. Vapeur, frit, en ragoût, cru, en soupe, en smoothie, tout lui va. T mieux qu’un simple aliment, c’est un alicament. En effet, plus que sa saveur, c’est grâce à ses propriétés nutritives que le chou Kale est remis au goût du jour. Outre la vitamine K, le fer, les fibres… A quantité égale, il contient plus de vitamines C qu’une orange et plus de calcium qu’un verre de lait. Enfin, c’est un alcalinisant : il permet donc d’équilibrer une alimentation souvent trop acide.

Gratin de Kale au cheddar

Pour 4 personnes, on prévoit 4 pommes de terre, 4 branches de Kale, 4 gousses d’ail, 2 pincées de muscade, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 50cl de lait, 2 cuillères à soupe bombées de farine, 35g de beurre, 60g de cheddar râpé, 4 cuillère à soupe de chapelure japonaise (panko), sel et poivre.

On épluche les pommes de terre et on les coupe en fines lamelles. On épluche 2 gousses d’ail et on les écrase à l’aide du plat d’un couteau. On fait cuire les pommes de terre 10 à 12min dans 25cl de lait avec les deux gousses d’ail écrasées et la muscade. On rince le Kale sous l’eau froide, on le sèche bien puis on retire la nervure centrale. On détaille le Kale en lanières. On épluche les gousses d’ail restantes et on les émince finement. On fait chauffer l’huile dans une grande poêle puis on ajoute l’ail émincé, 2min. On ajoute alors le Kale. On le fait tomber. On sale, on poivre.

On réalise la béchamel. On fait fondre 20g de beurre dans une casserole puis on ajoute la farine en une seule fois. On mélange bien puis on fait cuire 2min tout en remuant à l’aide d’une cuillère en bois. On ajoute le lait tout en continuant à bien fouetter. On ajoute alors le cheddar râpé. On laisse épaissir quelques minutes. On mélange de nouveau. On égoutte les pommes de terre et on les dépose dans le fond d’un plat à gratin préalablement beurré. On ajoute le Kale, on recouvre de béchamel puis on parsème de chapelure et de quelques noisettes de beurre.

On enfourne pour 10 à 12min à 180°C dans un four préchauffé puis on passe sous le grill 3min. On sert aussitôt… Bon appétit bien-sûr !

Le topinambour

Légume d’automne et d’hiver, le topinambour a une saveur proche de celle de l’artichaut, d’où son autre nom, l’Artichaut de Jérusalem. Il se cuisine comme la pomme de terre. En soupe, en purée ou sauté… Ce légume quelque peu oublié revient sur le devant de la scène culinaire car très savoureux et propice à de nombreuses recettes. Ce légume est également excellent pour la santé. Avant de le cuisiner, on l’épluche et on le plonge cru dans une eau citronnée pour éviter qu’il ne s’oxyde trop vite au contact de l’air. On n’est cependant pas obligé de le peler mais sa peau a un goût très prononcé alors avis aux amateurs.

Les différents modes de cuisson du topinambour :

La cuisson à la casserole : on plonge les topinambours dans une casserole remplie d’eau portée à ébullition. On laisse cuire environ 20min

La cuisson à la poêle : On détaille le topinambour en rondelles. Dans une poêle, on fait chauffer un filet d’huile d’olive et une noix de beurre. On ajoute les rondelles de topinambours crues. Dès qu’elles commencent à dorer, on couvre et on poursuit la cuisson pour 5min à feu doux. Pour s’assurer que la cuisson est parfaite, on vérifie si les rondelles de topinambour sont fondantes à l’aide de la pointe d’un couteau.

Une fois cuit, ce légume est également délicieux froid, en salade avec une petite vinaigrette à l’huile de noix… Certains aimeront peut-être le consommer cru, râpé par exemple…

Pommes de terre et topinambours rôtis au citron et à la sauge

Pour 4 à 6 personnes, on prévoit 500g de pommes de terre, 500g de topinambours, 4 gousses d’ail écrasées, 5cl d’huile d’olive, 2 cuillères à soupe de sauge émincée grossièrement, 1 cuillère à café de sel, ½ cuillère de poivre noir, 1 citron, une belles poignées d’olives noires dénoyautées et deux cuillères à soupe de persil plat ciselé.

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7). On nettoie les pommes de terre et on les plonge dans une grande casserole d’eau salée. On porte à ébullition et on laisse cuire 20min à feu doux, jusqu’à ce qu’elles soient mi-cuites. On égoutte et on laisse refroidir un peu, puis on les coupe en deux dans le sens de la longueur. On dispose les moitiés de pommes de terre dans un grand plat allant au four.

On nettoie maintenant les topinambours, on les coupe en tranches de 5mm d’épaisseur et on les met avec les pommes de terre. On ajoute l’ail, l’huile d’olive, la sauge, le sel et le poivre. On mélange bien le tout à la main puis on enfourne.

Pendant ce temps, on détaille le citron en tranches fines et on retire bien tous les pépins. Au bout de 30min de cuisson, on ajoute les tranches de citron aux légumes, on remue avec une cuillère en bois et on remet au four pour 20min. Ensuite on ajoute les olives. On remue de nouveau et on poursuit la cuisson pour 15min.

On sort alors le plat du four et on ajoute le persil ciselé, pour le goût et la décoration. Servi chaud ou à température ambiante, ce plat est délicieux !

Le chou-fleur

Le chou-fleur est un légume de la famille des crucifères (brocoli, choux, choux de Bruxelles, radis, navets…), il est riche en vitamine C, en fibres et en minéraux. Il constitue aussi une bonne source de vitamines du groupe B et apporte une petite quantité de provitamines A (carotène). Son eau de constitution contient des minéraux (potassium, magnésium et calcium) à des taux élevés. Elle fournit également de nombreux oligo-éléments : fer, zinc, manganèse, cuivre, bore, fluor… Composé à plus de 90% d’eau, le chou-fleur fournit peu de calories. Il renferme des composés bioactifs ayant des effets contre différents types de cancer. Pour en tirer un maximum de bénéfices, mangeons-le cru ou légèrement cru. Plusieurs études ont démontré que la consommation régulière de légumes de la famille des crucifères pourrait prévenir certains cancers tels que ceux du poumon, des ovaires et des reins. Ces légumes agiraient également sur le risque de maladies cardiovasculaires, ralentissent le déclin cognitif…

Beignets de chou fleur au cumin et sauce au yaourt et au citron vert by OTTOLENGHI (Londres)

Une jolie recette… La maman de Sami Tamimi, chef cuisinier chez Ottolenghi, en préparait une fois une fois par semaine et les glissait dans des pains pita que ses enfants emportaient à l’école pour le déjeuner. Ils sont meilleurs chauds ou tièdes. Ils sont parfaits pour un pique-nique, avec du pain pita et du houmous…

Il faut prévoir environ 350g de chou-fleur, 120g de farine de ménage, 3 cuillère à soupe de persil plat ciselé, 1 gousse d’ail écrasée, 2 échalotes émincées, 4 œufs, une cuillère et ½ de cumin en poudre, une cuillère à café de cannelle en poudre, ½ cuillère de curcuma en poudre, un cuillère et ½ de sel, une cuillère de poivre, 50cl d’huile de tournesol pour frire.

Pour la sauce au citron vert, on prépare 300g de yaourt grec, 2 cuillère à soupe de coriandre ciselé, le zeste râpé d’un citron vert, 2 cuillère à soupe de jus de citron vert, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On met tous les ingrédients de la sauce dans un bol et on fouette vigoureusement pour obtenir une sauce à la saveur aigre et citronnée. On rectifie l’assaisonnement si besoin. On met alors au réfrigérateur pour 1h.

On prépare le chou-fleur. On élimine les feuilles et on sépare le chou en fleurettes. On ébouillante ces dernières dans un grand volume d’eau salée, pendant 15min, jusqu’à ce qu’elles soient très tendres. On égoutte dans une passoire.

Pendant que le chou-fleur cuit, on met la farine, le persil, l’ail, les échalotes, les œufs, les épices, le sel et le poivre dans un saladier. On fouette vivement pour obtenir une pâte homogène et lisse. On ajoute alors le chou-fleur chaud. On mélange en écrasant grossièrement le chou-fleur dans la pâte.

On verse 15mm d’huile de tournesol dans une grande poêle et on la fait bien chauffer. On y plonge délicatement de généreuses portions de pâte au chou-fleur (3 cuillères à soupe environ par beignet). On sépare au besoin les beignets si ils sont trop gros. On les fait frire en surveillant la température de l’huile afin qu’ils cuisent sans brûler. On compte 3 à 4min de cuisson de chaque côté par beignet. On retire alors les beignets de la poêle, on les égoutte bien sur plusieurs couches de papier absorbant. On sert avec la sauce à part.

Poireaux et Conchiglionis farcis au veau

Pour 6 personnes, on prévoit 500g de Conchiglionis (pâtes en forme de coquillage), 500g de veau haché, 2 tranches de lard fumé, 200g de ricotta, 2 poireaux, 1 gros oignon, 2 gousses d’ail, 80g de parmesan, 40g de pignons de pin, 1 bouquet de persil, 15cl de vin blanc, 1 bouillon de veau, huile d’olive, sel et poivre.

On porte une grande casserole d’eau salée à ébullition. On y fait précuire les conchiglionis 5min. On égoutte et on les rafraichit sous l’eau froide puis on les réserve sur un torchon. On préchauffe le four à 180°C. On pèle et on dégerme l’ail avant de le hacher. On émince finement le lard. Dans une poêle, on fait fondre le lard, l’ail et l’oignon dans un filet d’huile d’olive pendant 5min. On incorpore le veau haché, on sale et poivre puis on remue, 5min à feu vif. On verse alors le vin blanc, on remue et on laisse mijoter 10min.

On nettoie les poireaux, on les coupe en tronçons. Dans un plat creux, on mélange la ricotta avec le persil haché. On ajoute le veau mijoté. On farcit ensuite les conchiglionis avec cette préparation.

On dispose les tronçons de poireaux dans un plat allant au four, on recouvre avec les conchiglionis farcis. On arrose le plat de bouillon de veau chaud. On parsème de pignon de pin et de copeaux de parmesan. On arrose d’un filet d’huile d’olive et on enfourne pour 25min. On sert dès la sortie du four. Bon appétit bien-sûr !

Saucisse aux herbes et pommes de terre éventail au thym

Pour 4 personnes, il nous faut 650g de saucisse aux herbes, 650g de petites pommes de terre, 2 branches de thym, 4 feuilles de laurier, 20cl de bière, 40g de beurre, 3 cuillère à soupe d’huile d’olive, fleur de sel et poivre.

On préchauffe le four à 220°c. On brosse et on lave les pommes de terre, on les découpe en éventail à l’aide d’un couteau bien aiguisé, sans jamais transpercer le fond des pommes de terre. On les dispose sur un plat allant au four. On parsème de copeaux de beurre, de fleur de sel, de poivre et de thym. Sur les pommes de terre, on dépose la saucisse enroulée et on répartit les feuilles de laurier dans le plat. On arrose de bière et d’huile d’olive. On enfourne le plat 45min, ou jusqu’à ce que la saucisse soit bien dorée. On déguste…

Tarte à l’oignon

Pour 6 personnes, il nous faut 1 pâte pur beurre, 600g d’oignons, 4 œufs, 50g de beurre (+ un peu pour le moule), 50cl de crème liquide, 1 pincée de noix de muscade, 1 cuillère à soupe de farine (+ un peu pour le plan de travail), sel et poivre.

On épluche et on émince finement les oignons. On les fait fondre 15 à 20min à feu doux avec le beurre, dans une grande poêle, en remuant de temps en temps. On poudre de farine, on remue et on fait cuire encore 5min. On laisse refroidir.

On préchauffe le four à 210°C (th.7). On beurre un moule à tarte de 22cm de diamètre. On garnie le moule de la pâte et on recoupe les bords.

On casse les œufs dans un grand bol, il faut ensuite les battre avec la crème. On sale et poivre, et on ajoute la noix de muscade. On étale les oignons sur le fond de la tarte et on verse la crème. On fait alors cuire 35 à 40min au four, jusqu’à ce que la surface soit bien dorée. On démoule la tarte à la sortie du four et on sert chaud. Pour varier, on peut aussi ajouter du lard fumé à la garniture…

Le chou de Bruxelles

Info Santé : Le chou de Bruxelles est une excellente source de vitamine C, d’acide folique et de potassium. Il contient aussi de la vitamine B, du fer, de la thiamine, du magnésium, de la vitamine A, du phosphore… Comme tous les membres de la famille des crucifères, il aurait des propriétés anti-cancéreuses…

La préparation des Choux de Bruxelles

Les choux de Bruxelles ne se consomment que cuits. On peut les consommer chauds ou froids, en salade. Il faut couper légèrement le pied et ôter les feuilles abîmées ou flétries. Ensuite, on les lave à grande eau (vinaigrée si on le souhaite). Si on est pressé, pour qu’ils cuisent plus vite, on peut faire une petite incision en forme de croix à la base des choux.

Pour une meilleure digestion, il est souhaitable de les faire blanchir 10min à l’eau bouillante salée, puis on les égoutte. On les fait ensuite cuire de plusieurs manières : soit 20min à l’eau bouillante salée (nouvelle eau), soit 5min à l’auto-cuiseur, soit au fait-tout… On peut les apprêter de nombreuses façons : arrosés de beurre, de béchamel, de crème fraîche…

CHOUX DE BRUXELLES AUX AMANDES

Pour deux personnes, il nous faut 400g de choux de Bruxelles, 1 poignées d’amandes, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre. On fait cuire les choux, comme indiqué plus haut. Une fois les choux cuits, on verse 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans un wok. On y verse les choux de Bruxelles, les amandes, et on laisse colorer 3 à 4min. On sale et poivre et on sert aussitôt.

COMMENT JE PREFERE MANGER LES CHOUX DE BRUXELLES

On fait revenir un oignon émincé dans un fait tout, puis on y ajoute des lardons fumés. Quelques instants après, on y plonge les choux de Bruxelles cuits, on laisse cuire 2min avant de déglacer avec 1 fond de verre de vin blanc. On laisse cuire de nouveau 2min. On arrose de crème fraîche semi-épaisse, on saupoudre de parmesan râpé, sel, poivre, puis on laisse cuire à feu doux, à couvert 2min environ. On sert aussitôt !

Kebab dinde/chou rouge

Un bon sandwich, c’est la bonne humeur assurée ! Il nous faut simplement 4 petits pains à kebab, des pains ronds, ou de la bonne vieille baguette… 4 escalopes de dinde, ¼ de chou rouge, 4 cuillères à soupe de maïs bio en conserve égoutté, 4 cuillères à soupe de mayonnaise ou sauce blanche maison façon kebab, 1 cuillère à soupe de paprika, sel et poivre.

On émince le chou rouge, on saupoudre le paprika sur les escalopes de dinde. On les émince. On fait chauffer l’huile dans une poêle et on y fait revenir les lamelles de dinde. On sale et poivre. On ouvre les pains en 2 et on les tartine de sauce. On ajoute la dinde cuisinée et les lamelles de chou. On referme et on déguste. C’est bien aussi de faire toaster le pain quelques minutes au grille-pain…

Verrines de chou rouge et pomme verte

On prépare pour 4 personnes, ½ chou rouge, 2 pommes vertes type Granny Smith, 2 œufs, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 4 cuillère à soupe de mayonnaise (maison), 1 cuillère à soupe de vinaigre, 1 cuillère à café de moutarde, quelques brins de ciboulette, sel et poivre.

On prépare es œufs durs (10min de cuisson dans de l’eau frémissante), puis n les coupe en 4. On émince le chou rouge en très fines lamelles. On pèle les pommes et on les coupe en fins bâtonnets. On prépare alors la vinaigrette en mélangeant l’huile d’olive, le vinaigre, la moutarde, le sel et le poivre. On dresse le chou puis les pommes dans des verrines et on nappe de vinaigrette. On mélange la mayonnaise à la ciboulette ciselée et on pose délicatement ce mélange dans les verrines, avec les œufs, une pointe de sel et de poivre. On sert aussitôt. C’est beau, c’est surtout bon !

Salade de chou vert ou rouge comme Jean Pierre Coffe

Il nous faut du chou, vert ou rouge, 4 cuillères d’huile d’arachide, 150g de lardons, vinaigre de vin, sel et poivre.

Après voir nettoyé le chou, on fait le fait blanchir 3min dans de l’eau bouillante salée. On rince à l’eau froide, on égoutte. On émince les feuilles très finement. On sale et on poivre, on ajoute 4 cuillères d’huile d’arachide. On laisse macérer. On fait alors revenir les lardons dans une poêle. On verse deux cuillères à soupe de vinaigre de vin dans le jus de cuisson des lardons, on gratte le fond de la poêle pour récupérer les sucs. On verse sur le chou et on remue pour qu’il soit bien imprégné.

Pour tout vous dire, je rajouterai bien à cette recette, en fin de préparation, des morceaux de Roquefort, des cerneaux de noix et de la cébette émincée, ou même des petits cubes de pomme Granny… Et un petit filet d’huile d’olive, par principe !

Les carottes des dames de la cantine by Jamie Oliver

On prévoit une jolie noix de beurre, 3 gousses d’ail pelées et hachées, le zeste de le jus d’une orange, les feuilles hachées d’une poignée de persil plat, 500g de carottes lavées, pelées et finement émincées en tranches, sel et poivre, huile d’olive, un petit verre de vin blanc, 15cl de bouillon de légumes ou de volaille.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On mélange l’ail avec le zeste d’orange, le persil, puis on hache le tout encore plus finement. On frotte généreusement le plat à gratin de beurre et on parsème du mélange de persil et de zeste. On ajoute une couche de carottes suivie d’une petite pincée de sel et de poivre, d’un filet d’huile d’olive, puis quelques pincées du mélange zeste-persil. On continue de la même manière jusqu’à ce qu’on n’ait plus de carottes. On presse le jus d’orange par-dessus, on verse le vin blanc et assez de bouillon pour couvrir les carottes. On pose sur le plat une grande feuille de papier sulfurisé et on rentre les bords dans le plat. On fait cuire dans le four préchauffé pendant 20/25min… Le temps de cuisson dépend en fait de l’épaisseur des tranches de carottes !

Gnocchis de pain et beurre d’orange

Pour la réalisation de cette recette, il nous faut 500g de pain aux céréales rassis, 20cl de lait, 4 œufs, 1 bouquet de persil, 1 orange, de la farine, 1 noix de muscade, 80g de beurre.

On coupe le pain en petits morceaux, on l’arrose avec le lait tiédi et on le laisse tremper quelques minutes, avant d’essorer. Puis on mixe le pain avec le persil, 4 œufs battus, sel et poivre et muscade râpée. Si la préparation est trop collante, on rajoute de la farine. Si au contraire elle est trop sèche, on ajoute un peu de lait. On façonne alors des boulettes avec nos mains farinées, on les fait cuire 5min dans de l’eau bouillante salée, puis on les fait revenir dans une poêle avec du beurre. On râpe le zeste de l’orange dessus puis on ajoute le jus et on laisse réduire presque complètement, en secouant la poêle pour faire rouler les boulettes. On sert sans attendre avec une bonne salade. +++ On peut ajouter à la pâte 2 petits oignons hachés revenus dans une noix de beurre.

Gratinée à l’oignon et au munster

Pour 4 personnes, on prévoit 4 oignons jaunes, 200g de munster, 1 noix de beurre, 1 cuillère à soupe rase de graines de carvi, 1 cuillère à soupe d’huile, 2 cuillère à soupe de farine, 4 belles tranches de pain de la veille, sel et poivre du moulin.

On émince finement les oignons. On les fait revenir avec le carvi dans une cocotte avec l’huile et le beurre, très doucement à couvert, 10min environ. On retire ensuite le couvercle et on laisse caraméliser quelques minutes à feu plus vif. On verse ensuite la farine en remuant, on ajoute 1 litre d’eau et on porte à frémissement. On laisse mijoter 40min à découvert. On sale et poivre.

On préchauffe le grill du four. On taille des tranches de pain en morceaux (si le pain est frais, on le fait griller au préalable). On verse la soupe dans des bols individuels ou une soupière allant au four, on répartit sur le dessus les croûtons de pain et on parsème de lamelles de munster. On fait gratiner 3min en surveillant et on déguste aussitôt.

On note qu’on peut remplacer le munster par de la mimolette ou du gouda, pour une saveur plus douce mais tout aussi originale.

Soupe parisienne au thé et poisson émietté

Pour se réchauffer tout en finesse… Il nous faut pour 4 personnes : 20g de beurre, 4 poireaux, 8 pommes de terre, 4 cuillères à soupe de miettes de poisson blanc cuit, 4 gousses d’ail et un sachet de thé Pu-erh.

On lave les poireaux sous l’eau claire, on ôte le vert et le réserve pour une autre soupe. On taille les blancs de poireaux en 4 dans le sens de la longueur puis on les taille en petites lamelles. On épluche les pommes de terre, on les lave et on les taille assez finement. On épluche l’ail. Dans une casserole, on fait chauffer le beurre, on ajoute l’ail et les poireaux, on fait revenir environ 5min sans laisser colorer. On ajoute alors les pommes de terre, de l’eau à hauteur, on sale, et on fait cuire 15min environ.

On ajoute ensuite, hors de feu, le sachet de thé et les miettes de poisson cuit. On laisse infuser. On ôte le sachet de thé et on sert de suite.

Le Poireau, léger et drainant…

La santé est d’abord dans l’assiette, on ne le dira jamais assez… Le poireau est un légume peu calorique (25kcal/100g) et aux effets drainants particulièrement marqués. Diurétique, il stimule également le transit grâce à ses fibres douces, réalisant un nettoyage en profondeur de l’organisme. Riche en minéraux (potassium, calcium…), il contient du soufre, ce qui lui confère des vertus anticancéreuses. La partie verte, plus riche en fibres, contient par ailleurs des pigments antioxydants (caroténoïdes) et détoxifiants (chlorophylle). On le fait cuire à la vapeur plutôt qu’à l’eau pour préserver ses minéraux, et on le déguste avec une vinaigrette à l’huile d’olive ou de colza bien moutardée, ou un trait de vinaigre de noix…

Gnocchis de courge butternut

Une recette facile à réaliser… Pour 6 personnes, on prévoit 600g de courge, 100g de farine de blé (ou de riz ou de châtaigne si on veut faire une préparation sans gluten), 1 œuf, 50g de pecorino, poivre du moulin, muscade et 30cl de crème liquide.

On lave la courge butternut et on retire la peau. On coupe la chair en morceaux, on retire les pépins et on la fait cuire 15min dans de l’eau bouillante salée, ou à la vapeur. On écrase alors la chair au presse-purée ou à la fourchette, on ajoute la farine, l’œuf, le pecorino râpé, le sel et le poivre, la muscade et on mélange bien. On fait chauffer de l’eau dans une grande casserole. On façonne des boulettes avec 2 petites cuillères et on les fait tomber dans l’eau bouillante. Dès qu’elles remontent à la surface, on les retire à l’aide d’un écumoire et on les met au fur et à mesure dans une autre casserole avec la crème liquide. On réchauffe sur feu doux. On assaisonne et on sert aussitôt.

Pain surprise au fromage et a la cébette

Idéal pour un apéro avec des bons amis… Une belle recette surprise ! Il nous faut un pain au levain, du fromage à raclette en tranche ou tout autre fromage, 100g de beurre doux en pommade, 2 cébettes émincées, un peu de sel et de poivre.

On préchauffe notre four à 180°C (th.6). On découpe le dessus du pain au levain en quadrillage avec suffisamment de profondeur pour insérer par la suite dans les interstices les tranches de fromage. On fait fondre le beurre et on le verse sur le pain afin qu’il dore au four. On sale et poivre. On enveloppe le pain de papier aluminium et on enfourne 10min. Dès la sortie du four, on parsème le dessus du pain, coulant de bon fromage, de cébettes émincées. On sert chaud ! Pour sûr une réussite !

La Pomme, un super fruit, quon se le dise… 

La pomme est incontestablement un super aliment. Elle contient de nombreux éléments nutritifs indispensables à la santé. Tout le monde connaît l’adage qui n’est pas dénué de bon sens « une pommes par jour éloigne le médecin » ou plus sexy en anglais ‘one apple a day keeps your doctor away’. Focus sur le deuxième fruit le plus consommé au monde.

La pomme est un concentré de vitamines. C’est en vitamine C qu’elle est le plus riche (environ 5mg pour 100g de pomme). La vitamine C, en plus d’agir contre les infections microbiennes, vous permet de garder la forme tout au long de l’automne et de l’hiver. La pomme contient également des vitamines B9, B1, B3, E ou encore de la provitamine A.

La pomme est un fruit antioxydant. C’est un fruit reconnu pour ses pouvoirs antivieillissement en raison de sa forte teneur en antioxydants. L’un des plus puissants, la quercétine, possèdes des vertus anti-cancer. La consommation de pommes permet aussi d’éviter les maladies chroniques grâce aux flavonoïdes, des molécules anti-oxydantes qui agissent sur les radicaux libres. A noter que la peau des pommes contient beaucoup plus d’antioxydants que la chair. On préfère alors manger les pommes sans les éplucher.

La pomme, un aliment diététique, coupe-faim. La pomme a une forte teneur en pectine, une fibre active qui contribue à la régulation du transit intestinal et améliore la qualité de la digestion. La pomme a un faible apport calorique (52 calories pour 100g de fruit) et apporte environ 13g de glucide qui sont assimilés lentement par l’organisme, ce qui fait de la pomme un fruit très rassasiant.

Pour résumer, la pomme est riche en antioxydants, en fibres pour un faible apport calorique… What else ? Comme dirait Georges !

L’AVOCAT

Riche en bon acides gras et allié minceur, l’avocat est un coupe-faim naturel. Il nous aide à rester en bonne santé ! Voilà pourquoi il est excellent de manger des avocats le plus souvent possible.

L’avocat cache de nombreux cadeaux pour notre bien-être. Riche en lutéine, ce nutriment agit comme un antioxydant et aide à protéger les yeux. Riche en acides gras mono-insaturés, l’avocat protège notre cœur. La vitamine K aide aussi à diminuer les risques de développer du diabète.

Pour les futures mamans, l’avocat consommé tous les jours apporte le quart de l’apport quotidien recommandé en vitamine B9 (folate), une bonne façon d’allier plaisir et santé !

L’avocat est très énergisant ! Il contient les nutriments naturels pour avoir de l’énergie au travail, au sport… Riche en caroténoïdes, des pigments présents dans certains végétaux tels que la carotte, il aide également à mieux assimiler le meilleur des aliments.

Et voici la très bonne raison de consommer de l’avocat : c’est juste délicieux ! que ce soit en salade, en guacamole… Il se marie parfaitement à plusieurs aliments, pour le plaisir de os papilles.

Gratin de pâtes aux poireaux, chorizo et ricotta

Pour 4 personnes, on prévoit 250g de pâtes, 200g de ricotta, 1 œuf, 3 poireaux (les blancs), 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 80g de chorizo en dés, des noix.

On cuit les pâtes al dente. Pendant ce temps, on détaille le blanc des poireaux en rondelles, on les lave et on les dépose dans une sauteuse avec l’huile d’olive, l’oignon, l’ail et le chorizo. On fait cuire 5min puis on ajoute un fond d’eau et on prolonge la cuisson jusqu’à ce que les poireaux soient tendres (environ 10min). On sale et on poivre.

On mélange avec les pâtes et on dépose le tout dans un plat à gratin. On fouette la ricotta avec l’œuf et on verse sur les pâtes, on parsème de noix concassées, on poivre puis on enfourne dans un four préchauffé à 180°C jusqu’à ce que le gratin colore, soit environ 30min. A table !

Quiches aux poireaux et au Gorgonzola

Il nous faut 150g de Gorgonzola, 1 poireau, 100g de crème fraîche, 10g de farine,une pâte feuilletée, 3 œufs, sel et poivre. On commence par préchauffer le four à 200°C. On lave le poireau et on l’émince finement. On le fait revenir dans du beurre jusqu’à ce qu’il commence à devenir tendre. Entre-temps, on dispose la pâte dans un plat à tarte. Dans un récipient, on mélange les œufs avec une pincée de farine, le gorgonzola et la crème fraîche. On ajoute le poireau et on assaisonne avec un peu de sel et une pincée de poivre. On verse sur la pâte à tarte et on enfourne pour 18min environ. On sert aussitôt accompagné d’une jolie salade. Bon appétit !

Les carottes !!!

Les carottes contiennent du sucre, ce qui est idéal pour les rôtir car le sucre se transforme en caramel et les rend collantes, dorées et délicieuses.

Les carottes ont la réputation d’améliorer la vue, c’est parce qu’elles contiennent de grandes quantités de bêta-carotène, que notre corps transforme en vitamine A, une excellente vitamine pour la rétine de nos yeux. Les carottes contiennent aussi de l’alpha-carotène, qui protège contre les cancers et les maladies cardiovasculaires, et de la vitamine C, bénéfique pour la peau et le système immunitaire. Manger des carottes, ça rend super-aimable, ça donne les cuisses roses, et c’est très bon pour la santé !

Astuce cuisine/santé : Essayez de brosser les carottes plutôt que de les peler avant de les faire cuire. La peau des carottes est en effet pleine de vitamines et favorise le transit intestinal.

Quiche au chou Romanesco et au saumon fumé

On prévoit 1 pâte feuilletée, du chou Romanesco, 4 tranches de saumon fumé, 200g de tofu soyeux, 3 œufs, 5cl de lait, 75g de fromage râpé, sel, poivre et muscade.

On détaille le chou en bouquets et on le fait cuire 5min dans de l’eau bouillante salée avant de l’égoutter. On étale la pâte feuilletée et on dépose dessus le chou et le saumon coupé en petites lanières. On parsème de fromage râpé. On mélange alors les œufs avec le tofu soyeux, et le lait. On assaisonne avec le sel et le poivre et la noix de muscade râpée. On verse sur la quiche et on enfourne 35 à 40min à 180°C. Bon appétit !

Pizza au chou Romanesco et aux trois fromages

Une pizza originale… Et encore un bon moyen de faire manger du chou aux enfants. Il nous faut de la pâte à pizza, de la sauce tomate, 6 fleurettes de chou Romanesco, 50g de Gorgonzola, 2 rocamadours, 50g de cheddar, poivre du moulin.

On préchauffe le four à 250°C. On étale la pâte à pizza et on y dépose une couche de sauce tomate. On détache les fleurettes en petits morceaux et on disperse sur la pizza. Idem avec le fromage. On poivre. On enfourne pendant une quinzaine de minutes. A table !

Coquilles St Jacques aux Brocolis

Une idée de recette pour le repas du Nouvel An… Pour 4 personnes, il nous faut 500g de noix de St Jacques, 300g de brocolis, 20g de beurre, 2 échalotes, 20cl de crème fraîche, sel et poivre. On plonge les brocolis dans une casserole d’eau bouillante salée 5min, on égoutte soigneusement. On réserve. On fait blondir les échalotes émincées avec du beurre dans une sauteuse. On ajoute les noix de St Jacques et on les laisse blondir 5min. On ajoute les brocolis séparés en petits bouquets directement dans la sauteuse avec les noix de St Jacques, on couvre puis on laisse étuver 5 à 8min. On enlève le couvercle, on sale et poivre. On ajoute la crème fraîche et on laisse réduire la sauce 3min à feu très doux. On sert aussitôt. Un plat délicieusement simple et délicat.

Purée de chou Rave et de pommes de terre

On prévoit pour cette recette de 4 personnes, la moitié d’un chou rave, 4 petites pommes de terre, une noisette de beurre, 1 cuillère à soupe de crème fraîche, sel et poivre. Et pour accompagner, une belle tranche fine de lard fumé, du paprika et du parmesan râpé. On fait cuire dans de l’eau salée des morceaux de chou rave et de pommes de terre (jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien ramollies, environ une quinzaine de minutes). On égoutte bien. En parallèle, on fait cuire à la poêle le lard fumé qu’on aura découpé en lardons avec un peu de paprika en poudre. On passe ensuite les légumes au presse-purée. On ajoute sel, poivre, beurre et on mélange. On sert la purée accompagnée des lardons, avec du parmesan par dessus.

Le Chou Romanesco

Tout comme le chou fleur, le chou Romanesco est riche en soufre, d’où le fait qu’il soit souvent mal toléré par les personnes sensibles. Pour mieux le digérer, il fut le faire blanchir 5min dans un grand volume d’eau bouillonnante salée. On le rince ensuite en le plongeant dans l’eau froide afin de stopper la cuisson. Il ne reste alors plus qu’à le cuisiner. On dit que d’ajouter un morceau de pain ou de biscotte dans l’eau permettrait de neutraliser l’odeur.

Comment le préparer ? Dans un premier temps, on le débarrasse de ses feuilles ou fanes et du trognon qu’on trouve à sa base. On le détaille ensuite en bouquets ou fleurettes en coupant les tiges du trognon central. On ne jette pas le trognon, c’est bon à mettre dans la soupe !

Comment le chou Romanesco se consomme ? il se consomme cru ou cuit. Cru, on le prépare en salade, en crudités. Cuit à la vapeur, on le consomme tel quel avec un filet de jus de citron ou d’huile d’olive, de beurre ou de la mayonnaise.

Il se cuisine aussi en purée, en poêlés, au wok, en potage, en pizza, avec de la raclette, en béchamel, avec du riz, en risotto, en beignets… le chou Romanesco peut se faire cuire de différentes manières. Une cuisson ‘al dente’ permettra d’en conserver toutes ses propriétés nutritives.

Comment l’associer ? ce chou se marrie très bien avec tous les types de chou, les poireaux, les carottes, les oignons, les pommes de terre… Il se marrie également très bien avec les noix, des pistaches, les amandes… Il s’associe à merveille avec le bœuf et le poisson. Et c’est un délice avec des fromages comme la raclette, la mimolette, le cheddar, le gruyère…

Frittata de Chou Romanesco

Pour 4 à 6 personnes, il nous faut 8 œufs, 200g de fromage de chèvre frais, 30g de parmesan râpé, 500g de chou romanesco, 12 olives noires dénoyautées, 2 cuillères à soupe de pignons de pin, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, sel et poivre du moulin.

On sépare le chou en petits bouquets réguliers. On les fait cuire de 6 à 8min dans de l’eau bouillante légèrement salée. On les retire avec un écumoire et on les égoutte sur du papier absorbant. On fait légèrement griller les pignons à sec. On casse les œufs dans un bol, on sale et poivre, on ajoute le parmesan et on bat le tout en omelette. On hache le fromage de chèvre au couteau ou on l’émiette à la fourchette.

On allume le grill du four. On fait chauffer l’huile d’olive dans une grande poêle à feu moyen. On verse les œufs battus et on parsème aussitôt le chèvre sur toute la surface. On fait cuire quelques instant sans bouger la poêle. Quand le bord de l’omelette commence à prendre, on la soulève avec une spatule pour faire glisser en dessous les œufs encore liquides. On répète ce geste deux ou trois fois. A mi-cuisson, on répartie les bouquets de chou romanesco sur l’omelette.

On retire la poêle du feu avant que les œufs ne soient complètement cuits : l’omelette doit être encore très baveuse. On répartie alors les olives et on parsème de pignons de pin. On passe l’omelette 2min sous le grill du four pour terminer la cuisson.

On glisse la frittata dans un grand plat, on la découpe en parts, comme une tarte et on sert aussitôt.

Tagliatelles aux épinards, mascarpone et parmesan

Pour 4 personnes, il nous faut 400g de tagliatelles, de l’huile d’olive, un peu de beurre, 2 gousses d’ail pelées et émincées, de la muscade râpée, 400g d’épinards, 12cl de crème fraîche, 150g de mascarpone, 2 poignées de parmesan râpé, sel et poivre.

On lave les épinards, on enlève les queues. On fait cuire les pâtes selon votre habitude. Pendant ce temps on chauffe une poêle dans laquelle on ajoute l’huile d’olive, le beurre, l’ail et la muscade. Quand le beurre est fondu, on ajoute les épinards. Après 5min de cuisson, les épinards sont cuits et parfumés. On assaisonne en sel et en poivre selon votre goût, on ajoute la crème, le mascarpone et une louche d’eau de cuisson des pâtes. On fait mijoter et on assaisonne à nouveau. On égoutte les pâtes en gardant un peu d’eau de cuisson. On ajoute les pâtes aux épinards, on incorpore le parmesan râpé et on mélange. On peut détendre la sauce avec l’eau de cuisson des pâtes, la sauce ne doit pas être trop épaisse. On vérifie l’assaisonnement et on rectifie si besoin. On sert aussitôt !

Courge Butternut crémeuse

Pour 4 personnes, il nous faut une courge butternut, une cuillère à café bombée de graines de coriandre écrasées, un piment rouge sec et émietté, des feuilles de quelques brins de thym frais, sel et poivre, huile d’olive, 25cl de crème liquide, ½ noix de muscade, un verre de vin blanc, 2 poignées de parmesan râpé.

On préchauffe le four à 200°C (th.7). On coupe délicatement la courge en deux, on retire les graines et on coupe la chair en tranches de 2cm d’épaisseur. On verse dans un bol les graines de coriandre écrasées, le piment, les feuilles de thym, le sel et le poivre et une bonne lampée d’huile d’olive pour tout enrober. On mélange le tout puis on pose les tranches de courge dans un plat à gratin. Idéalement les tranches de courge doivent être bien serrées.

On coupe une feuille de papier sulfurisé de la taille du plat, on l’humidifie sous l’eau et on la froisse puis on la pose sur les tranches de courge en la faisant rentrer sur les côtés du plat. On met le plat dans le four préchauffé pendant environ 30min ou jusqu’à ce que les courges commencent à ramollir. On retire alors le papier sulfurisé et on glisse à nouveau le plat dans le four. On râpe alors la muscade dans la crème, on mélange avec le vin blanc, la moitié du parmesan et une bonne pincée de sel et de poivre.

On sort la courge du four et on verse cette sauce crémeuse par dessus. On saupoudre du reste du parmesan. On remet à cuire encore pendant 10min jusqu’à ce que le plat soit doré, bouillonnant et délicieux.

LE NAVET

Le navet fait partie de la famille des crucifères, une famille botanique qui contribuerait à nous protéger des cancers et particulièrement de celui du poumon. Les fanes du navet sont une excellente source de vitamine A , C et E et de folate. Le navet se prépare comme les pommes de terre : en purée, en frites, en croustilles, au four, rôtis, sautés, en soupe…

Et ses fanes alors ? Les fanes de navets s’utilisent comme des épinards, sautés, en potage, en tarte… Il faut les utiliser rapidement car elles flétrissent très vite. Les fanes n’ont pas le même goût que les navets.

Allons-y pour un velouté de fanes de navets : il nous faut les fanes des navets, un oignon, de l’huile d’olive, 3 cuillères à soupe de fécule de pommes de terre, 75g de fromage type ‘Philadelphia’, sel, poivre, des croûtons de pain, une gousse d’ail et du parmesan râpé.

On lave les fanes et on les émince finement. On cisèle l’oignon puis on le fait suer dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olive. On ajoute les fanes de navets aux oignons et on les fait tomber à feu doux. On met 1litre d’eau salée à bouillir dans une marmite. On ajoute les fanes et on laisse cuire 10min. On mixe le potage. On lie avec la fécule de pomme de terre. On laisse épaissir à feu doux quelques minutes. On ajoute le fromage type ‘Philadelphia’ puis on mixe à nouveau. On vérifie l’assaisonnement. On prépare des croûtons de pain, on les frotte avec de l’ail puis on les fait saisir à la poêle dans un peu d’huile d’olive. On sert le velouté, on ajoute les croûtons et on parsème de parmesan râpé.

Soupe Poireaux-Pommes de terre

Pour 6 personnes, on prévoit 2 jolis poireaux, 1 gros oignons blanc, 4 belles pommes de terre, ½ litre de lait, 1litre de bouillon de poule, 2 cuillères à soupe de beurre, sel et poivre.

On épluche et on lave soigneusement les poireaux. On épluche l’oignon et les pommes de terre. Dans une casserole, on met le beurre, les poireaux et l’oignon émincés finement. On laisse suer doucement 10min. On ajoute le bouillon de poule, le sel et le poivre. On laisse bouilloter doucement à couvert 20min. On coupe les pommes de terre comme des pommes chips et on les fait cuire doucement dans le lait. On les conserve fermes. On ajoute la moitié des pommes de terre aux poireaux et on passe le reste des pommes de terre en purée au moulin à légumes et on les ajoute à la soupe pour faire liaison. On rectifie l’assaisonnement.

Tarte aux poireaux

On a besoin de 500g de poireaux, d’un bol de béchamel vite fait, de 125g d’emmental ou de comté râpé, 2 pointes de couteau de muscade, sel et poivre. Pour la pâte brisée, il nous faut 200g de farine, 100g de beurre, 2 jaunes d’œufs, 5 cuillères à soupe d’eau, 1 pincée de sel fin.

On commence par la préparation de la pâte. Il est important que le beurre soit souple, à température de la pièce, avant de commencer à le travailler. Dans un saladier, on met le beurre et les jaunes d’œufs, on mélange, on ajoute l’eau cuillère après cuillère tout en continuant à lier le beurre et les œufs. On ajoute la pincée de sel puis, petit à petit, la farine. Lorsqu’on obtient une boule qui se détache du saladier, on enveloppe la pâte dans un torchon et on la laisse reposer une heure au frais.

On épluche et on lave les poireaux. On ne garde pour cette recette seulement la partie blanche et vert tendre. On les coupe en tronçons de 2cm d’épaisseur. On les fait cuire 6 à 7min dans un grand faitout d’eau bouillante salée. On égoutte soigneusement. On allume le four (230°C, thermostat 6/7). On prépare une béchamel. On ajoute la muscade, les deux tiers du fromage râpé, on sale et poivre, et on laisse réchauffer l’ensemble à feu doux. On garnit alors la tarte avec le mélange béchamel-poireaux. On saupoudre le reste du fromage. On met au four pour 35min.

La patate douce

La patate douce s’adapte à toutes les recettes de pommes de terre. Sa chair, nettement plus sucrée que celle de la pomme de terre, permet également d’en faire des entremets, des marmelades, des puddings, des biscuits… Comme légume d’accompagnement, on peut la faire cuire à l’eau. Ou on en fait des tranches épaisses et on les fait dorer à la poêle. On fait cuire jusqu’à ce que l’intérieur soit tendre, on assaisonne d’herbes fraîches.

Pour des potages ou des veloutés, on faite cuire des cubes de patate douce dans du bouillon de poule, puis on passe au mélangeur. On ajoute un filet de crème fraîche, du gingembre…

Pour faire des galettes rôties, on râpe les tubercules et on émince finement un oignon. On presse dans un linge pour extraire le jus. On mélange avec des œufs et de la farine et on fait frire à la poêle. On peut assaisonner la préparation avec du cumin, des piments, du cari…

Epluchures de pommes de terre frites

Une bonne idée d’amuse-gueules pour utiliser les épluchures de pommes de terre. On se sert des épluchures bien brossées, impeccablement propres. Les copeaux doivent être fins. On fait chauffer la friture et on y plonge les épluchures par petites poignées. On laisse frire 2 ou 3min jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. On égoutte sur du papier absorbant et on saupoudre de sel fin. Parfait pour l’apéro !

Le Chou-Fleur

Le chou-fleur est facile à préparer. Tout ce qu’il y a à faire, c’est de retirer les feuilles épaisses, couper la base de la tige, et il est prêt à être débité en morceaux. LE chou-fleur est en général cuit à la vapeur ou à l’eau salé, mais il est vraiment étonnant quand on le fait cuire à l’eau puis rôtir. Il peut même être consommé cru, trempé dans de délicieuses sauces. On n’oublie pas de couper la tige et de l’utiliser aussi, ainsi que les petites feuilles qui poussent dessus et qui sont très savoureuses. Le chou-fleur se prépare très bien en gratin avec du fromage. N’hésitons pas à essayer différentes sortes de fromage : le bleu, le gruyère…

Chou-fleur entier, sauce tomate aux olives (JAMIE OLIVER)

On vous a déjà parlé de cette formidable recette… On remet le couvert, c’est tellement bon ! C’est une super façon de cuisiner le chou-fleur parce qu’il est cuit à moitié à la vapeur et à moitié à l’eau dans une sauce délicieuse. Une recette au style typiquement méditerranéen.

Il nous faut un oignon rouge pelé et émincé, 5 gousses d’ail pelées et hachées, une grosse tête de chou-fleur, de l’huile d’olive, une belle poignée d’olives noires dénoyautées, 4 filets d’anchois à l’huile, égouttés et émincés, une poignée de persil plat, les feuilles et les tiges finement hachées, 800g de tomates concassées en boîte et du vinaigre de vin rouge.

On commence par trouver une casserole dans laquelle tient le chou en entier, en laissant 2 à 3cm de marge autour. C’est important car sinon il ne cuira pas comme il faut. On ajoute l’ail, l’oignon, la tige de chou-fleur hachée et une lampée d’huile d’olive dans la casserole et on fait revenir le tout doucement pendant 10min, jusqu’à ce que les légumes ramollissent et prennent de la couleur. On ajoute les olives, les anchois et les tiges de persil et on fait encore revenir pour 2min. On ajoute les tomates puis 20cl d’eau dans la casserole, avec un bon filet de vinaigre de vin rouge. On mélange en écrasant les tomates avec une cuillère pour être certain qu’il n’y ait plus de gros morceaux et on porte le tout à ébullition. On prend le chou-fleur et on l’enfonce doucement dans la sauce. Si la taille de la casserole est bonne, la moitié du chou-fleur sera dans la sauce et l’autre moitié sera à l’extérieur. On arrose d’huile d’olive, on couvre puis on laisse mijoter à feu doux pendant 50min. On sert ensuite en parsemant de feuilles de persil.

Cocas aux blettes

Pour 4 personnes. Pour la pâte, il faut prévoir 300g de farine, 1 gros bol d’eau, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à café de sel. Et pour la farce aux blettes, il faut des blettes bien sûr, 2 gousses d’ail et des anchois à l’huile, environ 5 filets.

On commence par la préparation de la pâte. On fait chauffer jusqu’à frémissement le bol d’eau avec l’huile et le sel. On verse ce mélange sur la farine et on remue avec une cuillère en bois, puis à la main pour obtenir une pâte bien homogène et un peu molle. On l’étale finement et on découpe des cercles pour faire les petits chaussons (à moins d’utiliser un moule spécial à chaussons). Pour la préparation de la farce, on nettoie les blettes et on fait cuire les côtes dans de l’eau bouillante salée, une vingtaine de minutes. On ajoute alors le vert et on laisse encore cuire une dizaine de minutes. On égoutte alors soigneusement pour bien supprimer toute l’eau. Dans un fond d’huile on fait revenir l’ail écrasé avec l’anchois. On verse les blettes et on donne un tour de poivre (pas de sel, les anchois suffisent). On laisse ensuite refroidir la préparation. On dispose alors une cuillerée de farce à blettes sur un rond de pâte. On ferme les chaussons en pinçant les bords avec une fourchette ou en roulant le bord à la main. On badigeonne éventuellement au jaune d’œuf pour obtenir un chausson bien doré. On fait ensuite cuire les chaussons pour 30min dans un four avec une température modérée, ou le mieux pour le goût (et pour respecter la recette originale), c‘est encore de les faire frire dans une poêle d’huile, recto verso, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Régalez-vous !

La Betterave

La betterave contient de la vitamine A, de la vitamine K, de la vitamine B1, B2, B5, B6 et B9, du cuivre, du fer, du magnésium, du manganèse, de la vitamine C, de la vitamine E, du calcium et du potassium. Voilà pour l’énergie…

On peut consommer la betterave crue ou cuite. Les feuilles de la betterave crues ou cuites, se consomment comme celles de l’épinard ou de la blette.

Crue, en salade : on pèle la betterave et on la râpe, ou on la coupe en fines rondelles. On l’ajoute à une chiffonnade de laitue ou on la mange tout simplement avec une vinaigrette persillée.

Pour la faire cuire, plusieurs méthodes peuvent être utiliser : au four, à la vapeur, dans l’eau bouillante… Il est recommandé de faire cuire la betterave avec sa peau pour minimiser la perte de nutriments. Elle se pèle d’ailleurs beaucoup plus facilement lorsqu’elle est cuite.

Imaginez une excellente salade avec des dés de betterave cuite, de la mâche, des cerneaux de noix, le tout arrosé d’une vinaigrette à l’huile de noix.

Salade de betterave aux kiwis

On utilise pour cette recette la betterave cuite. Pour ma part, la cuisson est très simple, c’est une heure environ à la cocotte minute. On prévoit un kiwi pour une betterave. On coupe la (ou les) betterave(s) en petits dés, on réserve dans un saladier. On pèle le (ou les) kiwi(s) et on le découpe également en petits dés. On mélange le kiwi avec la betterave puis on ajoute la vinaigrette, sel, poivre, on mélange, et on met au frais quelques instants. On peut ajouter à cette salade quelques carrés de tomates. Fresh is so fresh!

Le Brocoli

Le brocoli est aussi une très belle source de vitamine C, essentielle pour la peau, les gencives et le système immunitaire. Egalement plein de fibres, il est un des seuls légumes à contenir de la vitamine K, excellente pour le sang et des os en bonne santé.

Il y a de nombreuses manières de cuire les brocolis mais si on veut en tirer le plus de bénéfices nutritionnels, le mieux est de les faire cuire à la vapeur ou de les cuire rapidement à l’eau, en les gardant verts et légèrement croquants. Il faut savoir que la tige est aussi bonne que les têtes, alors on l’émince et on la fait cuire aussi.

Brocolis à l’indienne au yaourt épicé de Jamie Oliver

Pour 4 personnes, il nous faut 1 belle tête de brocoli coupé en fleurs, sel et poivre, huile d’olive, 2 cuillères à café de graines de cumin, 2 cuillères à café de graines de fenouil, les graines de 5 gousses de cardamone, 25cl de yaourt nature bio, le zeste et le jus d’un citron.

On fait blanchir les brocolis dans l’eau bouillante salée pendant 4min environ, jusqu’à ce qu’ils soient tendres, puis on égoutte dans une passoire. On les mélange avec un peu d’huile d’olive et on les passe sous le grill du four pendant quelques minutes pour les colorer légèrement. Pendant ce temps, on fait griller les épices dans un poêle chaude pendant 2min, puis on les pile. On mélange les épices avec le yaourt (en gardant un peu d’épices pillées pour la fin de la recette), le zeste et le jus de citron, puis du sel et du poivre. On goûte et on équilibre les saveurs au besoin, en ajoutant sel, poivre ou citron. On sert les brocolis dans un bol avec le yaourt épicé par dessus. On parsème ensuite du mélange d’épices restantes.

Le chou rave

Info santé… Voilà un légume ancien à réhabiliter pour vivre plus longtemps !

Véritable arme contre les cancers, les maladies cardio-vasculaires et neurodégénératives, le chou rave mérite amplement de se retrouver dans toutes les assiettes. Pendant l’hiver, il est très important de surveiller son apport en vitamine C car cette vitamine est essentielle au bon fonctionnement de notre système immunitaire. Comme tous les crucifères (chou, navet…), le chou rave en est une excellente source. De nombreuses études montrent également que la consommation régulière de crucifères joue un rôle dans la prévention des cancers, notamment ceux du poumon, de l’estomac et des reins. Riche en fibres, le chou rave facilite aussi le transit.

Comment cuisiner le chou rave ? Le chou rave peut se cuisiner indifféremment cuit ou cru. Râpé en salade, en potage, en purée, gratiné, rissolé… Il trouvera forcément sa place dans l’assiette.

Paillasson de chou rave et carottes

On râpe un chou rave ainsi qu’une quantité semblable de carottes. On mélange les légumes râpés avec 1 ou 2 œufs, une cuillère de farine, sel et poivre. On peut éventuellement ajouter un peu de gruyère râpé au mélange et aromatiser avec une échalote hachée, du persil ou de la ciboulette.

On réalise alors de petites crêpes (+ ou – ½ cm d’épaisseur, 1cm maximum et 10 à 15cm de diamètre) qu’on fait frire dans une poêle avec de l’huile d’olive. On sert chaud accompagné d’une salade. Une recette simple et rapide, que les grands et les petits adorent !

Le chou cabus

Le chou cabus est un légume excellent, aussi bien cru que cuit… Mais pour profiter au maximum de ses vitamines, il est préférable de le consommer cru.

Préparons une bonne salade…

Il nous faut ½ chou cabus, ou moins. On adapte la quantité en fonction du nombre de personnes. De l’huile d’olive, vinaigre, moutarde 
(2 cuillères à soupe d’huile pour une cuillère de vinaigre et une de moutarde)
, sel, poivre
, lard fumé ou lardons fumés, 
mozzarella ou comté, gruyère, chèvre, mimolette… Selon votre goût. On prépare le chou. On le nettoie, on le coupe en quatre, on le râper bien fin ou on le coupe en très fines lanières. 
Dans un saladier, on mélange l’huile d’olive, le vinaigre, le sel, le poivre, la moutarde. On ajoute les lanières de chou, on mélange et on laisse mariner au moins une heure, en remuant de temps en temps. On ajouter le fromage coupé en petits cubes. 
On ajoute le lard ou les lardons revenus dans la poêle. On peut aussi ajouter des carottes râpées, des graines de sésame (ou de tournesol, pignon de pin, pistaches non salées…), des échalotes émincées, des oignons rouges, des brins de persil, des raisins secs, des pommes en petits cubes… Voilà une recette très simple mais délicieuse à tous les coups!

Filet mignon de porc au chou cabus

Pour 4 personnes, on a besoin de 800g de filet mignon, 125g de lardons fumés, un chou cabus, 2 pommes, 2 oignons jaunes, quelques feuilles de sauge, un peu de beurre, sel et poivre.

On épluche les oignons et on les émince. On coupe le filet mignon en tranches. On retire le trognon du chou, on coupe le chou en lamelles. On remplie une cocotte d’eau, on ajoute une bonne pincée de sel et on porte à ébullition. On immerge alors les lamelles de chou pour 2min. On égoutte et on trempe les lamelles de chou dans de l’eau froide pour arrêter la cuisson, on égoutte encore.

On dépose dans une cocotte une belle noix de beurre et on y ajoute les lardons qu’on laisse saisir puis un oignon émincé. On fait cuire 2min en tournant à l’aide d’une spatule. On ajoute alors les lamelles de chou ainsi que les feuilles de sauge. On laisse cuire à feu doux (on peut ajouter un peu d’eau pour cette cuisson).

On épluche les deux pommes, on les coupe en quartiers, on les râpe et on les incorpore au chou. On sale, on poivre et on poursuit la cuisson douce pour 30min.

Pendant ce temps de cuisson, on fait fondre dans une sauteuse une nouvelle noix de beurre dans laquelle on fait cuire le deuxième oignon émincé pour 2min. On y ajoute les tranches de filet mignon pour les faire dorer. On sale et on poivre. On fait cuire pendant une quinzaine de minutes. On verse ensuite le contenu de cette sauteuse dans la préparation de chou, on laisse cuire 5min. On retire les feuilles de sauge et on sert.

Velouté de courge Muscade, vermicelle et parmesan

Une recette réconfortante à souhait ! Pour 4 personnes, on prévoit 800g de pulpe de courge, ¼ de litre de lait, une gousse d’ail, un clou de girofle, un bru-in de thym, 4 pincée de noix de muscade râpée, sel et poivre. Et pour servir, on prévoit 30g de vermicelles, des copeaux de parmesan, quelques brins de persil ciselés, et du poivre.

On coupe la pulpe de courge en petits cubes. On épluche la gousse d’ail et on a coupe en deux en retirant le germe.

On verse le lait dans une grande casserole, on ajoute les cubes de courge, l’ail, le clou de girofle, le thym et un peu de sel. On porte à ébullition. On mélange et on laisse cuire à feu doux pour 30min à couvert, en remuant de temps en temps.

On retire alors le clou de girofle, l’ail, le thym puis on mixe la courge au mixeur. On porte à ébullition. On verse les vermicelles et on laisse cuire 4 à 6min. On termine l’assaisonnement avec le poivre et la muscade.

On sert le velouté aussitôt, parsemé de copeaux de parmesan et de persil ciselé. On poivre si besoin au moment du service.

Salade de quinoa aux poivrons du Rose Bakery

Pour 6 personnes, il nous faut 170g de quinoa, sel et poivre du moulin, 4 cuillère à soupe d’huile d’olive, 3 poivrons de couleurs différentes coupés en petits dés, 2 oignons moyens coupé en petits dés, une courgette coupée en petits dés, 2 gousses d’ail écrasées, un piment rouge déshydraté et écrasé, une pincée de cumin en poudre (facultatif), un filet de citron (facultatif), persil ou coriandre haché pour la présentation.

On verse le quinoa dans une casserole, on ajoute 50cl d’eau et une pincée de sel. On porte à ébullition, on baise le feu et on laisse mijoter 15min environ, jusqu’à ce que le quinoa soit cuit et que toute l’eau soit absorbée. On réserve.

On prépare la sauce en mettant l’huile à chauffer dans une casserole et on fait cuire à feu doux les poivrons, les oignons et la courgette, avec une pincée de sel et de poivre, l’ail et le piment.

On remue jusqu’à ce que les légumes commencent à s’attendrir et à teinter l’huile.

On vérifie l’assaisonnement. On ajoute selon les goûts du cumin et/ou du jus de citron.

On verse la préparation dans le quinoa et on mélange bien. On décore de persil ou de coriandre. On sert chaud ou à température ambiante.

Gratin de Blettes à la béchamel

Il nous faut, pour 2 personnes, des blettes tendres, et pour la béchamel au parmesan : 1 litre de lait, trois cuillères à soupe de farine, une noisette de beurre, un cube de bouillon émietté, du parmesan émietté, sel et poivre.

Dans un récipient qui passe au micro ondes, on fait fondre le beurre avec la farine. On fouette puis on verse le lait. On y émiette le cube et y incorpore la moitié du parmesan. On sale et poivre.

On lave et on fait cuire les blettes à l’autocuiseur durant 15min. On les égoutte et on les coupe en petits morceaux (le blanc et le vert). On dépose les blettes dans un plat allant au four et on recouvre de sauce béchamel. On parsème du reste de parmesan puis on met quelques noisettes de beurre dessus. On gratine le plat sous le grill du four pour obtenir une belle couleur dorée. A table !

Roulade de veau aux blettes

Pour réaliser cette recette pour 4 personnes, il nous faut 4 escalopes de veau finement aplaties, 4 fines tranches de jambon cru, 1 gousse d’ail, 400g de feuilles de blettes, ½ citron, 40g de parmesan râpé, 4 cuillères à soupe de vin blanc, 25g de beurre, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On rince les blettes. Dans une sauteuse, on chauffe deux cuillères à soupe d’huile avec l’ail émincé. On ajoute les feuilles de blettes bien mouillées. On fait cuire 5min en mélangeant jusqu’à ce que toute l’eau soit évaporée et que les blettes soient « fanées ». On sale, on poivre. On laisse tiédir les blettes puis on les coupe grossièrement.

On dépose une tranche de jambon sur chaque escalope. On répartie dessus les blettes. On saupoudre de parmesan. On roule alors les escalopes et on les ficèle. On sale et poivre.

On chauffe une cuillère à soupe d’huile et le beurre dans une poêle. On fait dorer les roulades 5 min. On verse le vin et on poursuit la cuisson 15min à feu doux en les retournant deux fois. En fin de cuisson, on relève le jus d’un filet de jus de citron. On sert les roulades débarrassées des ficelles et nappées de ce jus. Bon appétit !

La Betterave

La betterave se cuisine de nombreuses manières… Crue ou cuite. Pour la cuisson, je vous conseille de regarder sur internet, il y a plusieurs méthodes. Choisissez la votre !

J’adore consommer la betterave crue. Il suffit simplement de la peler grâce à un épluche-légumes. Elle se prépare ensuite en salade. On la râpe ou bien on la coupe finement façon carpaccio. On la mange avec une bonne vinaigrette maison, huile d’olive, vinaigre balsamique, sel, poivre, coriandre ou persil… On sert la salade parsemée de copeaux de parmesan, de morceaux de fraise…

Les feuilles de la betterave se consomment également crues ou cuites comme les épinards.

Tomates séchées Pour prolonger l’été !

Acheter des tomates en hiver… Jamais ! Mais pour continuer de profiter de ce merveilleux légume, on réalise des tomates séchées.

Pour un bocal type confiture, il nous faut 2 tomates (type roma ou cornue, riches en chair et pauvre en pépins, elles sont donc idéale pour cette recette), 2 gousses d’ail, de l’huile d’olive, du sel et du poivre et des herbes aromatiques au choix, selon le goût de chacun.

On préchauffe le four à 120° puis on découpe les tomates dans le sens de la longueur. On les découpe en 8 lamelles desquelles on ôte des quelques pépins et les pédoncules. On dispose les tomates sur la plaque du four.

On ajoute les gousses d’ail coupées en petits morceaux, le sel et le poivre puis les herbes aromatiques. On ajoute l’huile d’olive.

Les tomates sont prêtes à se faire dorer la pilule ! On les met au four pendant deux heures environ. On les sort ensuite pour préparer le bocal. On dispose les tomates dans le bocal en y incorporant les morceaux d’ail ainsi que les petites herbes qui étaient avec les tomates au four. On recouvre d’huile d’olive. C’est prêt. On referme le bocal et on conserve les tomates au réfrigérateur. On peut les consommer pendant plusieurs semaines à l’heure de l’apéro ou pour agrémenter les salades, les pâtes, les viandes… Et surtout on ne jette pas l’huile, elle fera un délicieux assaisonnement pour tous nos plats…

Salade de quinoa, courge butternut caramélisée

Pour 4 à 6 personnes, il nous faut 1 courge butternut (soit 800g de chair environ), 2 verres de quinoa, 4 verres d’eau, 2 gousses d’ail, 2 échalotes, 1 orange, 1 citron, 2 cuillères à soupe de vinaigre, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 bouquet d’herbes fraîches (coriandre, persil, ciboulette…), du mélange de jeunes pousses, une pincée de paprika, sel et piment d’Espelette.

On porte l’eau à ébullition, on sale et on verse le quinoa. Dès la reprise de l’ébullition, on couvre et on laisse cuire pendant 15min environ sur feu moyen. Tout le liquide doit être absorbé et les petites graines éclatées, mais encore fermes.

On retire l’écorce de la butternut et on la coupe en deux. On ôte la partie filandreuse. On prélève les graines, on les rince et on les fait sécher. On détaille la chair de la courge en petits dés. On les fait revenir dans une cuillerée d’huile d’olive avec l’ail haché. En fin de cuisson, on ajoute le miel. On laisse caraméliser en remuant délicatement.

Dans un bol, on mélange les jus et les zestes du citron et de l’orange, le reste de l’huile d’olive, le vinaigre, les échalotes finement coupées, le paprika, du piment d’Espelette et du sel .

Dans un saladier, on mélange le quinoa, les herbes, les dés de butternut refroidis et les herbes finement ciselées. On verse la vinaigrette et on mélange. On parsème de graines de courge torréfiées à la poêle au préalable. On sert avec quelques feuilles de jeunes pousses mélangées.

Pour varier, on peut remplacer la quinoa par des lentilles, du boulgour, du riz sauvage ou du riz noir. On parsème de lamelles de viande des grisons, de jambon cru, de haddock ou de confit de canard effiloché et légèrement grillé.

Potage de tomates à la façon de Jean-Pierre COFFE

Pour 6 personnes, il nous faut 6 tomates, ½ verre de riz blanc, 1 petit bouquet garni (thym, ½ feuille de laurier, queues de persil), 1 oignon blanc, 1 cuillère à soupe de beurre, 1 cuillère à soupe de sucre, sel et poivre.

On pèle et on épépine les tomates et on les met dans une casserole avec l’oignon coupé en trois, le bouquet garni, le sel et le poivre.

On laisse cuire doucement à couvert 20min. Après avoir retirer le bouquet garni et l’oignon, on mixe les tomates et on ajoute 1 litre d’eau. On porte à ébullition. On ajoute le riz, le sucre, le sel, le poivre et on laisse bouilloter doucement 20 bonnes minutes. On remue de temps en temps et on rectifie l’assaisonnement. On met le beurre dans une soupière et on y verse le potage.

Pour varier, on peut remplacer le riz par des pommes de terre coupées en petits dés, ou du vermicelle. Ce potage peut aussi se servir froid.

Lasagnes au potiron

Pour un joli plat de 8 personnes, on prépare 800g de chair de potiron, 800g de ricotta, 700g de pulpe de tomates, 700g de courgettes, 250g de mozzarella, 30g de ciboulette ciselée, 30g de basilic ciselé, 40g de parmesan râpé, 9 feuilles de lasagnes fraîches, une échalote, 1 gousse d’ail, huile d’olive, sel et poivre.

On préchauffe le four à 200°C (th.6/7). On coupe le potiron en tranches, on dispose les tranches dans un grand plat allant au four. On arrose d’un filet d’huile d’olive, on sale et poivre et on fait cuire 15 à 20min.

On mélange la ricotta, le parmesan, la ciboulette, la moitié du basilic, l’échalote émince. On sale et poivre. On hache l’ail et on l’ajoute dans la pulpe de tomates avec le reste du basilic. On sale et poivre. On coupe en lamelles les courgettes dans le sens de la longueur à l’aide d’un éplucheur à légumes.

On tapisse le fond d’un plat allant au four avec 3 feuilles de lasagnes côte à côte puis on répartie en couches successives la moitié de la ricotta, du potiron, des courgettes, puis un tiers de la pulpe de tomates. On couvre d’une deuxième couche de feuilles de lasagnes. On alterne à nouveau et dans le même ordre les différentes couches de ricotta et de légumes. On termine par une dernière couche de feuilles de lasagnes et on recouvre de pulpe de tomates. On parsème de parcelles de mozzarella. On arrose d’un filet d’huile d’olive.

On recouvre le plat de papier aluminium et on enfourne pour 30min. On retire ensuite la feuille d’alu et on poursuit la cuisson 30min.

Pour varier, on peut ajouter des lardons, un reste de viande, des saucisses de Toulouse…

Pain perdu roulé aux pommes poêlées et sirop d’érable

Pour 4 personnes, il nous faut 2 pommes, 50g de beurre, 8 tranches de pain de mie, 30cl de lait, 3 œufs, 15cl de sirop d’érable, 3 cuillère à soupe de sucre roux, 1 gousse de vanilles fendu et grattée.

On lave et on épluche les pommes, on retire le cœur puis on les coupe en lamelles. On les fait revenir dans une poêle bien chaude avec 20g de beurre, en remuant délicatement à l’aide d’une spatule. On baisse le feu dès qu’elles commencent à colorer, on ajoute 10cl de sirop d’érable en mélangeant et on couvre. Si les pommes semblent trop attacher lors de la cuisson, on ajoute un petit peu d’eau et on replace le couvercle. On laisse ainsi compoter doucement durant une dizaine de minutes jusqu’à ce que les lamelles de pommes soient fondantes. On réserve.

Dans un plat à gratin, on fouette les œufs avec le sucre et les grains de la gousse de vanille, puis on ajoute le lait.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On retire la croûte des tranches de pain de mie, puis on les aplatie à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. On répartie les pommes confites sur le tiers de chacune des tranches avant de les rouler serrées sur elles-mêmes.

On dépose ces rouleaux dans la préparation au lait et on laisse tremper 15min en les retournant régulièrement pour qu’ils soient complétement imbibés. On range alors délicatement les rouleaux dans un plat à four beurré. On poudre de sucre roux et on répartit le reste du beurre en copeaux par dessus. On enfourne le plat pour 20 ou 25min jusqu’à ce que les rouleaux aux pommes soient bien dorés.

On sert chaud ou tiède avec un filet de sirop d’érable et peut-être une boule de glace à la vanille !

Tajine de poulet aux aubergines

Pour 4 personnes, on prévoit 4 morceaux de poulet, 3 aubergines, 2 oignons, 3 tomates, ½ bouquet de persil, ½ bouquet de coriandre, 2 citrons confits, 2 feuilles de laurier, 2 cuillère à soupe de ras el-hanout, 60g d’olives, quelques amandes mondées, 25cl de bouillon de volaille, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On lave les aubergines, on les essuie, on retire les extrémités, et on découpe de gros morceaux. On fait chauffer l’huile d’olive dans une poêle et on y dore les aubergines. On pèle et on émince les oignons, on concasse les tomates, on lave les herbes, on coupe les citrons en quartiers.

On fait revenir les morceaux de poulet dans la cocotte ou le tajine, on saupoudre de ras el-hanout, on ajoute les oignons, les tomates concassées, les aubergines, la moitié des herbes, les feuilles de laurier, les olives, les amandes et les citrons. On mouille avec le bouillon de volaille.

On couvre la cocotte et on enfourne ou bien on naisse mijoter pendant 1h. Juste au moment de servir, on ajoute le reste des herbes fines hachées. Voilà une recette qui fait voyager !

Linguines « cuites dans leur jus »

Pour 4 personnes, on a besoin de 350g de linguines, 400g de tomates, 4 gousses d’ail, 1 oignon, ½ cuillère à café de piment d’Espelette, ½ bouquet de basilic, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, poivre du moulin et parmesan pour servir.

On plonge les tomates dans une casserole d’eau bouillante, puis on les égoutte et on les pèle. On les coupe en morceaux. On pèle et on dégerme les gousses d’ail. On rassemble l’ensemble des ingrédients (sauf le parmesan) dans une grande casserole, on verse 1,2l d’eau. On porte à ébullition à feu vif puis on laisse cuire à feu moyen 8min environ (les pâtes doivent rester al dente) .On mélange fréquemment et délicatement pendant la cuisson. On ajuste l’assaisonnement et on arrose d’un filet d’huile d’olive. On sert avec du parmesan fraichement râpé et quelques feuilles de basilic.

Tourte Potimarron, ricotta et parmesan

Pour 6 personnes, il faut prévoir… Pour la pâte à l’huile d’olive :150g de farine tamisée T55, 60g de farine de châtaigne tamisée, 30g de son d’avoine, 1 œuf, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 2,5cl d’eau, 20g d’un mélange de graines bio, 1 pincée de sel. Et pour la garniture : 650g de chair de potimarron, 1 cuillère à soupe de crème liquide, 110g de ricotta et 110g de parmesan (+30g pour le fond de tarte), 1 cuillère à café d’échalote hachée, 2 cuillère à café de ciboulette ciselée, 1 cuillère à soupe de graines de potimarron, quelques éclats et copeaux de parmesan, sel et poivre.

Préparation de la pâte : dans le bol d’un batteur, on mélange les farines et les graines. On ajoute l’œuf, l’eau, l’huile d’olive et une pincée de sel. On pétrit jusqu’à ce que la pâte forme une boule. On filme et on laisse reposer 1h au réfrigérateur.

Préparation de la garniture : on coupe le potimarron en petits dés, on sale et poivre. On fait cuire 20min à l’étouffée ou à la vapeur. On écrase ensuite la chair avec la crème liquide à l’aide d’un presse-purée ou d’une fourchette. On étale la pâte sur 2 ou 3mm d’épaisseur. On la dispose dans un moule à tarte de 18cm de diamètre recouvert de papier sulfurisé. On pique la surface de la pâte avec une fourchette et on pose dessus un disque de papier sulfurisé lesté de légumes secs. On fait cuire à blanc 20min à 160°C (th.5/6). A la sortie du four, on retire le papier et on parsème le fond de parmesan râpé. On étale la moitié du potimarron. On enfourne pour 35min à 210°C(th.7). 10min avant la fin de la cuisson, on parsème de graines de potimarron. Une fois la cuisson terminée, on décore la tourte d’éclats et de copeaux de parmesan et on sert !

Tomates farcies au veau, aux herbes et au riz

Pour 6 personnes, on prévoit 6 tomates, 3 gousses d’ail, 1 pincée de quatre-épices, poivre du moulin, 600g de tendrons de veau hachés, 50g de mie de pain (sans croûte), 10cl de lait, 2 échalotes, 1oeuf, 1 oignon, 1 brin de romarin, ½ bouquet de basilic, ½ bouquet de persil, 200g de riz complet, huile d’olive et 30g de beurre.

Allons-y ! On lave et on sèche les tomates, on les découpe en deux dans le sens de la longueur et on évide les deux côtés à l’aide d’une cuillère (on conserve la chair). On sale légèrement l’intérieur et on les retourne sur du papier absorbant. On les réserve 30min. Pendant ce temps, on dépose la chair des tomates dans une casserole avec une gousse d’ail pelée, dégermée, écrasée et du sel, du poivre, du quatre-épices. On fait frémir 25min à feu doux pour obtenir une sauce tomate aromatique. On place la viande dans un saladier. Dans un bol, on émiette la mie de pain, on ajoute le lait et on mélange pour obtenir une pâte. On l’incorpore à la viande. On effeuille le basilic, le persil, on pèle l’échalote et l’oignon restant. On hache le tout finement et on l’ajoute à la viande avec l’œuf, 1 cuillère à café d’huile d’olive, le sel et le poivre. On préchauffe le four à 220°C (th.7-8). On remplie généreusement la moitié inférieure des tomates avec la farce, puis on couvre avec la seconde moitié. On les dépose dans un plat à four, on répartit sur chacune une noisette de beurre. On dépose le riz entre les tomates, on arrose d’un filet d’huile d’olive et on verse 10cl d’eau. On enfourne 20min. Au bout de ce temps, on répartit la sauce tomate avec le romarin effeuillé, puis on baisse la température du four sur 180°C. On poursuit la cuisson pour 1h.

Pour aller plus vite, on peut aussi réaliser cette recette avec de la chair à saucisse aux herbes préparée par votre boucher.

Risotto de quinoa aux courgettes

Pour 4 personnes, il nous faut 2 courgettes, 1 gousse d’ail, 1 petit oignon, 200g de quinoa, 5 cuillère à soupe d’huile d’olive, 12cl de vin blanc sec, 75clde bouillon de volaille, 50g de beurre, 50g de parmesan fraîchement râpé, 4 brins de persil plat, sel et poivre.

On pèle l’ail et on le dégerme. On rince et on essuie les courgettes, puis on les détaille en tranches fines. On les fait revenir dans 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, avec l’ail. Elles doivent rester croquantes. On les réserve. On pèle l’oignon et on le hache finement, on le fait revenir 5min sans coloration dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive. On ajoute le quinoa, on mélange et on arrose de vin blanc puis on verse le bouillon peu à peu (plus ou moins 75cl). On mélange de temps en temps et on laisse cuire jusqu’à l’absorption complète du bouillon. Hors du feu, on incorpore le beurre froid coupé en petits morceaux, puis le parmesan râpé. On ajuste l’assaisonnement en sel et poivre, on ajoute les courgettes et le persil haché. Et bon appétit bien sûr !

Rondelles d’aubergine façon japonaise

Pour 4 personnes, on prépare 2 aubergines, 200g de bœuf haché, 1 cuillère à soupe de mirin (saké doux), 1 cuillère à café de vinaigre de riz, 1 cuillère à café de sauce soja sucrée, 1 gousse d’ail, fleur de sel, 4 cuillère à soupe d’huile de tournesol, herbes fraîches selon votre goût.

On préchauffe le four sur th.6-7, soit 200°C. On lave, on sèche et on coupe les aubergines en rondelles de 1cm d’épaisseur. On les place sur une plaque de cuisson. On saupoudre de fleur de sel et on enfourne 6 min de chaque côté. Pendant ce temps, dans une poêle, on verse une cuillère à soupe d’huile mélangée à l’ail pelé, dégermé et pressé. On dépose la viande dans cette poêle et on fait dorer à feu vif. On baisse le feu et on ajoute le mirin, la sauce soja et le vinaigre de riz. On laisse cuire 5min sans cesser de mélanger. On assaisonne de sel et de poivre. Pendant que la viande cuit, on fait chauffer 3 cuillère à soupe d’huile dans une grande sauteuse. On fait dorer les rondelles d’aubergines précuites 5min de chaque côté. On répartit les rondelles d’aubergine dans 4 assiettes, On les couvre de viande, on parsème d’herbes fraîches et on sert…

Terrine de courgettes

La recette pour 6 personnes. Il nous faut 6 courgettes, 2 gousses d’ail, 4 œufs, 50cl de crème fraîche épaisse, 50g de parmesan râpé, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, du beurre pour le moule, sel et poivre.

On pèle et on hache les gousses d’ail. On lave les courgettes et on coupe les extrémités. On les coupe en rondelles régulières.

On fait chauffer l’huile d’olive dans une poêle. On ajoute les rondelles de courgettes et l’ail haché, on les fait sauter à feu vif 5min. On sale, on poivre et on réserve.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On verse la crème fraîche dans un saladier. On ajoute les œufs, le parmesan et on fouette jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. On ajoute les rondelles de courgettes, on sale et on poivre.

On chemise un moule à cake de papier sulfurisé beurré, on verse la préparation aux courgettes dans le moule. On place le moule dans un bain-marie et on enfourne. On laisse cuire 45min. On sort la terrine du four et du bain-marie, on laisse refroidir. On sert accompagné d’une salade…

Soupe de tomates au miel et à la feta

Pour 4 personnes, il nous faut 800g de tomates, 1 petites branches de céleri, 2 oignons nouveaux, 3 brins de cerfeuil, 60g de feta, 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 2 cuillère à soupe de miel de thym, sel et poivre du moulin.

On rince les tomates et on les coupe en quatre en éliminant les graines. On rince le céleri et les oignons, on les émince. On rince le cerfeuil et on l ‘effeuille. On coupe la feta en petits dés et on réserve au frais.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). Sur une plaque à pâtisserie antiadhésive, on étale les quartiers de tomate, on ajoute les oignons et le céleri émincés, on sale, on poivre et on arrose d’huile d’olive et de miel. On fait cuire 20min au four.

On verse les légumes cuits au four dans le bol d’un blender avec 30cl d’eau. On mixe finement puis on ajuste l’assaisonnement et la quantité d’eau. On réserve 2h au réfrigérateur.

On sert frais, accompagné de dés de feta et de cerfeuil. Et si on préfère la version tiède, on sert la soupe dès qu’elle est mixée, avec de toasts grillés garnis de feta et de cerfeuil.

Frittata aux courgettes et feta

Pour 6 personnes, on prépare 6 œufs, 2 oignons frais, 3 courgettes, 150g de feta, 20g de beurre, 2 branches de menthe, sel et poivre.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On lave et on râpe les courgettes. On émince finement les oignons. On cisèle les feuilles de menthe. On émiette grossièrement la feta.

On dispose le tout dans un moule beurré. On bat les œufs avec le sel et le poivre et on recouvre les légumes de cette préparation. On enfourne 25min.

On termine en faisant dorer la frittata 5min sous le grill. On laisse refroidir et on sert avec une salade verte.

Pâtes aux aubergines rôties

Il nous faut pour 6 personnes, 500g de tagliatelles semi-complètes, 2 aubergines, du thym, de la fleur de sel, 600g de belles tomates mûres, 1 morceau de sucre de canne, de l’huile d’olive, 2 feuilles de laurier, 2 gousses d’ail et 100g de parmesan fraîchement râpé.

On préchauffe notre four sur th.6/7 (200°). On lave et on sèche les aubergines, on les coupe en 2 dans leur longueur, on quadrille leur chair avec un couteau, on parsème de fleur de sel et on badigeonne d’huile. On enfourne alors les aubergines pour 35min. Pendant ce temps, on lave, on sèche, on épépine et on concasse les tomates. Dans une casserole, on fait dorer l’ail dégermé et on l’écrase dans 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, puis on ajoute les tomates, le laurier, le thym et le sucre. On sale et on poivre. On laisse mijoter à feu doux jusqu’à l’évaporation complète du jus de cuisson et jusqu’à l’obtention d’une sauce épaisse. On fait bouillir dans une grande casserole l’eau salée et on y plonge les pâtes pour obtenir une cuisson al dente bien-sûr. Pendant ce temps, on recoupe les aubergines et on les met dans une poêle chaude avec un peu de sauce tomate. On rectifie l’assaisonnement, on égoutte les pâtes, on les ajoute dans la poêle et on mélange le tout. Enfin, on ajoute du parmesan, on mélange et on sert aussitôt avec le reste du parmesan que chacun rajoutera à son goût. Dans la véritable recette sicilienne, les aubergines sont frites dans l’huile !!!

Boulettes au pecorino aux tomates-cerises rôties

Pour 6 personnes, il nous faut 250g de viande de veau hachée, 250g de viande de bœuf hachée, 1 petit morceau de lard gras (50g), 250g de mie de pain de campagne, 50g de pecorino, farine, 1 gousse d’ail, 5 branches de persil, quelques feuilles de basilic, 1 œuf, sel et poivre. Et pour les tomates : 500g de tomates-cerises, 1 oignon, 1 gousse d’ail, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à café de sucre, 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin rouge, sel et poivre.

On fait tremper la mie de pain dans l’eau froide, et on l’essore fortement. On hache les viandes avec le lard. On pèle et on dégerme l’ail et on le hache avec le persil et le basilic. On mélange les viandes, la mie de pain, le pecorino râpé, l’ail, les fines herbes et l’œuf. On sale et poivre. On malaxe la préparation entre les mains puis on forme des boulettes de la taille d’une grosse noix. On les roule dans la farine.

On fait chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse et on fait dorer les boulettes en les roulant dans la poêle afin qu’elles conservent leur forme arrondie. On réserve.

Pour les tomates : on pèle et on émince l’oignon et l’ail. On les fait blondir dans la sauteuse avec l’huile d’olive. On ajoute les tomates-cerises entières, on sale, poivre et on ajoute le sucre. On laisse dorer 5min puis on ajoute le vinaigre, on mélange et on laisse encore cuire 5min à couvert.

On dépose alors délicatement les boulettes dans la sauteuse, on couvre et on laisse mijoter 10min. A table !

Poulet croustillant aux tomates douces

Pour 4 personnes, on a besoin d’un poulet coupé en morceaux, d’une grosse botte de basilic, les feuilles à part et les tiges finement hachées, de 2 belles poignées de tomates cerises, coupées en deux, et de tomates bien mûres détaillées en quartiers, d’une tête d’ail détaillée en gousses, d’1 piment rouge frais, finement haché, d’huile d’olive, sel et poivre noir du moulin.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On assaisonne les morceaux de poulet puis on les dépose dans un plat de cuisson en les chevauchant. On ajoute le basilic (feuilles et tiges) ainsi que les tomates. On disperse les gousses d’ail par dessus avec le piment et on arrose d’huile d’olive. On mélange un peu en enfonçant bien les tomates puis on met le plat au four pour 1h30. En milieu de cuisson, on retourne les grosses tomates. On n’oublie pas avant de servir de presser les gousses d’ail. On set avec des farfadelles.

Bon appétit !

Tarte fine à la tomate

On prépare pour cette recette un rouleau de pâte brisée, 4 tomates rondes, 4 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne, 4 cuillère à soupe d’huile d’olive, sel et poivre.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On déroule la pâte sur sa feuille de papier sulfurisé. On garnit avec un moule à tarte. On pique la pâte à la fourchette. On étale la moutarde sur la pâte. On lave et on sèche les tomates et on les coupe en rondelles fines. On les répartit sur la moutarde. On sale et poivre, on ajoute un filet d’huile d’olive. On enfourne et on fait cuire 20min. On sert dès la sortie du four… Miam !

Burger de veau et légumes

De la street food façon bio… What else ? Pour 4 personnes, on prévoit 4 pains à hamburger aux graines, 450g de veau haché (de la noix de veau de préférence), 1 courgette, 1 tomate, 1 carotte, 2 oignons blancs nouveaux, 4 tranches de cheddar, sauce barbecue, huile d’olive, sel et poivre du moulin.

On taille en lanière la carotte et la courgette, on émince les oignons et on coupe la tomate en rondelles. On mélange la viande de veau haché avec l’émincé d’oignons, l’huile d’olive, un peu de sel et de poivre. On fait une boule avec ¼ de la préparation. On presse la boule pour former un steak. On renouvèle l’opération pour les autres steaks. On chauffe une poêle avec de l’huile d’olive et on fait dorer la courgette et la carotte, on sale et poivre. Dans la même poêle, on rajoute un filet d’huile d’olive et on fait cuire les steaks de veau pour 5min de chaque côté. A la fin de la cuisson, on pose la tranche de cheddar sur le steak pendant 30s, le temps que le fromage transpire et commence à fondre. On passe les pains à burger au grille-pain.

Pour le montage, on tartine les pains de sauce barbecue. On dispose sur la partie inférieure une rondelle de tomate, le steak avec le cheddar, puis des lanières de courgette et de carottes. On ferme avec le chapeau de pain et on déguste sans attendre…

Jus de tomate, pastèque et gingembre

Allons-y pour un jus pour 6 personnes…

On prévoit 500g de pastèque, 200g de tomates et 2 cuillères à café rase de gingembre en poudre.

On mixe la pulpe de la pastèque et les tomates avec le gingembre. On verse le jus dans une bouteille. On peut aussi ajouter quelques feuilles de menthe. On sert bien frais. Avant de servir, on n’oublie pas de secouer car la pulpe, elle reste en bas…

Tarte feuilles de brick, courgette et feta

On prévoit 4 feuilles de brick, 50g de beurre fondu, 2 courgettes, 300g de feta, 2 œufs, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 2 cuillères à soupe de menthe ciselée, sel et poivre.

On retire les extrémités des courgettes. On les rince, on les essuie et on les coupe en rondelles de 3mm. On les étale dans un plat, on les enduit d’huile d’olive, on sale et poivre. On couvre (avec du film alimentaire supportant la cuisson) et on met au four à micro-ondes 5min à puissance maximum.

On coupe la feta puis on l’écrase. On la malaxe à la spatule avec le fromage blanc, les œufs battus et la menthe. On sale et poivre.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On superpose les feuilles de brick dans un moule à tarte, en beurrant les trois premières sur toute leur surface.

On étale le mélange à la feta sur le fond de tarte, puis on dispose les courgettes. On fait cuire 15 à 20min.

Pan Bagnat

La recette du sandwich star des beaux jours…

Il nous faut pour 2 sandwichs, 2 pains ronds de 12 à 14cm de diamètre, 2 œufs durs, 2 tomates, 1 oignon rouge, 12 olives noires, 8 filets d’anchois, 1 gousse d’ail, huile d’olive.

Pour la vinaigrette, on a besoin d’un citron, d’une cuillère à soupe de persil haché, d’une cuillère à soupe d’huile d’olive, el et poivre du moulin.

On fend les pains en deux, on les ouvre sans séparer les moitiés. On retire les deux tiers de la mie et on frotte chaque pain avec une gousse d’ail pelée, puis on arrose d’un filet d’huile d’olive. On lave, on essuie et on coupe les tomates en tranches. On pèle l’oignon, on le coupe en rondelles. On en fait de même avec les œufs durs. On égoutte soigneusement les anchois, on dénoyaute les olives et on presse le citron.

On prépare la vinaigrette avec un peu d’huile d’olive, le jus du citron, le persil haché, sel et poivre.

On garnit chaque pain de rondelles de tomates et d’oignon, on ajoute un œuf dur, 4 anchois égouttés et 6 olives. On arrose de vinaigrette et on referme.

Feuilleté de blettes à la Mozzarella

On a besoin d’une pâte brisée, d’un bouquet de blettes, de 150gr de Mozzarella, 8 tomates séchées à l’huile, 1 citron, 40g de beurre, 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse, 1 cuillère à soupe de pignons, sel et poivre.

Dans une casserole d’eau bouillante salée, on fat cuire les blettes pendant 15min. On égoutte et on réserve. On étale la pâte dans un moule adapté et on perce le fond avec une fourchette. On préchauffe le four à 210°C. On découpe en petits morceaux les tomates séchées, on les dispose sur la pâte. On fait de même pour les blettes et on saupoudre enfin de pignons. On recoure de tranches de mozzarella. Dans un bol, on mélange la crème avec le beurre fondu et le jus de citron. On assaisonne. On verse cette préparation sur les légumes. Au four pour environ 20min de cuisson. Voilà une délicieuse recette pour nous préparer aux beaux jours !

Risotto aux fanes de radis

Le radis, c’est la fraicheur, le printemps… Il se mange comme ça, tout simplement, ou avec du beurre et de la fleur de sel, en tartine avec du fromage à tartiner… Ses fanes sont souvent oubliées mais elles se cuisinent et nous offrent de merveilleux velouté, ou ici un risotto. Pour cette recette, il nous faut pour deux personnes un verre de riz rond pour risotto, une botte de fanes de radis, du Boursin, du parmesan, 300ml de bouillon de poule, 120ml de vin blanc sec, 2 échalotes, sel et poivre.

On lave les fanes de radis, on les essore et on les découpe grossièrement. On émince les échalotes. On fait revenir les échalotes dans une grande poêle puis on ajoute le riz. On mélange jusqu’à ce qu’il devienne translucide. On verse alors le vin blanc et on laisse évaporer. On sale et poivre. On ajoute ensuite louche par louche le bouillon de poule, et on attend avant de verser la suivante que la précédente soit absorbée par le riz. On dépose les fanes dans le riz lorsqu’il ne reste que 2 ou 3 louches. Quand le risotto est cuit, on ajoute quelques cuillères de Boursin et le parmesan. On rectifie si nécessaire l’assaisonnement. On couvre alors 5min, hors de feu, avant de servir.

La salade de carottes aux graines de tournesol de Rose Bakery

Pour 5 carottes moyennes, on prévoit 100g de graines de tournesol (ou bien graines de potiron), 1 cuillère à soupe d’huile de tournesol, 1 pincée de sel, 1 poignée de ciboulette ciselée et pour l ‘assaisonnement, il faut 10cl de jus de citron, 1 cuillère à café de sel, ½ cuillère à café de poivre du moulin, ½ cuillère à café de sucre en poudre, 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol ou d’huile d’olive.

On préchauffe le four à 180°C (th.6). On graisse éventuellement les graines avec un peu d’huile. On sale les graines et on les répartit uniformément sur une plaque de cuisson. On enfourne 15min environ, en les tournant régulièrement. Les graines doivent être sèches et légèrement dorées. On réserve et on laisse refroidir.

On nettoie les carottes, on les épluche et on les râpe… On les met directement dans le saladier. On prépare alors l’assaisonnement en fouettant le jus de citron avec le sel, le poivre et le sucre. On incorpore enfin l’huile. On vérifie l’assaisonnement et on vérifie si nécessaire. On verse sur les carottes et on mélange bien. On parsème de ciboulette ciselée et de graines. Une réussite à coup sûr !

Soupe froide de courgettes

Voici une soupe fraîche et savoureuse… Pour 4 personnes, on prévoit 3 courgettes, 3 oignons petits blancs, 500g d’eau, 1 cube de bouillon, 100g de Boursin ail et fines herbes, sel, poivre et Tabasco, coriandre fraîche, pignons de pin. On commence par nettoyer les oignons blancs, on les coupe en petits morceaux. On fait revenir les oignons dans de l’huile d’olive dans une casserole. On lave les courgettes, on se débarrasse des extrémités. On les coupe en tranches de 1,5cm. Il faut qu’elles gardent une certaine épaisseur pour ne pas trop cuire. On ajoute les courgettes dans la casserole et on les fait revenir pour les colorer légèrement. On ajoute ensuite l’eau, le cube de bouillon, le sel et le poivre. On ferme le couvercle et on porte à ébullition. On laisse cuire alors 10 à 12 minutes. On mixe ensuite le tout à l’aide d’un mixeur. On ajoute maintenant 100g de Boursin et on mixe de nouveau. On ajoute quelques gouttes de Tabasco. On laisse alors refroidir la soupe à température ambiante puis au réfrigérateur pour au moins 2 heures.

Au moment de servir, on fait griller les pignons de pin dans une poêle bien chaude en prenant garde de ne pas les brûler. On lave les feuilles de coriandre et on les coupe en lanières. On sert la soupe bien froide avec un filet d’huile d’olive, quelques pignons grillés et des lanières de feuilles de coriandre. On sert aussitôt !

Des légumes farçis comme à Chypre

Pour 4 personnes, on prévoit 4 courgettes, 4 tomates, 400g de haché de porc et d’agneau, un oignon, 3 cuillerées à soupe persil et une de menthe, une tasse de riz, huile d’olive, sel et poivre.

On coupe les courgettes en deux (dans la longueur ou la largeur, selon préférence), on les évide. On coupe les chapeaux des tomates, on les évide et on réserve la pulpe.

Pour la farce, on fait revenir dans une poêle l’oignon haché avec un peu d’huile d’olive, le haché de porc et d’agneau. Quand la viande est bien dorée, on ajoute le persil, la menthe et la pulpe des tomates. On laisse mijoter 20mn à feu doux (on ajoute un peu d’eau si nécessaire) puis on ajoute le riz cru, du sel et du poivre. On retire du feu. On remplie les légumes avec la farce, on met le tout dans une cocotte (qui passe au four), bien disposé, on arrose d’un peu d’huile d’olive, sel et poivre. On couvre et on laisse cuire à feu doux 20mn. On ôte le couvercle de la cocotte et on enfourne pour 30mn supplémentaire à 180°C, en surveillant la cuisson bien sûr. Bon appétit !

La soupe de Poisson selon Bianca Li

Bianca Li : « ‘la supa de pescado’ est une soupe de poissons classique andalouse, que l’on mange souvent à Grenade. Mais dans la recette traditionnelle, on met du persil, pas de la coriandre… »

On a besoin pour 4 personnes, de 800g de Lotte, 500g de pommes de terre, 1 grosse tomate, 3 gousses d’ail, 1 oignon, 1 poivron vert, le jus d’un citron, 1 gros bouquet de coriandre, de l’huile d’olive, sel et poivre.

On pèle l’ail et l’oignon et on coupe le tout en petits cubes, avec le poivron. On râpe la tomate : on récupère ainsi le jus et la pulpe, on élimine la peau. On pèle les pommes de terre et on les coupe en rondelles d’1/2cm d’épaisseur. On met tous les légumes dans une casserole et on ajoute 1/2litre d’eau. On porte à ébullition et on laisse frémir environ 15min. Les pommes de terre doivent être tendres. On sale, on ajoute un peu d’huile d’olive et on réserve au chaud. On place alors le poisson dans un panier vapeur et on le fait cuire pendant 5mn au dessus d’une casserole d’eau frémissante (ou à l’appareil à vapeur si on est équipé). On retire du feu, on arrose de jus de citron et on laisse reposer 2mn. On rince la coriandre et on la cisèle. On répartit le poisson dans 4 assiettes creuses. On verse la soupe par dessus et on parsème de coriandre… Un délice bien sûr !

Erbazzone (ou la tarte aux blettes)

C’est une tarte salée de la région d’Emilie Romagne en Italie.

Il nous faudra 2 pâtes à tarte, des blettes, du parmesan, 200gr de lard, quelques tranches de poitrines fumées, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 1 œuf, du persil, sel et poivre.

On se contentera d’une bonne pâte à tarte déjà prête comme on en achète au supermarché… Bio bien sûr !

Hachez l’oignon et le lard, épluchez l’ail. Faites dorer tout ça avec un peu d’huile dans la poêle. Cuisez les blettes dans l’eau bouillante pendant 10 minutes. Ensuite égouttez-les bien et mettez les dans la poêle ainsi que le persil, le sel et le poivre.

Préparez maintenant vos cercles de pâte. Mettez le premier dans le plat à tarte beurré. Une fois tiédie, mettez la farce prête sur la pâte, saupoudrez de parmesan. Refermer alors avec la deuxième cercle de pâte comme pour une tourte. Repliez les bords joliment et trouez la pâte avec une fourchette pour que l’air puisse s’échapper à la cuisson. Badigeonnez d’œuf au pinceau à la Picasso ! Enfournez dans le four préchauffé à 180°. Après 30 minutes, sortez l’Erbazzone du four. Disposez les tranches de poitrine fumée sur le dessus et remettez au four pour 10min. C’est prêt !

Gâteau de pommes de terre au lard

Avec une salade verte, c’est un vrai repas complet !

Il nous faut des pommes terre, des tranches de lard fumé très fines, de la fleur de sel et du poivre.

Allumez votre four à 160° (th.8) pour une préchauffe. Pelez les pommes de terre, rincez-les et épongez-les. Coupez-les en fines tranches, à la mandoline. Préparez un moule à bord haut. Déposez joliment dans celui-ci la moitié des tranches de lard. Empilez par dessus les pommes de terre en salant et en poivrant de temps en temps. Finissez avec les tranches de lard restantes. Couvrez de papier sulfurisé et enfournez. Laissez cuire 45 min puis démoulez. Servez chaud !

Velouté de Butternut au lait de coco

On cuit à la vapeur la courge Butternut débitée en morceaux. On fait revenir dans un peu d’huile d’olive 2 gousses d’ail, 1 cm de gingembre frais, 1 oignon rouge et 2 cuillères à soupe de curry. On a préparé au préalable un petit bouillon d’1 litre environ. On verse le bouillon sur le mélange épicé hors du feu. On ajoute la Butternut et 200ml de lait de coco. C’est ici qu’on mixe ! On rectifie l’assaisonnement si besoin. Savourez !

Velouté de carottes au cumin

On prévoit 1 kg de carottes, 3 gousses d’ail, 1 cuillère à café de cumin en poudre, 1 litre de bouillon de volaille ou un cube, de l’huile d’olive, 20cl de vinaigre de vin, du sel et du poivre. Pour la décoration, prévoir une carotte et des graines de fenouil.

Les carottes : Epluchez les carottes et coupez les en rondelles. Faites chauffer le bouillon de volaille ou délayez le cube dans un litre d’eau et faites bouillir. Jetez-y les rondelles de carottes et faites cuire environ 30 minutes. Salez et poivrez. Egouttez les carottes et réservez le bouillon.

L’assaisonnement : Epluchez et hachez les gousses d’ail. Otez le germe (la pousse verte) qui est peu digeste. Dans une poêle, faites chauffer l’huile et revenir l’ail. Ajoutez-y le cumin et le vinaigre.

Finition : Mixez les carottes cuites avec le mélange ail-cumin-vinaigre encore chaud. Ajoutez quelques louches de bouillon jusqu’à l’obtention de la consistance voulue. Mixez à nouveau et rectifiez l’assaisonnement. Versez le velouté dans des verrines et décorez de lamelles de carottes enroulées sur elles-mêmes. Servez tiède. C’est excellent, Merci Reine !

Iron Cap, vermicelles et parmesan comme un velouté

Les ingrédients pour 4 personnes sont : environ 700g de pulpe de courge, ¼ de litre de lait, 1 gousse d’ail, 1 brin de thym, 1 clou de girofle, 4 pincées de noix de muscade râpée, sel et poivre. Pour servir, il nous faut 30g de vermicelles, des copeaux de parmesan, des brins de persil ciselé et du poivre du moulin.

On coupe la pulpe de la courge en petits cubes. On épluche la gousse d’ail et on la coupe en deux en enlevant le germe. On verse le lait dans une grande casserole, on ajoute les cubes de courge, l’ail, le clou de girofle, le thym et un peu de sel. On porte à ébullition. On mélange et on laisse cuire à feu doux environ 30 minutes à couvert. On remue de temps en temps. La courge doit être tendre. On retire ensuite l’ail, le clou de girofle et le thym de la casserole puis on mixe la courge au mixeur plongeant. On porte de nouveau à ébullition, on verse les vermicelles et on laisse cuire 5 minutes (si le velouté est trop épais, on peut ajouter de l’eau avant de faire cuire les vermicelles). On termine en assaisonnant, sel, poivre et de noix de muscade. On sert le velouté aussitôt, parsemé de copeaux de parmesan et de persil ciselé.

Velouté de Potimarron et de pommes de terre

Allons-y pour une recette simple mais délicieuse !

Il nous faut 1 potimarron, 2 belles pommes de terre, 2 oignons,

2 gousses d’ail, de l’huile d’olive, du sel et du poivre.

On fait revenir les oignons dans l’huile d’olive, on y rajoute les gousses d’ail écrasées (on retire bien sûr le germe). Pendant ce temps on épluche le potimarron, on retire la pulpe et les pépins. On coupe la chair en morceaux. On fait la même chose avec les pommes de terre. On fait maintenant revenir quelques instants les morceaux de potimarron et de pommes de terre avec les oignons… Quand ça vous paraît joli, on couvre d’eau et on laisse cuire à feu doux et à couvert une trentaine de minutes, en ayant pris le soin de salé et poivré. 30 minutes passent… On mixe, on goûte et on assaisonne encore si besoin. On peut maintenant servir. Un cuillère de crème fraîche par assiette peut faire plaisir à nos papilles, une lichette d’huile d’olive, un peu de persil en décoration… Bon appétit !

Poêlée de choux de Bruxelles au lard et au vin blanc

Pour 2 personnes, il nous faut 300 de choux de Bruxelles, ½ oignons, 150g de lardons fumés, ½ verre de vin blanc, 1 cuillère à soupe de crème fraîche, huile d’olive, noix de muscade, sel et poivre.

On nettoie les choux de Bruxelles, on les met dans un panier vapeur, on les fait cuire 5min. On pèle et on émince finement l’oignon qu’on fait suer dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. On ajoute les lardons et on fait dorer. On verse alors les choux de Bruxelles et le vin blanc, on mélange, on sale et on râpe un peu de noix de muscade. On laisse cuire 10min.

A la fin de la cuisson, on ajoute une belle cuillère à soupe de crème fraîche et on donne quelques tours de moulin à poivre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *